Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Bisphosphonates pour traiter le cancer du sein

Les bisphosphonates aident à renforcer les os et à prévenir leur dégradation. On peut administrer des bisphosphonates pour traiter un cancer du sein qui s’est propagé aux os (métastases osseuses). On y a recours pour :

  • soulager la douleur osseuse causée par les métastases osseuses
  • aider à renforcer les os et à réduire le risque de fractures causées par les métastases osseuses
  • aider à réduire les fractures osseuses chez les femmes qui prennent des inhibiteurs de l’aromatase pour traiter un cancer du sein

On n’a pas recours aux bisphosphonates pour prévenir les métastases osseuses chez les femmes atteintes d’un cancer du sein qui :

  • ne s’est pas propagé, ou
  • qui s’est propagé à d’autres organes que les os

Il est possible qu’on administre de la vitamine D et du citrate de calcium avec les bisphosphonates afin d’aider à renforcer les os.

Dans le cas du cancer du sein, les divers types de bisphosphonates sont employés de différentes façons. Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Métastases osseuses

En présence de métastases osseuses engendrées par un cancer du sein, on a recours aux types suivants de bisphosphonates :

  • clodronate (Bonefos)
    • administration par la bouche (voie orale) sous forme de pilule ou par injection dans une veine (voie intraveineuse)
  • pamidronate (Aredia)
    • administration par injection intraveineuse
  • acide zolédronique (Zometa, Aclasta)
    • administration par injection intraveineuse

On peut associer d'autres méthodes de soulagement de la douleur causée par les métastases osseuses à l'administration de bisphosphonates.

Ostéoporose

L’ostéoporose est une affection caractérisée par la perte de masse osseuse (densité) et la détérioration du tissu osseux. Les os peuvent casser facilement parce qu’ils deviennent faibles, friables et fragiles.

L’ostéoporose est un effet secondaire à long terme des inhibiteurs de l’aromatase employés pour traiter le cancer du sein.

On a recours aux bisphosphonates suivants pour prévenir et traiter l'ostéoporose :

  • alendronate (Fosamax)
    • administration par la bouche (voie orale) sous forme de pilule ou de liquide
  • risedronate (Actonel)
    • administration par la bouche (voie orale) sous forme de pilule
  • étidronate (Didrocal, Didronel)

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les biphosphonates.

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus