Cancer du sein

Vous êtes ici:

Cancer du sein triple négatif et cancer du sein de type basal

De nombreuses cellules du cancer du sein ont des récepteurs d’œstrogènes ou de progestérone. Elles peuvent aussi avoir des récepteurs pour une protéine appelée HER2, ou ErbB2. Le cancer du sein triple négatif est formé de cellules qui n’ont aucun de ces récepteurs. Vu l’absence de ces récepteurs, on considère que le cancer du sein triple négatif est un type distinct de cancer du sein avec ses propres options de traitement. La plupart des cancers du sein triple négatif sont des carcinomes canalaires infiltrants. Le carcinome canalaire in situ (CCIS) peut lui aussi être triple négatif.

Le cancer du sein de type basal ressemble au cancer du sein triple négatif puisqu’il arrive souvent que ses cellules n’ont pas de récepteurs d’œstrogènes, de progestérone et de HER2. Mais les cellules du cancer du sein de type basal présentent des protéines modifiées que le cancer du sein triple négatif n’a pas l’habitude d’avoir. La plupart des cancers du sein de type basal sont des carcinomes canalaires infiltrants.

Il est important de se rappeler que ce ne sont pas tous les cancers du sein triple négatif qui sont de type basal et que tous les cancers du sein de type basal ne sont pas triple négatif. Ce sont 2 types semblables, mais distincts, de cancer du sein. Les scientifiques n’ont pas encore élaboré une définition du cancer du sein de type basal acceptée à l’échelle internationale. Mais ils savent qu’il est différent d’autres types de cancer du sein.

Les femmes âgées de moins de 40 ans et les femmes d’origine africaine ou asiatique risquent davantage d’être atteintes d’un cancer du sein triple négatif. Le cancer du sein de type basal est plus susceptible d’être observé chez les jeunes femmes et les femmes d’origine africaine.

De nombreux cancers du sein triple négatif et de type basal peuvent être appelés cancers d’intervalle puisqu’il est possible qu’ils apparaissent entre deux mammographies de dépistage régulièrement planifiées.

La plupart des cancers du sein triple négatif et de type basal sont des tumeurs agressives, ou de haut grade. Cela signifie qu’ils ont tendance à se développer et à se propager rapidement. Beaucoup sont diagnostiqués à un stade avancé, alors que le cancer s’est déjà propagé (métastases) aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes. Ces tumeurs ont tendance à se propager au cerveau ou aux poumons plus souvent que les cancers du sein qui ne sont pas triple négatif. La plupart des cancers du sein triple négatif engendrent un pronostic moins favorable que d’autres types de cancer du sein.

Le cancer du sein de type basal se propage différemment d’autres types de cancer du sein. Il se propage habituellement au sang circulant, au cerveau et aux poumons. Il ne se propage pas aux ganglions lymphatiques ni aux os aussi souvent que le font d’autres types de cancer du sein.

Diagnostic

Quand vous recevez un diagnostic de cancer du sein, votre équipe de soins vous fait passer certains tests qui l’aideront à élaborer votre plan de traitement. L’analyse du statut des récepteurs hormonaux leur permet de savoir si les cellules du cancer du sein ont des récepteurs d’œstrogènes et de progestérone, deux hormones. Ils évaluent également le statut HER2 afin de savoir si les cellules cancéreuses produisent trop de protéine HER2.

Apprenez-en davantage sur l’analyse du statut des récepteurs hormonaux, l’analyse du statut HER2 et la mammographie.

Traitements

Si vous êtes atteinte d’un cancer du sein triple négatif ou de type basal, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur votre santé et des renseignements spécifiques sur le cancer.

On a souvent recours à la chirurgie pour traiter le cancer du sein triple négatif ou de type basal. Le type de chirurgie pratiqué dépend du type de tumeur, de la taille de la tumeur, d’où le cancer s’est propagé et d’autres facteurs.

On propose parfois une radiothérapie après la chirurgie.

On a recours à la chimiothérapie pour traiter le cancer du sein triple négatif et le cancer du sein de type basal. On peut vous proposer les mêmes associations chimiothérapeutiques qu’on administre pour les différents types de cancer du sein qui ne sont pas triple négatif. On ajoute souvent du cisplatine (Platinol AQ) ou du carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ) aux protocoles de chimiothérapie puisque la recherche laisse entendre que ces médicaments pourraient être plus efficaces contre le cancer du sein triple négatif et le cancer du sein de type basal. Le cancer du sein triple négatif a l’habitude de réagir à la chimiothérapie au début, mais il a tendance à réapparaître (récidive) au cours des 5 premières années qui suivent le traitement.

On offre ni l’hormonothérapie ni le traitement ciblé pour le cancer du sein triple négatif et le cancer du sein de type basal. On n’administre pas d’hormonothérapie puisque ces tumeurs n’ont pas de récepteurs d’œstrogènes ou de progestérone. On n’a pas recours au traitement ciblé si ces tumeurs n’ont pas de récepteurs HER2.

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus