Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière

Vous êtes ici:

Épendymome

Gliome est un terme général qui désigne un groupe de tumeurs qui prennent naissance dans les tissus de soutien (cellules gliales) de l’encéphale ou de la moelle épinière. C’est le type le plus courant de tumeurs cérébrales primitives chez l’adulte puisqu’il représente environ 70 % de toutes les tumeurs malignes (haut grade) du système nerveux central (SNC).

L’épendymome est un type de gliome qui prend naissance dans l’épendyme, qui tapisse les ventricules (espaces, ou cavités, remplis de liquide qui relient l’encéphale à la moelle épinière) et le centre de la moelle épinière. L’épendymome représente environ 2 % de toutes les tumeurs au cerveau et à la moelle épinière.

Selon le système de classification histologique de l’OMS, les épendymomes peuvent être de bas grade ou haut grade (grades I à III).

  • Les tumeurs de bas grade (grades I et II) apparaissent le plus souvent dans la colonne vertébrale.
    • L’épendymome myxopapillaire affecte le plus souvent les personnes âgées dans la trentaine.
    • Le sous-épendymome affecte le plus souvent les hommes d’âge moyen et les hommes âgés.
      • La plupart des personnes n’éprouvent aucun symptôme.
      • Le traitement se base habituellement sur la taille de la tumeur et la présence de symptômes.
  • L’épendymome anaplasique est une tumeur de haut grade (grade III) qui apparaît le plus souvent dans l’encéphale.

Traitement

En présence d'un épendymome de grade I, II ou III, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer. Il n’y a pas de chimiothérapie qui soit efficace pour traiter l’épendymome.

  • Chirurgie
    • Si on peut faire une chirurgie, on y a recours comme traitement principal pour enlever toute la tumeur ou la plus grande partie possible.
  • Radiothérapie
    • On peut administrer une radiothérapie externe :
      • pour les tumeurs de grade I ou II si le médecin sait ou croit qu’il reste une partie de la tumeur après la chirurgie
      • après la chirurgie pour les tumeurs de grade III (anaplasiques)
    • On peut irradier tout le cerveau et la moelle épinière (radiothérapie craniospinale) si les examens révèlent que le cancer s’est propagé dans tout le liquide céphalorachidien (LCR).
    • On peut aussi avoir recours à la radiothérapie pour traiter une tumeur récidivante si on ne l’a pas déjà administrée.

Traitement de soutien

On a recours au traitement de soutien pour soulager les symptômes causés par l’épendymome. Les médicaments de soutien qui suivent peuvent être administrés :

  • anticonvulsivants
    • Ces médicaments préviennent les crises d’épilepsie.
    • On les administre aux personnes qui ont déjà fait une crise d’épilepsie.
    • L’anticonvulsivant auquel on a le plus souvent recours est le phénytoïne (Dilantin).
  • corticostéroïdes
    • Ces médicaments permettent de réduire l’œdème cérébral, soit l’accumulation de liquide dans le cerveau.
    • Le corticostéroïde le plus souvent employé est la dexaméthasone (Decadron).

Essais cliniques

On peut offrir aux personnes atteintes d'un épendymome la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Histoires

Dr Ming-Sound Tsao Nous comprenons mieux les rouages du cancer du poumon, et cela fait toute une différence.

Lisez l’histoire de Dr Ming-Sound Tsao

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus