Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière chez l’enfant

Vous êtes ici:

Traitement des gliomes du nerf optique et des gliomes hypothalamiques

Le traitement des gliomes du nerf optique et des gliomes hypothalamiques dépend des facteurs suivants :

  • âge de l’enfant
  • emplacement de la tumeur
  • ampleur de la perte de vision ou d’autres symptômes

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal quand le chirurgien pense qu’il peut enlever la tumeur complètement et sans danger. Cependant, il est difficile d’opérer ces tumeurs puisqu’elles se trouvent dans une partie de l’encéphale qu’il est dur d’atteindre. De plus, elles envahissent souvent le nerf qui mène à l’oeil et la chirurgie peut donc engendrer une perte de vision d’un oeil ou des deux.

Radiothérapie

La radiothérapie est le traitement principal quand la chirurgie n’est pas possible et qu’un traitement est nécessaire. Elle peut réduire la taille de la tumeur ou du moins en ralentir la croissance. Chez les enfants de moins de 3 ans, la radiothérapie peut endommager les cellules cérébrales en développement. Dans ce cas, on peut d’abord administrer une chimiothérapie qu’on fait suivre d’une radiothérapie, si nécessaire, une fois que l’enfant est âgé de plus de 3 ans.

Chimiothérapie

La chimiothérapie s’est révélée quelque peu efficace pour traiter ces tumeurs. Elle permet de réduire la taille de la tumeur et de retarder le besoin d’administrer une radiothérapie chez les enfants âgés de moins de 3 ans. On ne sait pas si l’association de la chimiothérapie à la radiothérapie est plus efficace que la chimiothérapie seulement.

Observation

L’observation peut être une option si la tumeur est stable, c’est-à-dire qu’elle n’évolue pas, et qu’il n’y a pas de symptômes. On surveille l’enfant étroitement à la recherche de tout signe de croissance tumorale. On commence le traitement quand la tumeur évolue.

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus