Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière chez l’enfant

Vous êtes ici:

Traitement des tumeurs germinales cérébrales

Le traitement des tumeurs germinales cérébrales dépendent des facteurs suivants :

  • taille et emplacement de la tumeur
  • type de tumeur
  • propagation du cancer
  • âge de l’enfant

Radiothérapie

La radiothérapie est le traitement standard des germinomes. C’est possible que ce soit le seul type de traitement nécessaire parce que ces tumeurs germinales sont très sensibles à la radiation et peuvent souvent être guéries grâce à la radiothérapie. Chez les enfants de moins de 3 ans, on retarde la radiothérapie, si possible, pour éviter les complications à long terme de la radiation sur les cellules cérébrales en développement. Dans ce cas, on administre une chimiothérapie jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 3 ans.

Chimiothérapie

On associe souvent la chimiothérapie à la radiothérapie. Cela s’est révélé efficace pour accroître la survie et permettre aux médecins d’administrer une plus faible dose de radiation. La chimiothérapie pourrait aussi permettre de retarder la radiothérapie chez les enfants âgés de moins de 3 ans.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement standard si on croit à la présence d’une tumeur germinale. La chirurgie peut se limiter à une petite biopsie ou bien le chirurgien peut essayer d’enlever toute la tumeur (résection complète).

Histoires

Parker Murchison Ce que j’aime le plus du camp Goodtime, c’est la compagnie d’autres enfants qui ont survécu au cancer. Ils comprennent ce que tu vis et peuvent t’aider à traverser les moments difficiles.

Lisez l’histoire de Parker

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus