Logo Société canadienne du cancer

Cancer primitif
inconnu

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la radiothérapie du cancer primitif inconnu

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer primitif inconnu (CPI), il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des éléments suivants :

  • taille de la région traitée
  • région ou organes spécifiques traités
  • dose totale
  • mode d’administration
  • administration également d'une chimiothérapie
    • La chimiothérapie peut aggraver certains des effets secondaires de la radiothérapie.

La radiothérapie endommage les cellules cancéreuses, mais il se peut qu'elle nuise aussi aux cellules saines qui se trouvent dans la région traitée, même si on prend des précautions visant à les protéger le plus possible. Les divers tissus et cellules du corps tolèrent différemment la radiothérapie.

Les effets secondaires peuvent se manifester n'importe quand lors de la radiothérapie. Certains se produisent en cours de traitement, d'autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois la radiothérapie terminée. Cependant, il y a des effets secondaires qui peuvent persister pendant un moment puisque les cellules saines ont besoin de temps pour se rétablir des effets des agents chimiothérapeutiques. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d'être permanents.

Si la personne atteinte d'un cancer primitif inconnu (CPI) n'a que quelques séances de radiothérapie, elle n'éprouve habituellement que très peu d'effets secondaires.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe soignante. De nombreux effets secondaires peuvent être soulagés par la prise de médicaments, un changement alimentaire ou d'autres méthodes. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la radiothérapie si les effets sont importants.

Réactions cutanées

Des réactions cutanées se produisent parce que les radiations externes circulent à travers la peau jusqu'à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans le champ d'irradiation peut devenir rouge, sèche, plus foncée ou comme bronzée. La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie. Elles se dissipent habituellement quelques semaines après le traitement, mais certains changements, comme le brunissement de la peau ou la formation de tissu cicatriciel, peuvent persister. Il y a des gens chez qui aucune réaction cutanée ne se produit à la suite d'une radiothérapie.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est l'un des effets secondaires les plus courants de la radiothérapie. Elle peut apparaître pour diverses raisons. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d'énergie pour se guérir, c'est pourquoi la fatigue n'est pas toujours soulagée par le repos. Se rendre quotidiennement à ses traitements peut aussi être fatigant. L'irradiation de n'importe quelle région du corps peut rendre une personne plus fatiguée que d'habitude, mais la fatigue est plus courante lorsqu'on traite de grandes régions du corps.

La fatigue s'installe habituellement lors de la deuxième semaine de radiothérapie ou plus tard. Les symptômes de la fatigue peuvent s'accentuer ou s'aggraver en cours de traitement. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées plusieurs semaines ou des mois après ce traitement.

Retour au menu

Effets secondaires selon la zone de traitement

D'autres effets secondaires dépendent de la dose de radiothérapie administrée et de la région du corps traitée.

Radiothérapie à la tête et au cou

Une radiothérapie à la tête et au cou peut causer un mal de gorge, la sécheresse de la bouche et une difficulté ou une douleur à avaler. D'autres effets secondaires peuvent aussi se manifester, soit une perte d'appétit, des changements du goût et des troubles de la mâchoire. La majorité des effets secondaires débutent habituellement après 2 à 3 semaines de radiothérapie. La plupart disparaissent une fois le traitement terminé, mais quelques-uns peuvent persister ou se manifester bien après qu'on ait cessé d'administrer la radiothérapie.

Radiothérapie aux ganglions lymphatiques

Une radiothérapie aux ganglions lymphatiques de l'aisselle ou du sein peut modifier la texture de la peau et les sensations dans la région traitée. Elle risque aussi de causer une raideur à l'épaule. Les changements au sein persistent habituellement quelques mois après la radiothérapie, mais ils peuvent durer plus longtemps.

Une radiothérapie aux ganglions lymphatiques de l'aine peut faire enfler les jambes (lymphoedème). Cela risque de se produire si la radiothérapie engendre la formation de tissu cicatriciel ou bien un blocage ou un ralentissement de la circulation de la lymphe. Le lymphoedème peut se développer en cours de radiothérapie ou plusieurs semaines après. C'est souvent un effet secondaire à long terme.

Retour au menu

Histoires

Researcher Dr Ming-Sound Tsao Dr Ming-Sound Tsao a élaboré un modèle de laboratoire réaliste pour l’étude du cancer du poumon.

Plus de details

Financement d’essais cliniques qui sauvent des vies

Illustration d’instruments scientifiques

La Société canadienne du cancer subventionne des essais cliniques d’une importance vitale, qui permettent aux personnes atteintes de cancer d’avoir accès aux plus récents types de traitement.

Apprenez-en plus