Faire face quand votre enfant a le cancer

Vous êtes ici:

Aider votre enfant à s’adapter

La vie de votre enfant sera complètement changée à cause du cancer et de son traitement. Il y aura des moments où votre enfant sera trop malade ou trop incommodé pour faire les choses « normales » qu’il avait l’habitude de faire avant d’être atteint du cancer. Sa routine changera, ses sentiments et ses émotions aussi, et des changements physiques l’affecteront. Il pourrait être hospitalisé sur de longues périodes, ne pas être en mesure d’aller à l’école et ne pas voir ses amis. Mais il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour aider votre enfant à s’adapter à la situation, et pour qu’il continue d’apprendre et de croître et de profiter de la vie lors de son traitement.

Aider à préparer votre enfant

En vous renseignant sur les tests et traitements ainsi que sur les effets secondaires possibles, vous pouvez préparer votre enfant à ce qui pourrait arriver. Il est toujours important de se rappeler que le traitement de chaque enfant peut être très différent. L’expérience d’un autre enfant peut différer de celle de votre enfant, mais être préparé peut aider à y faire face.

Faire manger et jouer votre enfant du mieux qu’il le peut

Essayez de manger des aliments sains. Ne soyez pas trop dur avec vous à ce sujet – bien manger en cours de traitement est difficile même pour les adultes. Mais ce sera plus facile pour votre enfant de passer à travers le traitement et de se rétablir s’il mange bien.

Le cancer et son traitement peuvent causer une grande fatigue, même chez les enfants. Le repos est important, mais c’est bien parfois d’inciter l’enfant à bouger. L’inactivité pendant de longues périodes peut engendrer encore plus de fatigue ou d’autres problèmes comme la faiblesse musculaire. Le jeu actif peut aussi rendre votre enfant un peu plus joyeux, alors trouvez des moyens de bouger quand vous le pouvez. Demandez à votre équipe de soins quelles activités peuvent être pratiquées. Quand votre enfant ne se sent pas bien, jouer à de simples jeux comme les charades ou Simon a dit ou faites de courtes promenades. Bouger et vous étirer vous aideront tous à vous sentir mieux. Même des tâches comme plier des vêtements peuvent aider.

Établir clairement vos attentes relativement à son comportement

Même malade, l’enfant a besoin de cohérence, de structure et d’orientation de la part des adultes en charge. Il arrive parfois que les parents laissent leur enfant se comporter différemment quand il est malade parce qu’ils ont pitié de lui. Mais si cela va trop loin, ce changement lui indique qu’il peut faire ce qu’il veut, ce qui risque de causer des problèmes plus tard. Votre enfant peut même penser qu’il a la permission de faire ce qu’il veut parce qu’il n’ira pas mieux. Si vous avez d’autres enfants, ils risquent d’être fâchés et contrariés de voir que vous laissez votre enfant atteint de cancer se comporter différemment.

Inciter votre enfant à être indépendant

Laissez votre enfant se nourrir, se vêtir et se brosser les dents lui-même. Laissez-le prendre des décisions quand c’est possible – il peut choisir la couleur de son pyjama, la collation-santé qu’il va manger, le jeu auquel il va jouer. Donnez-lui  un petit boulot ou des tâches à effectuer. S’il se sent bien, demandez-lui de ranger les jouets, de plier des vêtements ou de mettre la table. Laissez-le sentir qu’il maîtrise davantage ce qui lui arrive en lui permettant de prendre des décisions quand c’est possible.

Inciter votre enfant à partager ses émotions

Les enfants de tout âge ont besoin de savoir qu’ils ont le droit de se sentir en colère ou tristes parfois. Partager vos propres émotions peut être utile. Donnez-lui des moyens d’exprimer sa colère et d’autres émotions de façon sécuritaire comme en jouant avec de la pâte à modeler ou des blocs, en parlant, en faisant des activités physiques, en écrivant et en jouant de la musique ou en lui proposant des activités artistiques comme l’artisanat, la peinture et le dessin. Renseignez-vous sur les programmes d’arts de la scène, de musique et de théâtre offerts à l’hôpital. De nombreux enfants les apprécient, et ces activités peuvent aussi vous aider à parler de vos émotions. Il se peut que votre enfant soit même en mesure d’essayer quelque chose de nouveau.

Soutenir l’apprentissage

À la maison, quand c’est possible, continuer à lui faire suivre ses cours et à pratiquer ses passe-temps et toute autre activité. S’il est à l’hôpital, demandez à ce qu’il y rencontre son enseignant. Il peut aider votre enfant à ne pas prendre de retard dans ses travaux scolaires.

L’aider à rester en contact avec ses amis

Encouragez votre enfant à rester en contact avec ses amis par le biais de lettres, de courriels, d’appels, de messages textes, de vidéobavardage et des médias sociaux. Trouvez des occasions pour que votre enfant puisse jouer avec d’autres enfants quand il se sent assez bien. Laissez ses frères et sœurs et ses amis lui rendre visite à l’hôpital.

Prendre le temps de faire quelque chose d’amusant

Le rire peut être un très bon moyen d’atténuer le stress. Jouer à un jeu amusant, regarder votre émission ou votre film préféré ou écouter de la musique peut aider votre enfant à se détendre.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rosemary Pedlar Lorsqu’elle a lu, dans les pages d’un journal, que la Société canadienne du cancer recherchait des bénévoles, Rosemary a tout de suite compris que c’était là sa chance de mettre le pied à l’étrier.

Lisez l’histoire de Rosemary

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus