Cancer du sein

Vous êtes ici:

Reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une chirurgie qui permet de rendre au sein une apparence et une sensation des plus naturelles possibles après qu’on l’ait enlevé en partie ou en totalité par mastectomie. Un chirurgien plasticien spécialement formé fait la reconstruction mammaire, qui comporte souvent plus d’une opération. Il est possible qu’on doive pratiquer une chirurgie sur le sein non atteint par le cancer afin que les deux seins se ressemblent.

La décision d’avoir une reconstruction mammaire est très personnelle. Certaines femmes choisissent la reconstruction parce qu’elles pensent qu’elles se sentiront plus à l’aise et plus sûres d’elles-mêmes et qu’elles redeviendront plus comme avant. D’autres femmes optent pour cette chirurgie parce qu’elles ne souhaitent pas porter de prothèse mammaire. Et il y en a qui ne veulent pas avoir de reconstruction mammaire parce qu’elles ne souhaitent pas subir une autre chirurgie.

Choisir le type de reconstruction mammaire qui vous convient

Votre chirurgien plasticien vous expliquera les différents types de reconstruction mammaire et vous indiquera lequel sera le plus adéquat pour vous. Il prendra les facteurs suivants en considération quand il choisira quels types de reconstruction mammaire vous proposer :

  • votre état de santé global et les problèmes de santé que vous avez
  • la santé du tissu où la reconstruction se fera
  • une radiothérapie déjà administrée à la région du sein
  • la quantité de tissu retirée lors de la chirurgie pratiquée pour enlever le sein
  • la quantité de muscles et de graisse disponibles pour la reconstruction
  • la forme et la taille de votre corps
  • la forme et la taille du sein opposé, soit celui qui n’est pas atteint par le cancer

Apprenez-en davantage sur les types de reconstruction mammaire.

Moment où l’on fait la reconstruction mammaire

Quand on fait la reconstruction mammaire dépend des traitements que vous avez reçu pour le cancer du sein et du moment où vous êtes prête à avoir cette chirurgie. Certaines femmes décident d’attendre bien après leurs traitements du cancer du sein pour avoir une reconstruction mammaire. D’autres choisissent de la faire faire le plus rapidement possible.

La reconstruction mammaire immédiate est effectuée au même moment que la chirurgie pratiquée pour enlever le sein en partie ou en totalité. Cette approche est une option si elle ne nuit pas à d’autres traitements du cancer du sein, comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

La reconstruction mammaire différée est effectuée après les autres traitements du cancer du sein. On la fait habituellement de 3 à 4 semaines après la chimiothérapie et de 4 à 6 semaines après la radiothérapie. Ce délai permet au corps de guérir correctement afin que la chirurgie de reconstruction du sein engendre moins de problèmes, ou complications.

La reconstruction mammaire immédiate différée est l’association des deux options précédentes. Lors de la chirurgie visant à enlever le sein en partie ou en totalité, le chirurgien insère un expanseur tissulaire sous les muscles et la peau du thorax. On fait une autre chirurgie pour finir la reconstruction mammaire après les autres traitements du cancer du sein.

Après la reconstruction mammaire

Dites à votre chirurgien plasticien quels sont vos espoirs ou vos attentes face à la reconstruction mammaire. Il est important de comprendre qu’un sein reconstruit ne procurera jamais les mêmes sensations qu’un sein naturel puisqu’un nerf qui traverse le tissu profond du sein et qui transmet les sensations au mamelon est souvent sectionné lors de la chirurgie. Avec le temps, la peau du sein reconstruit retrouve un peu de sensibilité. Le sein reconstruit ne sera pas non plus l’équivalent parfait du sein naturel. Vous pourriez avoir des cicatrices après la reconstruction mammaire. Elles s’atténueront avec le temps, mais il est possible qu’elles ne disparaissent jamais complètement.

Plusieurs mois peuvent être nécessaires pour que le tissu guérisse après une reconstruction mammaire. Demandez à votre chirurgien quand vous pourrez reprendre vos activités habituelles et quel type d’exercice vous pouvez pratiquer. Vous pourrez recommencer à porter un soutien-gorge quand l’incision sera complètement guérie.

Le suivi est une composante importante de la reconstruction mammaire. Votre chirurgien plasticien ou votre équipe de soins discute avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins. Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre degré d’adaptation. Votre chirurgien examine votre sein reconstruit et votre sein naturel à la recherche de tout changement ou problème. Vous devez connaître l’état normal de votre sein naturel et de votre sein reconstruit. Demandez à votre chirurgien comment examiner le sein reconstruit. Si vous observez des changements, mentionnez-les à votre équipe de soins.

Les femmes dont la reconstruction mammaire se fait à partir de tissus provenant d’autres parties de leur corps (reconstruction mammaire autologue) n’ont pas besoin de passer régulièrement une mammographie du sein reconstruit puisqu’il ne contient plus de tissu mammaire. Mais il faudra continuer de passer régulièrement une mammographie du sein naturel.

Couverture des soins de santé

La reconstruction mammaire qui suit une chirurgie du cancer du sein est couverte par la plupart des régimes provinciaux et territoriaux d’assurance-maladie, mais le montant accordé et le type de couverture offert ne sont pas partout pareils au Canada. Vérifiez votre régime provincial d’assurance-maladie avant de subir une reconstruction mammaire.

Histoires

Paulette Hicks Un geste de bonté gratuit posé durant l’une des périodes les plus difficiles dans la vie d’une personne peut avoir beaucoup d’effet.

Plus de details

Réduisez votre risque

Icône – silhouette en train de courir

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer montre que le cancer est la première cause de mortalité au Canada. Apprenez comment vous pouvez réduire votre risque.

Apprenez-en plus