Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer du cerveau et de la moelle épinière

Les soins de soutiensoins de soutienTraitement administré afin d’améliorer la qualité de vie d’une personne atteinte d’une maladie grave (comme le cancer). permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer du cerveau et de la moelle épinière. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes affectées par cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du cancer du cerveau et de la moelle épinière et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne, selon l'étendue de la maladie, le type de traitement administré et bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer du cerveau et de la moelle épinière peut se préoccuper des aspects suivants.

Crises d’épilepsie

Les tumeurs au cerveau, ou leur traitement, peuvent provoquer des crises d’épilepsie. (Les tumeurs à la moelle épinière ne causent pas de crise d’épilepsie.) Une crise d’épilepsie est causée par des signaux électriques anormaux dans le cerveau. Certaines sont légères alors que d’autres présentent davantage de signes et symptômes évidents.

Jusqu’à 60 % des personnes atteintes d’une tumeur au cerveau feront une crise d’épilepsie en cours de maladie.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes d’une crise d’épilepsie peuvent être les suivants :

  • aura (sensation inhabituelle qui indique souvent à la personne qu’elle est sur le point de faire une crise d’épilepsie)
  • perte de conscience (totale ou momentanée)
  • confusion
  • faiblesse
  • odeurs ou goûts inhabituels
  • secousses, ou saccades, des muscles ou des membres
  • changements de la vision ou hallucinations
  • paralysie ou raideur du corps
  • perte du contrôle de la vessie

Traitement

Les options de traitement de la crise d’épilepsie peuvent comprendre la prise d’anticonvulsivants (médicaments contre les crises d’épilepsie) :

  • phénytoine (Dilantin) – le plus souvent administré
  • carbamazépine (Tegretol)
  • valproate (Depakote)
  • lévétiracétam (Keppra)

On fait des analyses sanguines pour vérifier le taux de l’anticonvulsivant. On n’administre habituellement pas d’anticonvulsivants pour prévenir les crises d’épilepsie chez les personnes qui n’en ont jamais fait.

Retour au menu

Hypertension intracrânienne

Des changements de volume du liquide céphalorachidienliquide céphalorachidienLiquide présent dans les cavités situées à l’intérieur et autour de l’encéphale et de la moelle épinière qui leur sert de protection et de coussinet. (LCR) ou du sang dans le cerveau et le tissu cérébral peuvent causer une hausse de la pression intracrânienne (PIC), ou hypertension intracrânienne. La PIC est un trouble grave qui peut faire enfler le cerveau (œdème cérébral), bloquer la circulation sanguine au cerveau et affecter la fonction cérébrale.

Retour au menu

Compression de la moelle épinière

La compression de la moelle épinière est un trouble neurologique grave qui se produit lorsque la tumeur se développe dans la colonne vertébrale et qu’elle détruit le corps vertébral qui entoure la moelle épinière, c’est-à-dire qui enveloppe la moelle épinière et ses racines nerveuses.

Retour au menu

Difficulté à avaler

Certaines personnes atteintes d’une tumeur au cerveau ont de la difficulté à avaler. Cela peut mener à la malnutrition, à la déshydratation et à une pneumonie par aspiration (inflammation des voies respiratoires et des poumons causée par l’aspiration de substances étrangères, comme des aliments ou des liquides).

Retour au menu

Dépression

La dépression est une réaction naturelle à un diagnostic de cancer du cerveau ou de la moelle épinière et aux incapacités qu’il peut engendrer. De nombreuses personnes atteintes d’un cancer du cerveau ou de la moelle épinière seront dépressifs un moment donné. Les changements cognitifs qui affectent une personne atteinte d’un cancer du cerveau ou de la moelle épinière peuvent faire en sorte qu’il leur est difficile de comprendre la dépression et de s’y adapter.

Retour au menu

 

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien après un traitement.

Histoires

Photo of Pat Hartley Malgré l’expérience et les connaissances que j’avais sur le cancer, j’étais en état de choc.

Lisez l'histoire de Pat

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus