Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la thérapie biologique pour le cancer du cerveau et de la moelle épinière

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer du cerveau et de la moelle épinière, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la thérapie biologique dépendent surtout des éléments suivants :

  • dose
  • état de santé global de la personne

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand lors de la thérapie biologique, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois la thérapie biologique terminée. Les effets tardifs peuvent apparaître des mois voire des années à la suite de la thérapie biologique. Il est possible que des effets secondaires durent longtemps ou soient permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe de soins de santé. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la thérapie biologique si les effets sont importants.

Symptômes pseudo-grippaux

Les symptômes pseudo-grippaux sont un effet secondaire courant de plusieurs thérapies biologiques. Les symptômes sont entre autres ceux-ci :

  • fièvre
  • frissons
  • douleur musculaire et articulaire
  • maux de tête
  • nausées
  • vomissements

Ces symptômes se manifestent souvent tout de suite après le traitement mais s’atténuent au fil du temps. Faire l'injection au coucher et prendre d’autres médicaments, comme l'acétaminophène (Tylenol), peut aider à atténuer les symptômes pseudo-grippaux et permettre à certaines personnes de dormir quand les effets secondaires se produisent. Les symptômes pseudo-grippaux se dissipent habituellement en cours de traitement, au fur et à mesure que le corps s'adapte au médicament. Il faudrait consulter son médecin ou son équipe de soins si ces symptômes persistent ou sont incommodants.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est un problème temporaire courant susceptible de se manifester après l'administration de certains médicaments biologiques. Elle est fréquemment liée à la dose et accompagne souvent les symptômes pseudo-grippaux.

Retour au menu

Diarrhée

La diarrhée se produit lorsque le nombre de selles évacuées est plus élevé que d'habitude et qu'elles sont plus liquides. La thérapie biologique peut affecter les cellules qui tapissent le tube digestif et ainsi causer la diarrhée. De nombreux facteurs font augmenter le risque de diarrhée, dont la dose administrée.

Retour au menu

Constipation

La constipation se produit lorsque les selles deviennent dures et sèches et qu'elles sont difficiles à évacuer. De nombreux facteurs font augmenter le risque d’être constipé, dont les médicaments administrés pendant la thérapie biologique pour soulager les symptômes, comme la douleur musculaire et osseuse, et une diminution de l'apport en liquides.

Retour au menu

Douleur dans la bouche

La douleur dans la bouche (aussi appelée stomatite ou mucosite buccale) est le résultat de la thérapie biologique sur les cellules qui se trouvent dans la bouche. De nombreux médicaments peuvent rendre la bouche endolorie et c’est plus fréquent quand les doses sont élevées. La douleur dans la bouche se manifeste environ une semaine (entre le 5e et le 14e jour) après qu’on ait débuté la thérapie biologique. Elle s'atténue souvent d’elle-même quelques semaines après le traitement.

Il est possible que des lésions douloureuses, des ulcères ou des infections apparaissent dans la bouche. Une hygiène de la bouche régulière et minutieuse peut aider à prévenir la douleur et à atténuer l'infection. L'équipe de soins donne les directives à suivre sur la fréquence des nettoyages et des rinçages de la cavité buccale et sur les produits à utiliser. Des analgésiques ou des solutions orales spéciales peuvent être nécessaires pour soulager la douleur.

Retour au menu

Changement de la pression artérielle

Il se peut que le médicament biologique appelé bévacizumab fasse augmenter (plus fréquent) ou baisser la pression artérielle. Ce n’est pas un effet secondaire courant. On surveille donc la pression de la personne, en particulier au début de la thérapie biologique. Se lever lentement peut aider à prévenir les étourdissements. Si les étourdissements se manifestent lorsqu'on est debout, il vaudrait mieux consulter un médecin.

Retour au menu

Infection de la peau

Le médicament appelé bévacizumab (Avastin) peut causer une grave infection de la peau. Les symptômes sont entre autres la fièvre, une enflure rouge, chaude et très douloureuse, des ampoules remplies de liquide et la décoloration de la peau sur la région affectée. Cette infection risque de se propager rapidement et de détruire les couches de tissus entourant le muscle.

Retour au menu

Nota :D'autres effets secondaires peuvent se produire. Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus