Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la chirurgie du cancer du sein

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer du sein, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de chirurgie
  • état de santé global de la femme atteinte
  • effet d’autres traitements du cancer, comme la radiothérapie

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand lors de la chirurgie. Certains se produisent pendant l'intervention, d’autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent après la chirurgie. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années à la suite de l'opération. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d'être permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe soignante.

Douleur

Une femme peut éprouver de la douleur, de l’inconfort ou une sensibilité autour de l’incision et sous le bras après une chirurgie du sein en raison du traumatisme subi par le tissu lors de l’opération. La douleur peut prendre un certain temps avant de disparaître à la suite de la chirurgie. L’intensité de la douleur dépend de l’intervention pratiquée et de la guérison ainsi que de la tolérance à la douleur de la femme. On a recours aux médicaments antidouleur pour la maîtriser. Si la douleur persiste ou si les médicaments antidouleur ne la soulagent pas, il faut consulter son médecin.

Il est possible que certaines femmes souffrent du syndrome post-mastectomie, un effet secondaire à long terme de la chirurgie.

Retour au menu

Infection de la plaie

Chez certaines femmes, la plaie s’infecte après une chirurgie du cancer du sein. Ce n'est pas un effet secondaire courant, mais l'infection est susceptible d'apparaître après n'importe quel type de chirurgie. Il arrive parfois qu'on place des tubes dans la plaie pour drainer l'excès de liquide. On peut avoir recours aux antibiotiques pour aider à prévenir ou à traiter une infection. L'infection de la plaie est un effet secondaire temporaire de la chirurgie.

Signalez au médecin ou à l'équipe soignante tout signe d’infection comme de la rougeur, la présence de pus, un écoulement malodorant, de la fièvre ou une plus grande sensibilité ou une enflure plus importante au site de l’incision.

Retour au menu

Saignement

Il peut y avoir un saignement ou une hémorragie si un vaisseau sanguin n'a pas été scellé lors de la chirurgie ou si la personne souffre d'un trouble de coagulation du sang. Le personnel infirmier vérifie souvent les bandages et les drains pour savoir s'il n'y a pas de saignement important tout de suite après la chirurgie. S'il y a un saignement et qu'il est assez important, le chirurgien pourrait devoir ramener la personne en salle d'opération pour savoir d'où provient le saignement et l'arrêter.

On peut s'attendre à ce qu'il y ait un petit écoulement sanguinolent après la chirurgie. Il faut signaler tout saignement important au médecin ou à l'équipe soignante.

Retour au menu

Sérome

Le sérome est une région molle et boursouflée causée par l’accumulation de lymphe sous la peau autour de l’incision chirurgicale. Normalement, la lymphe circule dans de petits tubes (vaisseaux lymphatiques) qui relient les ganglions lymphatiques. Lors de la chirurgie, quand on sectionne ou qu’on enlève les vaisseaux lymphatiques, la lymphe s’accumule dans la région de l’incision. Le sérome est un effet secondaire courant de la chirurgie du sein, en particulier de la mastectomie, et il apparaît souvent une fois qu’on a enlevé les drains chirurgicaux.

Le traitement du sérome peut comporter le drainage du liquide à l’aide d’une aiguille et d’une seringue. Il est possible qu’on doive drainer plusieurs fois le sérome chez certaines femmes. Dans de rares cas, la chirurgie est nécessaire pour enlever le sérome.

Retour au menu

Hématome

L’hématome est une accumulation anormale de sang hors des vaisseaux sanguins. Il est causé par la fuite de sang de vaisseaux sanguins qui ont été sectionnés lors de la chirurgie. C’est un effet secondaire peu courant de la chirurgie du cancer du sein.

L’hématome peut causer de la douleur, de la rougeur, la décoloration de la peau et l’enflure dans la région qui entoure l’incision. La plupart des hématomes disparaissent lentement au fil du temps, mais un gros hématome peut prendre plusieurs semaines voire des mois à disparaître. Le traitement peut comprendre la compression de la région ou le drainage du sang accumulé à l’aide d’une aiguille et d’une seringue. On peut avoir recours aux médicaments antidouleur pour maîtriser la douleur.

Retour au menu

Fatigue

Les femmes éprouveront de la fatigue pendant un certain temps à la suite de la chirurgie du sein puisque leur corps se remet de l’opération et des effets de l’anesthésie générale. La fatigue peut durer jusqu’à 2 mois après la chirurgie.

Retour au menu

Mouvements du bras et de l’épaule modifiés

La mastectomie peut affecter la capacité d’une femme de bouger librement son bras ou son épaule dans toute leur amplitude. C’est peut-être parce que des nerfs et des muscles du thorax et du bras du côté opéré ont été endommagés. Les symptômes peuvent être ceux-ci :

  • raideur du bras ou de l’épaule
    • La faiblesse peut aussi les affecter, mais c’est très rare.
  • mouvements limités du bras
  • impression que l’aisselle et la partie supérieure du bras se crispent et qu’une corde tire les muscles
    • Cette sensation se dissipe souvent de 2 à 3 mois après la mastectomie.

Des exercices de réadaptation après une chirurgie du sein peuvent aider à accroître l’amplitude de mouvements après l’opération et à prévenir des problèmes de mobilité à long terme.

Retour au menu

Cicatrisation

La chirurgie du cancer du sein laisse une cicatrice sur le sein ou sur le thorax par où on a enlevé le sein lors de la mastectomie. Ces cicatrices peuvent être rouges et très visibles au cours des mois qui suivent l’opération, mais la plupart s’estomperont au fil du temps.

Une fois que l’incision chirurgicale s’est cicatrisée, on peut masser la cicatrice pour aider à empêcher le tissu de se fixer aux muscles du thorax. Un physiothérapeute ou un massothérapeute peut montrer à la femme comment masser sa cicatrice.

Retour au menu

Lymphoedème

Le lymphoedème est l’enflure qui se produit quand de la lymphe s’accumule dans les tissus mous des membres. Il est causé par un problème d’évacuation des déchets (lymphelympheLiquide transparent et jaunâtre qui contient des éléments nutritifs, des lymphocytes (type de globule blanc qui combat les germes, les substances étrangères ou les cellules cancéreuses) et des anticorps. Elle circule dans tout le corps par les vaisseaux lymphatiques et elle baigne tous les tissus co) hors du membre (bras ou jambe). Le lymphoedème apparaît habituellement au bras ou à l’aisselle (creux axillaire) après une chirurgie du cancer du sein.

Le lymphoedème peut apparaître juste après la chirurgie ou il peut le faire des mois voire des années plus tard. Chez environ 7 % des personnes, le lymphoedème apparaît temporairement après un évidement ganglionnaire axillaire et il disparaît en quelques mois. Chez 5 à 20 % des femmes, le lymphoedème est permanent. Cela se produit habituellement au cours des 2 années qui suivent le traitement du cancer du sein.

Retour au menu

Lésions des nerfs

On peut endommager ou enlever des nerfs lors d’une chirurgie du cancer du sein. Cela risque de causer une perte de sensation (engourdissement) ou des sensations différentes dans la partie supérieure du bras, à l’aisselle, à l’épaule ou au thorax. Les lésions des nerfs peuvent apparaître bien après la chirurgie et durer longtemps.

Retour au menu

Équilibre modifié

L’équilibre d’une femme peut changer après une mastectomie puisque le poids de son thorax est inégal. Porter une prothèse mammaire externe peut l’aider à s’adapter à ce changement.

Retour au menu

Changements de l’image corporelle et de l’estime de soi

L'image corporelle, c'est la façon dont on perçoit notre propre corps. L'estime de soi, c'est ce qu'on ressent face à soi-même ou la façon dont on se voit. Le cancer du sein et son traitement peuvent affecter l'image corporelle et l'estime de soi d'une femme.

Une femme peut éprouver quelque chose de différent face à son corps et à elle-même en tant que femme après une chirurgie du cancer du sein. Elle peut se sentir moins femme ou moins féminine parce que l’un de ses seins a été enlevé ou que son corps porte des cicatrices. Ces émotions peuvent vraiment être préoccupantes ou causer de la détresse chez certaines.

Retour au menu

Histoires

Dr Vuk Stambolic Le Dr Vuk Stambolic et ses collègues se penchent sur la capacité d’un médicament antidiabétique à combattre le cancer.

Plus de details

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus