Logo Société canadienne du cancer

Cancer primitif
inconnu

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer primitif inconnu

Les soins de soutiensoins de soutienTraitement administré afin d’améliorer la qualité de vie d’une personne atteinte d’une maladie grave (comme le cancer). permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer primitif inconnu (CPI). C'est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Il peut être très difficile de s'adapter à un diagnostic de cancer primitif inconnu (CPI). Dans ce cas, on a détecté un cancer dans le corps, mais il est possible qu'on ne sache pas où il a pris naissance, même après avoir fait des examens. Le cancer peut être présent dans plusieurs parties du corps et être de stade avancé lorsqu'on le diagnostique. Bien qu'on puisse traiter efficacement certains types de CPI, d'autres ne réagissent pas aussi bien au traitement et il est donc possible qu'on ne parvienne pas à maîtriser le cancer très longtemps. L'incertitude liée à un diagnostic de CPI et à ce qui risque d'arriver plus tard engendre souvent de la peur et de l'anxiété.

On offre souvent aux personnes atteintes d'un cancer très avancé des soins palliatifs, c'est-à-dire qu'on essaie de rendre la personne le plus confortable possible, qu'on soulage ses symptômes et qu'on améliore ou qu'on maintient sa qualité de vie.

Une personne atteinte d'un CPI doit souvent faire face à des symptômes causés par son cancer ou à des effets secondaires du traitement. Une personne atteinte d'un CPI peut se préoccuper des aspects suivants.

Douleur

La douleur inquiète les personnes atteintes d'un CPI. Il existe beaucoup de façons de soulager la douleur liée au CPI. Entre autres, on a recours aux médicaments antidouleur appelés analgésiques. Certains médicaments sont plus efficaces pour certains types de douleur. Il est important de prendre les médicaments antidouleur à intervalles réguliers au cours de la journée afin de maîtriser la douleur et de l'empêcher de s'intensifier.

Fatigue

Les personnes atteintes d'un CPI ont moins d'énergie et peuvent se fatiguer facilement. La fatigue peut avoir été la raison pour laquelle elles ont consulté un médecin. La fatigue peut aussi être un effet secondaire du traitement du CPI. On peut atténuer la fatigue entre autres en allant à son rythme, en se reposant entre chaque activité et en essayant d'être actif.

Perte d'appétit

Les personnes atteintes d'un CPI peuvent avoir moins d'appétit. La perte d'appétit peut être liée au CPI ou à son traitement. Elle peut faire perdre du poids, et c'est l'un des effets secondaires les plus courants du cancer et de son traitement. Une personne atteinte d'un CPI peut aussi avoir des nausées et des vomissements à cause du cancer ou de son traitement. Cela risque également d'affecter l'appétit.

Il peut être utile de consommer en faibles quantités des aliments ou des liquides riches en calories, de prendre de petits repas plus souvent et de prendre des suppléments nutritionnels. Lorsqu'approprié, le médecin peut prescrire des médicaments pour aider à stimuler l'appétit. Les antinauséeux permettent de maîtriser les nausées et vomissements.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien après un traitement.

Histoires

Dr John Dick Une compréhension nouvelle des cellules sanguines

Plus de details

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus