Cancer du sein

Vous êtes ici:

Suivi après le traitement du cancer du sein

Le suivi après le traitement du cancer du sein est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes. Les spécialistes du cancer (oncologues et chirurgien) et votre médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité. Votre équipe de soins discute avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous fixé pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous avez :

  • une nouvelle douleur ou une douleur qui s’aggrave, en particulier à la jambe, à la hanche ou au dos;
  • une toux qui ne disparaît pas;
  • une perte de poids inexpliquée;
  • une fatigue qui s’intensifie avec le temps;
  • une enflure (lymphœdème) de la main ou du bras du même côté du corps que la tumeur;
  • un mal de tête qui ne disparaît pas;
  • des engourdissements ou des picotements dans les mains ou les pieds;
  • des saignements vaginaux légers ou importants
  • un essoufflement.

Le risque de réapparition (récidive) du cancer du sein est plus élevé au cours des 5 premières années qui suivent le traitement, donc un suivi étroit est nécessaire durant cette période. Les femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein risquent également davantage d’avoir un cancer à l’autre sein, ainsi qu’un cancer du côlon, de l’ovaire et de l’utérus.

Planification des visites de suivi

Les visites de suivi pour le cancer du sein sont habituellement ainsi prévues :

  • aux 3 à 6 mois au cours des 5 premières années qui suivent le traitement
  • une fois par année après ces 5 ans

Déroulement des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre degré d’adaptation.

Il est possible que votre médecin vous fasse un examen physique, dont :

  • effectuer un examen clinique des seins;
  • vérifier la région chirurgicale afin de savoir si elle guérit bien;
  • observer la cicatrice à la recherche de signes de récidive;
  • palper les ganglions lymphatiques à l’aisselle, au cou et autour de la clavicule;
  • vérifier s’il y a une enflure de la main ou du bras du même côté du corps qu’où la chirurgie a été pratiquée;
  • examiner vos poumons;
  • palper votre abdomen pour savoir s’il est enflé ou s’il contient du liquide.

Le seul test qu’on effectue régulièrement dans le cadre du suivi du cancer du sein est une mammographie. On le fait aux 2 seins (si vous avez eu une chirurgie mammaire conservatrice) ou sur le sein qui reste (si vous avez eu une mastectomie). Une mammographie est prévue :

  • 6 mois après le traitement du cancer du sein;
  • une fois par année par la suite.

On pourrait aussi faire des tests de la fonction cardiaque puisque certains médicaments administrés pour traiter le cancer du sein peuvent causer des dommages au cœur.

Vos os risquent de se fragiliser et de s’amincir (ostéoporose) si vous prenez un inhibiteur de l’aromatase. Il est possible qu’on vous fasse passer une ostéodensitométrie quand vous commencerez à prendre l’inhibiteur de l’aromatase ainsi que sur une base régulière au cours de ce traitement.

Si vous prenez du tamoxifène (Nolvadex, Tamofen), vous présentez un très léger risque d’avoir un cancer du revêtement de l’utérus. Votre médecin vous fera un examen pelvien chaque année afin de savoir si votre utérus a subi des changements.

Aucun autre test n’est effectué si vous ne présentez aucun signe ni symptôme de réapparition du cancer du sein. Votre médecin pourrait vous prescrire des examens si des symptômes de la récidive de cancer du sein sont présents :

Si votre équipe de soins découvre que le cancer est réapparu, elle discutera avec vous afin de planifier votre traitement et vos soins.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus