Logo Société canadienne du cancer

Cancer primitif
inconnu

Vous êtes ici:

Statistiques de survie au cancer primitif inconnu

Le cancer primitif inconnu (CPI) désigne un cancer qui s’est déjà propagé à d’autres parties du corps (métastases), sans toutefois que les médecins sachent où il a pris naissance (quel est le siège primitif). Quand les médecins n’arrivent pas à trouver le cancer primitif, il leur est difficile de déterminer quels traitements seront les plus efficaces. Ces facteurs influencent la survie.

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. Toutefois, comme le CPI comprend de nombreux types différents de cancers, il est difficile d’avoir des statistiques de survie précises.

Les statistiques de survie au CPI sont des estimations très générales qui doivent être interprétées avec prudence. Puisqu’elles sont fondées sur l’expérience de groupes de personnes, elles ne permettent pas de prévoir les chances de survie d’une personne en particulier. En général, le pronostic des personnes atteintes de CPI est sombre. Votre médecin peut vous expliquer les statistiques sur le CPI et ce qu’elles signifient dans votre cas.

On ne dispose pas de statistiques canadiennes spécifiques sur le CPI. Les renseignements qui suivent proviennent de diverses sources et peuvent comprendre des statistiques d’autres pays.

Les statistiques de survie pour le CPI sont souvent consignées sous forme de survie médiane. La survie médiane correspond à la période (généralement un nombre de mois ou d’années) au bout de laquelle la moitié des personnes atteintes de CPI seront encore en vie. L’autre moitié vivront moins longtemps que cette période.

  • La survie médiane pour les personnes atteintes de CPI est de 6 à 10 mois.
  • Chez les personnes qui ont un bon indice fonctionnel et un taux normal de lacticodéshydrogénase (LDH), la survie médiane est de 1 an.
  • Moins de 25 % des personnes atteintes de CPI sont en vie 1 an après avoir reçu leur diagnostic. Moins de 10 % sont en vie 5 ans après leur diagnostic.
  • Chez les patients atteints d’un CPI de risque favorable, la survie médiane peut être bien plus longue et les statistiques qui précèdent ne sont souvent pas applicables.

Questions sur la survie

Discutez de votre pronostic avec votre médecin. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs, dont :

  • vos antécédents médicaux
  • le type et les caractéristiques du cancer
  • le stade
  • les traitements choisis
  • la réaction au traitement

Seul un médecin qui connaît bien ces facteurs peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus