Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Traitement du cancer du sein de stade III

En présence d'un cancer du sein de stade III, soit localement avancé, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la femme atteinte de cancer.

On traite le carcinome canalaire infiltrant et le carcinome lobulaire infiltrant de la même manière.

Les traitements qu’on propose pour le cancer du sein de stade III, et l’ordre dans lequel on les administre, dépendent de son opérabilité :

  • cancer opérable – on peut l’enlever par chirurgie
  • cancer inopérable – on ne peut pas l’enlever par chirurgie parce que :
    • la tumeur est fixée à la paroi thoracique ou à la peau
    • les ganglions lymphatiques sont fixés à d’autres structures de l’aisselle
    • il s’est propagé à un ganglion lymphatique situé au-dessus de la clavicule (sus-claviculaire)

Chimiothérapie

La chimiothérapie est le traitement principal du cancer du sein de stade III. On peut la proposer :

  • après une chirurgie du cancer du sein
  • avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur mammaire
    • Il est plus facile d’enlever une petite tumeur.
    • Dans certains cas, une tumeur inopérable peut réagir à la chimiothérapie, ce qui permet de l’enlever par chirurgie par la suite.

On n’administre généralement pas un seul agent chimiothérapeutique. On a plus l’habitude de les associer puisque cela s’est révélé plus efficace.

Les associations chimiothérapeutiques les plus couramment administrées pour traiter le cancer du sein de stade III sont les suivantes :

  • AC
    • doxorubicine (Adriamycin) et cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • AC – Taxol
    • doxorubicine et cyclophosphamide, suivies de paclitaxel (Taxol)
  • AC – Taxol (dose-densité)
    • doxorubicine et cyclophosphamide, suivies de paclitaxel, l’intervalle entre les administrations étant moins long (dose-densité)
      • On administre habituellement cette association avec du filgrastim (Neupogen) ou du pegfilgrastim (Neulasta).
  • TC
    • docétaxel (Taxotere) et cyclophosphamide
  • TAC (ou DAC)
    • docétaxel, doxorubicine et cyclophosphamide
  • FAC (ou CAF)
    • cyclophosphamide (par la bouche), doxorubicine et 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • CEF
    • cyclophosphamide (par la bouche), épirubicine (Pharmorubicin) et 5-fluorouracil
  • FEC
    • cyclophosphamide (dans une veine, ou voie intraveineuse), épirubicine et 5-fluorouracil
  • FEC – T
    • cyclophosphamide, épirubicine et 5-fluorouracil, suivis de docétaxel
  • CMF – IV
    • cyclophosphamide (voie intraveineuse), méthotrexate et 5-fluorouracil
  • CMF – PO
    • cyclophosphamide (par la bouche), méthotrexate et 5-fluorouracil
  • Taxol – FAC
    • paclitaxel, suivi de cyclophosphamide, doxorubicine et 5-fluorouracil

Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

La façon dont le cancer réagit à la chimiothérapie détermine le traitement suivant.

  • Si la tumeur rétrécit, la chirurgie et la radiothérapie pourraient être une option
  • Si le cancer ne réagit pas très bien à la chimiothérapie, on administrera probablement une radiothérapie.

Chirurgie

On peut proposer la chirurgie comme traitement du cancer du sein de stade III. On peut la faire avant ou après la chimiothérapie. Le type de chirurgie pratiqué est habituellement la mastectomie radicale modifiée.

Radiothérapie

On peut proposer la radiothérapie externe comme traitement du cancer du sein de stade III. On peut l’administrer après la chimiothérapie et avant ou après la chirurgie.

La radiation est habituellement dirigée vers la paroi thoracique et les ganglions lymphatiques situés à l’aisselle et au-dessus de la clavicule.

Hormonothérapie

Une fois la chimiothérapie terminée, on peut proposer une hormonothérapie aux femmes dont le cancer du sein de stade III a des récepteurs hormonaux positifs (ER+, PR+ ou les deux). On peut aussi la proposer aux femmes qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas, recevoir une chimiothérapie.

Les types d’hormonothérapies proposés pour traiter le cancer du sein de stade III sont les suivants :

  • anti-œstrogènes
    • tamoxifène (Nolvadex, Tamofen) – anti-œstrogène le plus courant
      • On a recours au tamoxifène tant pour traiter les femmes préménopausées que postménopausées.
      • Il est possible que les femmes postménopausées passent du tamoxifène à un inhibiteur de l’aromatase après un certain temps.
  • inhibiteurs de l’aromatase – seulement pour les femmes postménopausées
    • létrozole (Femara)
    • anastrozole (Arimidex)
    • exémestane (Aromasin)
  • suppression ovarienne – parfois proposé aux femmes préménopausées qui ne souhaitent pas suivre d’autres types d’hormonothérapie
    • analogues de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LH-RH)
      • goséréline (Zoladex)
      • leuprolide (Lupron, Lupron Depot, Eligard)
      • buséréline (Suprefact)
    • chirurgie
    • radiothérapie

Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Thérapie biologique

On peut aussi proposer aux femmes dont le cancer du sein de stade III est HER2 positif le trastuzumab (Herceptin). On peut l’administrer avec une chimiothérapie ou tout de suite après la chimiothérapie.

Essais cliniques

On peut offrir aux femmes atteintes d'un cancer du sein de stade III la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Histoires

Dr Robert Bristow La recherche du Dr Robert Bristow sur le cancer de la prostate pourrait servir à la personnalisation du traitement.

Plus de details

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus