Glossary


Chimiothérapie

Buts de la chimiothérapie

Types de chimiothérapie

Chimiothérapie et autres traitements

Recevoir une chimiothérapie

Effets secondaires

 

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments pour traiter le cancer. La chimiothérapie agit en interrompant le cycle cellulaire dans le but d’empêcher les cellules cancéreuses de se reproduire. Les agents chimiothérapeutiques ralentissent ou stoppent la croissance, la multiplication ou la propagation des cellules cancéreuses vers d'autres parties du corps. Ils servent à traiter de nombreux types différents de cancer. La chimiothérapie est aussi appelée traitement antinéoplasique (anticancéreux) ou cytotoxique (destructeur de cellules).

 

La chimiothérapie diffère des autres traitements du cancer, comme la chirurgie et la radiothérapie, puisqu'elle affecte le corps en entier. On dit que c’est un traitement systémique parce que les agents chimiothérapeutiques circulent dans tout le corps pour atteindre les cellules cancéreuses qui auraient pu se propager à partir de leur emplacement d'origine (siège primitif).

 

Chimiothérapie est un mot général qui représente divers groupes de médicaments employés pour traiter le cancer, dont ceux qui sont administrés en hormonothérapie et en thérapie biologique. L’hormonothérapie, la thérapie biologique, le traitement ciblé, les médicaments de soutien et les bisphosphonates sont abordés dans d’autres sections de Chimiothérapie et autres traitements médicamenteux.

Buts de la chimiothérapie

Votre médecin vous expliquera les buts de votre plan de traitement. Dans le cadre de votre plan de traitement, on a recours à la chimiothérapie pour :

  • tenter de guérir le cancer en détruisant les cellules cancéreuses
  • contrôler la croissance des cellules cancéreuses et les empêcher de se propager, si la guérison n’est pas possible
  • empêcher les cellules cancéreuses de se propager vers une autre partie du corps
    • Il arrive parfois que les cellules cancéreuses traversent la barrière hémato-encéphalique et entrent dans le système nerveux central (SNC). Comme on sait que cela se produit chez certaines personnes atteintes de leucémie, on pourrait administrer une chimiothérapie directement dans le SNC pour empêcher les cellules cancéreuses de s’y propager (prophylaxie du SNC).
  • aider à maîtriser ou à soulager les symptômes d’un cancer avancé (chimiothérapie palliative)
  • détruire toute cellule cancéreuse qui reste ou pour préparer la moelle osseuse de la personne à une greffe de cellules souches

 

Retour au menu

Types de chimiothérapie

Il existe beaucoup de différents types d'agents chimiothérapeutiques. Chaque agent possède une structure chimique unique et diffère dans sa façon d'agir, dans son mode d'administration et dans les effets secondaires qu'il peut engendrer. Le type d’agent chimiothérapeutique administré dépend des facteurs suivants :

  • type de cancer
  • stade du cancer
  • effets secondaires possibles
  • état général de santé de la personne

 

On peut avoir recours à un seul agent chimiothérapeutique pour traiter un cancer, mais on a plus souvent l’habitude d’en associer plusieurs. Administrer une association d’agents réduit la possibilité que les cellules cancéreuses deviennent résistantes à l’un d’entre eux. La chimiothérapie d’association est également plus efficace puisque les différents agents ont différents effets sur les cellules cancéreuses. Certains agents agissent mieux quand on les associe à d’autres. On dit alors qu’ils travaillent en synergie.

 

Retour au menu

Chimiothérapie et autres traitements

On peut administrer une chimiothérapie comme traitement de première intention (traitement principal, le plus courant ou privilégié). On peut aussi l’associer à d’autres traitements dans le cadre de votre plan thérapeutique.

  • On peut avoir recours à la chimiothérapie comme traitement adjuvant. Cela signifie qu’on l’administre en plus du traitement de première intention. Les médicaments détruisent toute cellule cancéreuse qui est encore présente dans le corps après une chirurgie ou une radiothérapie et aident à réduire le risque de réapparition du cancer (récidive).
    • La chimiothérapie peut atteindre les cellules microscopiques minuscules (micrométastases) qui pourraient rester après une chirurgie ou une radiothérapie.
    • On peut aussi administrer une chimiothérapie adjuvante quand le risque de récidive est élevé.
  • On peut aussi avoir recours à la chimiothérapie comme traitement néoadjuvant. On l’administre avant le traitement principal afin de réduire la taille de la tumeur et d’accroître les chances de l’enlever complètement par chirurgie ou de la traiter efficacement par radiothérapie.
  • Quand on administre une chimiothérapie en même temps que d’autres traitements, on parle de traitements concomitants.
    • Pour traiter certains cancers, on administre les cycles de chimiothérapie certains jours où une séance de radiothérapie est également administrée.
    • Certains agents chimiothérapeutiques rendent les cellules cancéreuses plus sensibles à la radiation. Ce sont des radiosensibilisants.

 

Retour au menu

Recevoir une chimiothérapie

Le processus complet comprend la préparation à la chimiothérapie, l’administration de la chimiothérapie et la convalescence après la chimiothérapie. On peut administrer la chimiothérapie de différentes façons : sous forme de comprimés ou de liquides avalés (voie orale) ou par injection dans une veine (voie intraveineuse). On a parfois recours à un cathéter veineux central (cathéter souple fait de plastique qu’on insère dans une veine) pour administrer la chimiothérapie.

 

Certains agents chimiothérapeutiques doivent être administrés à l’hôpital. D’autres peuvent être pris à la maison. La chimiothérapie se déroule selon un programme établi, ou protocole, qui est déterminé par l'état spécifique de la personne. Chaque séance est habituellement constituée d'une période de traitement suivie d'une période de récupération.

 

Quand un enfant reçoit un diagnostic de cancer, il peut, tout comme sa famille, avoir des questions et des préoccupations sur la façon dont la chimiothérapie sera administrée. Les parents et les personnes qui prennent soin de l’enfant (aidants) pourraient aussi avoir besoin d’aide pour faire face à la situation. Il arrive que l’administration d’une chimiothérapie cause une souffrance physique ou de la détresse psychologique à l'enfant et à sa famille. Être préparé et savoir ce qui se passera peut aider à atténuer l’anxiété de l’enfant et de ses parents. Les parents peuvent préparer leur enfant à la chimiothérapie et l’aider à y faire face en lui expliquant ce qui se passera de manière à ce qu’il comprenne.

 

Nota : Les différents centres de traitement peuvent avoir une marche à suivre différente pour la préparation à la chimiothérapie, son administration et les soins post-thérapeutiques

 

Retour au menu

Effets secondaires

Puisque la chimiothérapie affecte tout le corps, elle peut aussi endommager les cellules saines. Les cellules saines qui sont endommagées provoquent des effets secondaires. Les enfants peuvent éprouver d’autres effets secondaires que les adultes, selon leur âge et leur maturité. Les effets secondaires sont surtout temporaires puisque les cellules saines se réparent elles-mêmes et se rétablissent une fois que le traitement est fini. Certains effets tardifs de la chimiothérapie peuvent affecter tant les adultes que les enfants. Les agents chimiothérapeutiques diffèrent dans le type d’effets secondaires qu’ils causent et leur gravité.

 

Les chercheurs tentent constamment de trouver de nouveaux médicaments et de meilleures façons de les administrer afin d’améliorer la survie et de réduire les effets secondaires.

 

Retour au menu

References

Nous sommes là pour vous. Dites-nous ce que vous désirez savoir, et un de nos spécialistes en information vous répondra par courriel ou par téléphone.

500

Nom:

Courriel:

Numéro de téléphone:

Code postal:

Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.