Cancer du sein

Vous êtes ici:

Chimiothérapie du cancer du sein

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux, ou cytotoxiques, pour détruire les cellules cancéreuses. De nombreuses femmes atteintes d’un cancer du sein reçoivent une chimiothérapie. Votre équipe de soins prendra en considération le type de cancer du sein dont vous êtes atteinte ainsi que vos propres besoins pour choisir les agents chimiothérapeutiques, les doses et les modes d’administration. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements pour aider à atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie.

On administre une chimiothérapie pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une chimiothérapie pour :

  • réduire la taille d’une grosse tumeur avant la chirurgie (chimiothérapie néoadjuvante) si le cancer ne s’est pas propagé hors du sein ou des ganglions lymphatiques;
  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après la chirurgie et réduire le risque de réapparition, ou récidive, du cancer (chimiothérapie adjuvante);
  • traiter un cancer du sein qui réapparaît;
  • soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer du sein avancé (chimiothérapie palliative).

La chimiothérapie est habituellement un traitement systémique. Cela signifie que les médicaments circulent dans le sang pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses dans tout le corps, dont celles qui auraient pu s’échapper de la tumeur primitive au sein.

En général, on administre la chimiothérapie aux 3 semaines. Il arrive qu’on l’administre aux 2 semaines, ce qu’on appelle alors chimiothérapie à dose-densité. Des études ont démontré que le protocole à dose-densité pourrait réduire davantage le risque de réapparition du cancer du sein ainsi qu’améliorer la survie.

Décider si la chimiothérapie est une option de traitement

Le niveau de risque de récidive du cancer du sein après la chirurgie se base sur les éléments suivants :

  • taille et grade de la tumeur
  • propagation du cancer aux ganglions lymphatiques
  • propagation du cancer aux vaisseaux lymphatiques ou aux vaisseaux sanguins
  • statut des récepteurs hormonaux
  • statut du récepteur HER2

On propose toujours une chimiothérapie aux femmes atteintes d’un cancer du sein qui risque fortement de récidiver puisqu’elle réduit considérablement ce risque. On n’offre habituellement pas de chimiothérapie aux femmes dont le cancer du sein risque peu de récidiver puisqu’elle ne réduit pas considérablement ce risque.

Si le cancer du sein dont vous êtes atteinte présente un risque moyen de récidive, on pourrait vous proposer une chimiothérapie après que l’équipe de soins ait discuté avec vous des risques et des effets secondaires de la chimiothérapie.

On pourrait aussi proposer une chimiothérapie aux femmes atteintes d’un cancer du sein à risque faible ou modéré de récidive dont le résultat au test Oncotype DX est élevé.

Vos médecins prendront votre état de santé global en considération lorsqu’ils décideront si la chimiothérapie est une option pour vous. Une femme atteinte d’une maladie cardiaque, par exemple, pourrait ne pas être en mesure de recevoir certains médicaments puisqu’ils sont susceptibles de causer plus de dommages à son cœur. D’autres problèmes de santé risquent d’affecter si vous pouvez ou non recevoir une chimiothérapie.

Si la chimiothérapie et la radiothérapie font toutes les deux partie de votre plan de traitement, on donne habituellement la radiothérapie une fois que la chimiothérapie est terminée parce que les effets secondaires de certains médicaments administrés pour le cancer du sein peuvent être plus intenses si vous recevez en même temps une radiothérapie.

Agents chimiothérapeutiques administrés pour le cancer du sein

On peut proposer de nombreux agents et associations chimiothérapeutiques différents comme traitement du cancer du sein.

Le type de cancer du sein dont vous êtes atteinte, votre état de santé global ainsi que votre situation personnelle et vos préférences affectent le type d’agents chimiothérapeutiques que votre médecin vous proposera. Si vous avez déjà reçu une chimiothérapie pour le cancer du sein par exemple, il est possible que votre médecin ne soit pas en mesure de vous administrer encore les mêmes médicaments. Vous devriez également discuter de vos priorités avec votre médecin, comme éprouver moins d’effets secondaires ou avoir la possibilité de concevoir des enfants plus tard.

Les différents agents et associations chimiothérapeutiques proposés dépendent du stade du cancer du sein.

Cancer du sein précoce ou localement avancé

Les médecins proposent habituellement une chimiothérapie pour traiter le cancer du sein précoce (stade IA, IB ou II A) dont le risque de récidive est élevé ou le cancer du sein localement avancé (stade IIB, IIIA, IIIB et IIIC). En général, la chimiothérapie qu’on administre pour ces stades du cancer du sein est une association de plusieurs médicaments puisque la recherche démontre que cela est plus efficace que l’administration d’un seul médicament.

On peut proposer les associations suivantes. La plupart de ces agents chimiothérapeutiques sont administrés à l’aide d’une aiguille insérée dans une veine (voie intraveineuse) :

  • AC-T – doxorubicine (Adriamycin) et cyclophosphamide (Procytox) suivies de paclitaxel (Taxol)
  • T-AC – paclitaxel ou docétaxel (Taxotere) suivis de doxorubicine et de cyclophosphamide
  • TC – paclitaxel et cyclophosphamide
  • doxorubicine et cyclophosphamide suivies de docétaxel
  • CAF (ou FAC) – cyclophosphamide (sous forme de pilule), doxorubicine et 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • FAC suivi de docétaxel ou de paclitaxel
  • CEF (ou FEC) – cyclophosphamide (sous forme de pilule), épirubicine (Pharmorubicin) et 5-fluorouracil
  • CEF suivi de docétaxel ou de paclitaxel
  • EC – épirubicine et cyclophosphamide
  • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ) et docétaxel
  • docétaxel et cyclophosphamide

Les femmes dont le cancer du sein est HER2 positif pourraient aussi recevoir un médicament ciblé avec leur association chimiothérapeutique. On administre habituellement du trastuzumab (Herceptin).

Cancer du sein avancé

Quand le cancer du sein est avancé (métastatique), cela signifie qu’il s’est propagé à d’autres parties du corps. C’est un cancer de stade IV.

Les médecins n’emploient souvent qu’un seul agent chimiothérapeutique pour traiter le cancer du sein avancé puisque cela provoque moins d’effets secondaires qu’une association de médicaments. Cependant, on peut aussi avoir recours à une association chimiothérapeutique.

Il n’y a pas d’agent chimiothérapeutique ou d’association chimiothérapeutique standard pour le cancer du sein de stade avancé. On administre une chimiothérapie tant que le cancer y réagit et que les effets secondaires ne posent pas de problèmes. Une fois que le cancer ne réagit plus à la chimiothérapie, le médecin peut proposer un médicament différent.

Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être administrés seuls :

  • doxorubicine
  • doxorubicine liposomale pégylée (Caelyx)
  • paclitaxel
  • nab-paclitaxel (Abraxane)
  • capécitabine (Xeloda)
  • gemcitabine (Gemzar)
  • vinorelbine (Navelbine)
  • cyclophosphamide
  • carboplatine
  • docétaxel
  • cisplatine (Platinol AQ)
  • épirubicine

On peut proposer les associations chimiothérapeutiques suivantes pour traiter le cancer du sein avancé :

  • CAF (ou FAC) – cyclophosphamide, doxorubicine et 5-fluorouracil
  • CEF (ou FEC) – cyclophosphamide, épirubicine et 5-fluorouracil
  • AC – doxorubicine et cyclophosphamide
  • EC – épirubicine et cyclophosphamide
  • docétaxel et capécitabine
  • gemcitabine et paclitaxel
  • gemcitabine et carboplatine

Les femmes atteintes d’un cancer du sein HER2 positif pourraient aussi recevoir un ou plusieurs des médicaments ciblés suivants avec certaines des associations chimiothérapeutiques énumérées ci-dessus :

  • trastuzumab (Herceptin)
  • pertuzumab (Perjeta)
  • trastuzumab emtansine (Kadcyla)

Récidive de cancer du sein

Le traitement proposé pour la récidive du cancer du sein dépend de la propagation du cancer, c’est-à-dire s’il ne s’est pas propagé au-delà du sein et des ganglions lymphatiques (cancer localisé) ou s’il s’est propagé (métastases) à d’autres parties du corps.

On traite la récidive de cancer du sein localisé de la même façon que le cancer du sein précoce ou localement avancé. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction des agents chimiothérapeutiques ou autres traitements déjà reçus pour le cancer du sein. Le traitement se base également sur l’intervalle entre la fin de vos premiers traitements et la récidive.

On traite la récidive de cancer du sein métastatique comme un cancer du sein qui était métastatique lors du diagnostic.

Médicaments de soutien

Il est possible que votre équipe de soins vous offre les médicaments suivants pour aider votre corps à faire face aux effets secondaires du traitement du cancer, en particulier si on vous administre une chimiothérapie sur une plus courte période (chimiothérapie à dose-densité).

On peut administrer des facteurs de stimulation des colonies avec certaines associations d’agents chimiothérapeutiques employées pour traiter le cancer du sein. Ils aident à accroître le nombre de globules blancs.

Les antinauséeux peuvent être proposés pour soulager la nausée et les vomissements causés par certains agents chimiothérapeutiques employés pour traiter le cancer du sein.

On pourrait vous prescrire des antibiotiques pour réduire le risque d’infection en cours de chimiothérapie.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer du sein, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

La chimiothérapie peut causer des effets secondaires puisqu’elle risque d’endommager les cellules saines tout en détruisant les cellules cancéreuses. Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la chimiothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chimiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chimiothérapie dépendent surtout du type de médicament, de l’association de médicaments, de la dose, de la façon de l’administrer et de votre état de santé global. Voici certains effets secondaires fréquents des agents chimiothérapeutiques administrés pour traiter le cancer du sein :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chimiothérapie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur la chimiothérapie

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie et les effets secondaires de la chimiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chimiothérapie à l’équipe de soins.

Histoires

Holly Benson Grâce des recherches fructueuses et grâce au financement de la recherche, je suis ici et je profite de la vie. J'ai gagné du temps pour serrer mes enfants dans mes bras et pour planifier le temps qu’il me reste à vivre.

Plus de détails

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus