Logo Société canadienne du cancer

Cancer primitif
inconnu

Vous êtes ici:

Chimiothérapie du cancer primitif inconnu

En chimiothérapie, on emploie des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses. De nombreuses personnes atteintes de cancer primitif inconnu (CPI) reçoivent de la chimiothérapie. Au moment de choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration de la chimiothérapie, votre équipe de soins tiendra compte du type de CPI dont vous êtes atteint, de sa réaction au traitement ainsi que de vos besoins personnels. Elle prendra aussi en considération le risque du CPI, c’est-à-dire s’il est de risque favorable ou de mauvais risque. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

La chimiothérapie peut être administrée pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une chimiothérapie pour :

  • détruire les cellules cancéreuses dans le corps
  • détruire les cellules cancéreuses qui pourraient rester après une chirurgie
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un CPI avancé (on parle alors de chimiothérapie palliative)

Si votre état de santé est mauvais ou si le type de CPI dont vous êtes atteint ne réagira probablement pas à la chimiothérapie, il se peut que votre équipe de soins juge que ce traitement ne soit pas l’option la plus appropriée dans votre cas.

La chimiothérapie est parfois employée dans le cadre d’une chimioradiothérapie lorsqu’on détecte un carcinome épidermoïde de siège primitif inconnu dans les ganglions lymphatiques du cou. La chimioradiothérapie est un traitement qui associe la chimiothérapie à la radiothérapie. On administre ces deux traitements au cours de la même période, ce qui permet à chacun d’accroître l’efficacité de l’autre.

Agents chimiothérapeutiques employés pour le CPI

La chimiothérapie est habituellement un traitement systémique. Cela signifie que les médicaments voyagent dans la circulation sanguine pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses dans tout le corps.

Différentes associations d’agents chimiothérapeutiques sont utilisées pour traiter différents types de CPI. On emploie habituellement 2 agents ou plus. La plupart des associations médicamenteuses comprennent au moins l’un des agents suivants :

  • un médicament à base de platine, c’est-à-dire du cisplatine (Platinol AQ) ou du carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)
  • un taxane, c’est-à-dire du paclitaxel (Taxol) ou du docétaxel (Taxotere)

Les autres agents chimiothérapeutiques qui peuvent être associés au médicament à base de platine ou au taxane comprennent :

  • étoposide (Vepesid, VP-16)
  • bléomycine (Blenoxane)
  • vincristine (Oncovin)
  • gemcitabine (Gemzar)
  • 5-fluorouracile (Adrucil, 5-FU)
  • irinotécan (Camptosar)
  • oxaliplatine (Eloxatin)
  • capécitabine (Xeloda)
  • streptozocine (Zanosar), dans le cas du carcinome neuroendocrinien de siège primitif inconnu

Effets secondaires

Peu importe le traitement du CPI, il est toujours possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines personnes en ont beaucoup, alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

La chimiothérapie peut causer des effets secondaires, car elle risque d’endommager les cellules saines lorsqu’elle détruit les cellules cancéreuses. Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la chimiothérapie. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chimiothérapie (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de la chimiothérapie dépendent principalement du type de médicament, de la dose, du mode d’administration et de votre état de santé global. Certains des effets secondaires courants des agents chimiothérapeutiques employés pour traiter le CPI comprennent :

Avisez les membres de votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chimiothérapie. Plus vite vous les informez de tout problème, plus rapidement ils pourront vous proposer des moyens de le prendre en charge.

Renseignements sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur la chimiothérapie et les autres traitements médicamenteux

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie et sur les effets secondaires de la chimiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur la chimiothérapie à l’équipe de soins.

Histoires

La Dre Jennifer Brunet, chercheuse Les recherches de la Dre Jennifer Brunet permettent aux survivantes d’un cancer du sein de mener une vie plus active.

Plus de details

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus