Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière

Vous êtes ici:

Suivi après un traitement du cancer du cerveau et de la moelle épinière

Le cancer du cerveau et de la moelle épinière se comporte différemment chez chaque personne : c’est pourquoi un programme de suivi standard ne convient pas à tous les cas. Toute personne atteinte devrait discuter avec son médecin d’un plan de suivi qui répond à sa propre situation. Les spécialistes du cancer (oncologues), le chirurgien et le médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité.

Une fois le traitement terminé, il faudrait signaler au médecin l'apparition de nouveaux symptômes ou la présence de symptômes qui persistent sans attendre au prochain rendez-vous fixé. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • maux de tête
  • crises d'épilepsie
  • tout changement des fonctions neurologiques, comme les sensations, les habiletés motrices ou la personnalité

Le risque de réapparition du cancer du cerveau et de la moelle épinière est plus élevé au cours des premières années qui suivent le traitement, donc on doit faire un suivi étroit de la personne pendant cette période. Cependant, puisque une tumeur peut récidiver de nombreuses années après le traitement initial, un suivi à long terme est très important.

Planification du suivi

Le suivi varie après un traitement du cancer du cerveau et de la moelle épinière. Les consultations sont habituellement ainsi prévues :

  • de 4 à 6 semaines après le traitement initial
  • tous les 3 à 6 mois pendant un certain nombre d'années
  • moins souvent au fil du temps
    • L’intervalle entre les examens s’allonge, mais ils seront faits indéfiniment.

Interventions

Lors d’une visite de suivi, le médecin pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et la capacité d’adaptation de la personne. Il est possible que le médecin fasse un examen physique complet, dont un examen neurologique afin d’évaluer la vivacité physique et intellectuelle (état neurologique) de la personne. Si un shunt a été mis en place, le médecin vérifie s’il fonctionne bien.

Des examens pourraient être prescrits dans le cadre du suivi ou si le médecin soupçonne la réapparition du cancer (récidive) :

  • examens d’imagerie
    • IRM
    • TDM
  • analyses sanguines
    • pour vérifier les taux d'hormones afin de savoir si le traitement a causé des anomalies
    • pour vérifier le taux d'anticonvulsivant

Si on observe une récidive lors du suivi, l'équipe d'oncologie évaluera la personne atteinte afin de déterminer les meilleures options de traitement.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur le suivi après le traitement.

Histoires

Dre Annette McWilliams La Dre Annette McWilliams fait appel à un à un nez électronique pour flairer le cancer du poumon.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus