Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Cancer du sein triple négatif et cancer du sein de type basal

Le cancer du sein triple négatif a été ainsi nommé parce que les résultats d’analyses des cellules cancéreuses sont négatifs pour 3 choses différentes :

Puisque les résultats d’analyses de ces 3 choses sont négatifs en présence de cette tumeur, les traitements standard du cancer du sein, comme l’hormonothérapie et le trastuzumab (Herceptin), ne peuvent pas être employés pour ce type de cancer du sein.

Le cancer du sein de type basal a un certain aspect génétique. Les cellules cancéreuses fabriquent une quantité anormalement importante de la protéine appelée cytokératine 5/6 et présentent trop de récepteurs du facteur de croissance épidermique (R-EGF), qui indiquent la croissance et la division cellulaires. En plus de cet aspect génétique, le cancer du sein de type basal est souvent triple négatif. Jusqu’à ce jour cependant, aucune définition des cancers de type basal n’a été acceptée à l’échelle internationale, et aucun test génétique n’est disponible en pratique clinique pour identifier ces tumeurs.

Il est important de se rappeler que le cancer du sein triple négatif et le cancer du sein de type basal ne sont pas les mêmes.

  • Certains cancers du sein triple négatif ont des aspects génétiques du cancer du sein de type basal mais pas tous.
  • Bien que la plupart des cancers du sein de type basal soient triple négatif, un certain nombre, petit mais important, peut avoir des récepteurs hormonaux positifs ou être HER2 positif.

Les tumeurs triple négatif sont le plus souvent des carcinomes canalaires infiltrants, mais le carcinome canalaire in situ peut aussi être triple négatif.

Les femmes âgées de moins de 40 ans et les femmes d’origine africaine ou asiatique risquent davantage d’être atteintes d’un cancer du sein triple négatif ou de type basal. Les femmes présentant des mutations du gène BRCA1 sont plus à risque de développer un cancer du sein de type basal qui est également triple négatif.

Le cancer du sein triple négatif et le cancer du sein de type basal diffèrent également des autres types de cancer du sein.

  • Beaucoup d’entre eux sont des cancers d’intervalle, c’est-à-dire qui se développent entre deux mammographies effectuées sur une base régulière.
  • La plupart sont des tumeurs agressives de haut grade.
  • Beaucoup sont diagnostiqués à un stade avancé, c’est-à-dire que le cancer s’est déjà propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes.
  • Ces tumeurs se propagent (métastases) ou récidivent au cerveau ou au poumon plus souvent que ne le font d’autres types de cancer du sein, qui forment souvent des métastases aux os ou au foie.
  • Le cancer triple négatif et le cancer de type basal réagissent souvent bien à la chimiothérapie au départ, mais ils ont tendance à récidiver rapidement après le traitement.
    • Ces cancers du sein récidivent habituellement au cours de 5 premières années qui suivent le traitement.
  • Le pronostic des cancers du sein triple négatif ou de type basal est moins favorable que celui d’autres types de cancer du sein.

Traitement

Les options de traitement du cancer du sein triple négatif et du cancer du sein de type basal ressemblent à celles choisies pour d’autres types de cancer du sein et peuvent comporter les suivantes :

  • chirurgie
    • mastectomie
    • chirurgie mammaire conservatrice
    • évidement ganglionnaire axillaire
  • radiothérapie externe
  • chimiothérapie
    • associations contenant des anthracyclines
      • doxorubicine (Adriamycin)
      • épirubicine (Pharmorubicin)
    • associations contenant des taxanes
      • paclitaxel (Taxol)
      • docétaxel (Taxotere)
    • Les médicaments à base de platine peuvent être plus efficaces contre les cancers triple négatif ou de type basal :
      • cisplatine (Platinol AQ)
      • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)
    • Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

On mène actuellement des recherches afin de savoir :

  • quels agents chimiothérapeutiques sont plus efficaces contre les tumeurs triple négatif ou de type basal
  • si différents traitements sont nécessaires pour les tumeurs triple négatif ou de type basal
  • si réduire l’intervalle de temps entre chaque cycle de chimiothérapie (dose-densité) la rend plus efficace

Histoires

Researcher Dr Ming-Sound Tsao Dr Ming-Sound Tsao a élaboré un modèle de laboratoire réaliste pour l’étude du cancer du poumon.

Plus de details

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus