Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le cancer colorectal

Si vous êtes atteint d’un cancer colorectal, vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Un pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type de cancer dont vous êtes atteint, le stade et d’autres caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne que le médecin prend en considération lorsqu’il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble. Ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l’établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques ou prédictifs du cancer colorectal.

Stade

Le stade est le facteur pronostique le plus important du cancer colorectal. Moins le stade est élevé lors du diagnostic, meilleure est l’issue. Les tumeurs présentes seulement dans le côlon ou le rectum engendrent un meilleur pronostic que celles qui ont traversé la paroi du côlon ou du rectum ou qui se sont propagées à d’autres organes (métastases à distance).

Marges chirurgicales

Lors de l’ablation d’une tumeur colorectale, le chirurgien enlève également une marge de tissu sain tout autour. Le pronostic est meilleur quand il n’y a pas de cellules cancéreuses dans le tissu enlevé avec la tumeur que lorsqu’on observe des cellules cancéreuses dans ce tissu, c’est-à-dire que les marges chirurgicales sont positives.

Cellules cancéreuses dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques

Des cellules cancéreuses peuvent se déplacer ou se développer dans les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques voisins de la tumeur. C’est l’envahissement lymphovasculaire. S’il n’y a pas d’envahissement lymphovasculaire, le pronostic est meilleur que si on observe un envahissement lymphovasculaire.

Taux d’antigène carcinoembryonnaire

L’antigène carcinoembryonnaire (ACE) est une protéine qu’on trouve normalement en très petite quantité dans le sang des adultes. Il peut y avoir une hausse du taux sanguin de l’ACE en présence de certains types de cancer et d’affections non cancéreuses (bénignes). Plus le taux d’ACE est bas avant la chirurgie, meilleur est le pronostic.

Occlusion ou perforation intestinale

L’occlusion intestinale est un blocage dans l’intestin. La perforation intestinale est un trou ou une déchirure dans l’intestin. Les personnes dont l’intestin est bloqué ou perforé lors du diagnostic ont un pronostic plus sombre.

Grade

Un cancer colorectal de haut grade est fait de cellules cancéreuses qui sont peu différenciées ou indifférenciées. Les cancers de haut grade engendrent un pronostic plus sombre que les cancers de bas grade.

Type de tumeur

L’adénocarcinome mucineux, le carcinome à cellules en bague et le carcinome à petites cellules engendrent un pronostic plus sombre que les autres types de tumeurs colorectales.

Instabilité des microsatellites (MSI)

La MSI est un changement dans l’ADN d’une cellule. Certaines cellules du cancer colorectal présentent une MSI. Les tumeurs dont les cellules présentent une forte instabilité des microsatellites engendrent un meilleur pronostic que les tumeurs dont les microsatellites sont peu instables (stabilité des microsatellites, ou MSS). On observe une forte MSI chez 20 % des personnes atteintes d’un cancer colorectal de stade 2, chez 10 % des personnes atteintes d’un cancer colorectal de stade 3 et chez moins de 5 % des personnes atteintes d’un cancer colorectal de stade 4.

Mutation du gène KRAS

Le gène KRAS peut être modifié (muté) dans certaines cellules du cancer colorectal. La présence de mutations dans le gène KRAS signifie que les cellules cancéreuses sont peu susceptibles de répondre aux médicaments ciblés. Les personnes dont les cellules du cancer colorectal présentent la mutation du gène KRAS ont un pronostic plus sombre parce que les médicaments ciblés n’agiront pas sur la tumeur.

Mutation du gène BRAF

La présence de mutations dans le gène BRAF signifie que les cellules cancéreuses peuvent être plus agressives. Ainsi, les personnes dont les cellules du cancer colorectal présentent la mutation du gène BRAF ont un pronostic plus sombre. Moins de 10 % de tous les cancers colorectaux présentent la mutation du gène BRAF.

antigène carcinoembryonnaire (ACE)

Protéine qu’on détecte normalement en petite quantité dans le sang de la plupart des personnes en bonne santé mais dont le dosage peut être plus élevé chez les fumeurs de tabac ou les personnes atteintes de certains types de cancer, en particulier du cancer colorectal.

On peut se servir de l’ACE comme marqueur tumoral. Il permet de surveiller la réaction d’une personne à un traitement du cancer colorectal, du cancer du sein, du poumon, de l’estomac ou du pancréas ou bien de savoir si le cancer colorectal est réapparu après avoir été traité (récidive).

acide désoxyribonucléique (ADN)

Molécules à l’intérieur de la cellule qui ont la capacité de programmer l’information génétique. L’ADN détermine la structure, la fonction et le comportement d’une cellule.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus