Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière chez l’enfant

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles du traitement aux stéroïdes pour le cancer du cerveau et de la moelle épinière chez l’enfant

Peu importe le traitement du cancer du cerveau et de la moelle osseuse chez l’enfant, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas tous les enfants; si c’est le cas, chacun d’eux ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires du traitement aux stéroïdes dépendent surtout des éléments suivants :

  • dose
  • association à d’autres médicaments

Les effets secondaires peuvent se manifester n'importe quand lors du traitement aux stéroïdes. Certains se produisent en cours de traitement, d'autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent lorsque le traitement aux stéroïdes est terminé. Les effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement. Certains peuvent durer un long moment ou être permanents.

Les enfants peuvent réagir différemment au traitement aux stéroïdes. Il est difficile de dire exactement quels effets secondaires seront éprouvés par un enfant, combien de temps ils dureront et quand l'enfant sera rétabli.

Il est important de signaler les effets secondaires à l'équipe soignante. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster les doses de stéroïdes si les effets secondaires sont importants. Un médecin doit soigneusement planifier et surveiller l’arrêt d’un traitement aux stéroïdes. Il ne faudrait jamais y mettre fin abruptement sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Infection

Le recours aux stéroïdes, en particulier à long terme ou à forte dose, peut affecter le système immunitaire et accroître le risque d’infection. Signalez au médecin ou à l'équipe soignante tout signe d’infection comme l’inflammation, la rougeur, la sensibilité, la fièvre, les coupures qui prennent plus de temps que d’habitude à guérir, un mal de gorge, des éternuements ou une toux. On devrait apprendre aux enfants comment se laver adéquatement les mains pour tenter de prévenir les infections.

Faiblesse musculaire

Les stéroïdes peuvent causer une faiblesse musculaire, en particulier aux jambes, aux bras, au cou et au thorax. Cet effet secondaire se produit habituellement si les stéroïdes sont administrés sur une longue période. La faiblesse musculaire se dissipe en général une fois qu’on cesse le traitement aux stéroïdes. Certains enfants pourraient avoir des crampes musculaires tout juste après avoir arrêté de prendre des stéroïdes, mais elles disparaissent habituellement en quelques jours.

Changements de personnalité et sautes d’humeur

On observe parfois des changements de personnalité, de l’irritabilité, de l’anxiété, de la difficulté à dormir ou une dépression légère si l’usage de stéroïdes se fait à forte dose ou à long terme. Avisez le médecin de l’enfant si ces changements se produisent. Il pourrait prescrire des médicaments pour aider à soulager certains de ces effets secondaires. Les changements de personnalité et les sautes d’humeur se dissipent habituellement une fois que le traitement aux stéroïdes est terminé.

Changements de l’appétit

Le traitement aux stéroïdes fait habituellement augmenter l’appétit, ce qui risque d’engendrer un gain de poids et de modifier l’aspect du visage (parfois appelé « face de lune »). Par contre, certains enfants perdent l’appétit, ce qui peut causer une perte de poids. La perte d’appétit et la perte de poids doivent être étroitement surveillées. On pourrait consulter une nutritionniste pour s’assurer que l’enfant mange le plus sainement possible et absorbe assez d’éléments nutritifs et de calories. Les changements de l’appétit et du poids corporel se stabilisent généralement une fois que le traitement aux stéroïdes est terminé.

Rétention de liquide

L’usage de stéroïdes à long terme peut parfois accroître la quantité de liquide dans les tissus du corps, causant ainsi l’enflure des bras, des mains, des jambes et des pieds de l’enfant. Il peut aussi se sentir ballonné. Le médecin vérifie régulièrement l’enflure, qui devrait disparaître une fois que le traitement aux stéroïdes est terminé.

Problèmes d’estomac

Il arrive parfois que les stéroïdes irritent le revêtement de l’estomac et causent de la difficulté à digérer et de la douleur ou un malaise gastrique. Signalez ces effets secondaires au médecin. Il pourrait prescrire des médicaments pour atténuer l’irritation. L’enfant ne devrait prendre que les médicaments prescrits par le médecin puisque certains médicaments en vente libre rendent l’estomac plus irritable ou diminuent l’efficacité des stéroïdes.

Dans certains cas, les stéroïdes peuvent causer des saignements du revêtement de l’estomac. Il faut le signaler au médecin dès que cela se produit.

Changements du taux de sucre sanguin

L’usage de stéroïdes à forte dose ou à long terme peut causer une hausse du taux de sucre sanguin, en particulier si l’enfant est diabétique. Chez l’enfant dont le taux de sucre sanguin est élevé, la soif peut être plus grande et les urines plus fréquentes. Le médecin prescrit régulièrement des analyses de sang et d’urine pour vérifier son taux de sucre sanguin. Ce taux revient habituellement à la normale, ou est plus maîtrisable chez l’enfant diabétique, une fois que le traitement aux stéroïdes est terminé.

Problèmes de peau

Chez l’adolescent, le traitement aux stéroïdes peut causer plus d’acné. Cet effet secondaire peut être gênant, mais il disparaît habituellement une fois le traitement terminé. Discutez avec le médecin si l’acné affecte le désir de l’enfant de rencontrer des gens et de sortir.

Histoires

Researcher Dr Harvey Chochinov Dr Harvey Chochinov a découvert que de poser une question toute simple pouvait aider à améliorer la qualité des soins offerts aux patients atteints d’un cancer.

Plus de details

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus