Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles des bisphosphonates pour traiter le cancer du sein

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer du sein, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les femmes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires des bisphosphonates dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de médicament
  • dose
  • état de santé global de la femme

Les effets secondaires peuvent se manifester n'importe quand lors du traitement aux bisphosphonates. Certains se produisent en cours de traitement, d'autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois le traitement terminé. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement aux bisphosphonates. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d'être permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à l’équipe soignante.

Douleur osseuse accrue

Lors de la première administration de bisphosphonates, il est possible que la douleur qui affecte l’os dans lequel le cancer du sein s’est propagé s’intensifie. Cet effet secondaire est souvent temporaire. Des médicaments antidouleur plus puissants pourraient être nécessaires jusqu’à ce que cet effet secondaire disparaisse.

Retour au menu

Symptômes pseudo-grippaux

Des symptômes pseudo-grippaux peuvent se produire peu de temps (24 à 48 heures) après l’administration des bisphosphonates. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • fièvre
  • frissons
  • douleur musculaire et articulaire
  • maux de tête

Ces effets secondaires sont souvent temporaires et se produisent rarement. Ils sont plus susceptibles de se manifester quand on administre les bisphosphonates par voie intraveineuse. On pourrait administrer de l’acétaminophène (Tylenol) pour aider à atténuer ces symptômes.

Retour au menu

Troubles digestifs

Des troubles digestifs peuvent se produire en particulier quand on administre les bisphosphonates par la bouche (voie orale) sous forme de pilule. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • nausées
  • vomissements
  • brûlures d’estomac
  • douleur ou crampes abdominales
  • diarrhée

Ces effets secondaires sont souvent légers. On parvient habituellement à bien les maîtriser avec d’autres médicaments ou en prenant le bisphosphonate en 2 doses, soit une fois le matin et une fois le soir. Il peut aussi être utile de rester debout de 1 à 2 heures après avoir pris le comprimé. Les pilules de bisphosphonate ne devraient pas être prises avec de la nourriture. Dans de rares cas, on devra réduire la dose.

Retour au menu

Baisse du taux de calcium

Les bisphosphonates peuvent faire baisser le taux de calcium sanguin sous le taux normal. Cet effet secondaire ne se produit que très rarement et est souvent temporaire. On vérifie fréquemment le taux de calcium sanguin quand une personne reçoit un bisphosphonate.

Retour au menu

Changement de la fonction rénale

Les bisphosphonates peuvent affecter le fonctionnement des reins. Cet effet secondaire est rare et habituellement léger. Il engendre peu souvent des symptômes. On fait régulièrement des analyses sanguines pour vérifier la fonction rénale.

Retour au menu

Éruption cutanée

Il arrive parfois que des bisphosphonates causent une éruption cutanée. Il faut aviser son médecin ou son équipe soignante si on éprouve cet effet secondaire, en particulier si elle est accompagnée d’un essoufflement ou de confusion.

Retour au menu

Ostéonécrose

L'ostéonécrose est la mort des cellules osseuses causée par une réduction de l'approvisionnement en sang. L'ostéonécrose de la partie de la mâchoire située sous les dents est un effet secondaire de certains bisphosphonates. On l'a observé chez un petit nombre de personnes qui avaient subi des travaux dentaires, comme l'extraction d'une dent, après avoir reçu un traitement à base d'acide zolédronique (Zometa) ou de pamidronate (Aredia) par voie intraveineuse. On observe rarement l'ostéonécrose chez les personnes qui prennent un bisphosphonate par voie orale.

L'ostéonécrose peut causer :

  • la mobilité des dents
  • des problèmes de gencives
  • une douleur à la mâchoire
  • un engourdissement de la mâchoire

Bien des facteurs peuvent accroître le risque d'ostéonécrose. Il semble que l'ostéonécrose se manifeste plus souvent lorsque les bisphosphonates sont employés depuis de nombreux mois.

Il est possible qu'on recommande aux femmes de consulter un dentiste pour un examen avant de commencer le traitement si elles doivent prendre ces médicaments pendant une longue période. Il se pourrait qu'elles doivent consulter un dentiste sur une base régulière, comme aux 3 mois, pour vérifier s'il n'y a pas de problèmes.

Retour au menu

Nota : D’autres effets secondaires peuvent se produire. Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Dr Christopher Phenix Le Dr Christopher Phenix a conçu un nouvel outil pour surveiller les formes agressives de cancer.

Plus de details

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus