Cancer des os

Vous êtes ici:

Tumeurs osseuses non cancéreuses

Une tumeur non cancéreuse (bénigne) des os est une masse qui ne se propage pas à d'autres parties du corps (pas de métastases). La tumeur non cancéreuse ne met habituellement pas la vie en danger. Certaines tumeurs osseuses non cancéreuses peuvent envahir et détruire les os et les tissus voisins (tumeurs localement agressives), mais elles ne se propagent pas hors des os.

On enlève la plupart des tumeurs osseuses non cancéreuses par chirurgie ou curetage et elles ne réapparaissent (récidivent) habituellement pas.

Ostéochondrome

L'ostéochondrome est la tumeur osseuse non cancéreuse la plus courante. Elle prend naissance dans le tissu résistant et flexible qui recouvre les articulations (cartilage). On observe habituellement cette tumeur près des extrémités des os longs de la jambe, mais elle peut aussi apparaître dans les os du bassin ou les omoplates. On détecte généralement l’ostéochondrome chez des personnes âgées tout au plus de 40 ans.

Les ostéochondromes héréditaires multiples sont un trouble héréditaire rare caractérisé par la formation de nombreux ostéochondromes, habituellement avant l’âge de 12 ans. Chez les personnes qui en sont atteintes, l’un des ostéochondromes risque davantage de devenir une tumeur cancéreuse appelée chondrosarcome.

Ostéome

L’ostéome est une tumeur non cancéreuse qu’on observe dans les os des sinus paranasaux et du crâne ainsi que dans les os longs de la jambe et du bras. Comme l’ostéome ne provoque habituellement pas de symptômes, il peut être difficile à diagnostiquer. Les personnes qui ont plus d’un ostéome peuvent être atteintes d’un trouble héréditaire appelé syndrome de Gardner. On propose la chirurgie aux personnes qui ont plus d’un ostéome ainsi qu’à celles qui éprouvent des symptômes.

Ostéome ostéoïde

L’ostéome ostéoïde est une très petite tumeur non cancéreuse qu’on observe généralement dans les os de la jambe. Elle mesure habituellement moins de 1,5 cm. Ce type de tumeur apparaît le plus souvent chez les hommes âgés de moins de 40 ans. L’ostéome ostéoïde peut causer de la douleur et une enflure.

Enchondrome

L’enchondrome est une tumeur osseuse non cancéreuse qui peut apparaître à n’importe quel âge, mais qu’on observe le plus souvent chez les enfants et les jeunes adultes. Elle prend naissance surtout dans les os de la main et du pied. Si on détecte de nombreux enchondromes, il s’agit alors d’un trouble appelé enchondromatose ou maladie d’Ollier.

La plupart des enchondromes n’ont pas besoin d’être enlevés par chirurgie sauf s’ils causent de la douleur, s’ils grossissent ou si l’os risque de se briser.

Tumeur osseuse à cellules géantes

La tumeur osseuse à cellules géantes prend le plus souvent naissance dans les os longs de la jambe, autour du genou. Elle est plus susceptible d’être détectée chez des personnes âgées entre 20 et 30 ans. Cette tumeur est parfois appelée ostéoclastome.

La tumeur osseuse à cellules géantes est localement agressive. Elle provoque souvent de la douleur en se propageant à travers l’os jusqu’aux tissus voisins. Dans de rares cas, elle peut se propager aux poumons, même si elle n’est pas cancéreuse.

La tumeur osseuse à cellules géantes réapparaît (récidive) souvent après avoir été enlevée par chirurgie. Afin de réduire le risque de réapparition, il est possible que le chirurgien utilise des substances chimiques pour chauffer l’extrémité de l’os où on a enlevé la tumeur ou qu’il gèle la région avec des liquides extrêmement froids comme l’azote.

Le dénosumab (Xgeva) est un anticorps monoclonal qui trouve le RANKL et qui s’y lie. Le RANKL est une substance présente à la surface des cellules osseuses qui aide à dégrader les os. Quand le RANKL est ciblé et bloqué, les os ne se dégradent pas aussi rapidement. On peut proposer le dénosumab comme traitement de la tumeur osseuse à cellules géantes puisqu’on a démontré qu’il ralentissait l’évolution des changements subis par les os et qu’il retardait la nécessité d’une chirurgie.

Chondroblastome et ostéoblastome

Le chondroblastome et l’ostéoblastome sont 2 types de tumeurs osseuses dites intermédiaires. Cela signifie qu’elles se situent entre les tumeurs non cancéreuses et les tumeurs cancéreuses. Bien qu’elles puissent se développer et se propager aux tissus voisins, elles se propagent très rarement à d’autres parties du corps. Ces tumeurs risquent peu de devenir cancéreuses.

Tumeurs osseuses non cancéreuses rares

Les tumeurs osseuses non cancéreuses qui suivent sont rares :

  • chondrome
  • lésion à cellules géantes des petits os
  • histiocytome fibreux bénin
  • fibrome non ossifiant
  • tumeur notochordale bénigne
  • tumeur cartilagineuse atypique (localement agressive)
  • fibrome chondromyxoïde (localement agressif)
  • ostéochondromyxome
  • prolifération ostéochondromateuse parostéale bizarre (lésion de Nora)
  • exostose subunguéale
  • chondromatose synoviale

curetage

Intervention qui consiste à utiliser une curette (instrument en forme de cuillère à bout tranchant) pour prélever des cellules, des tissus ou des masses sur la paroi d’une cavité ou d’autres surfaces du corps.

anticorps monoclonal

Substance qui a la capacité de reconnaître une molécule cible particulière (antigène) d’une cellule cancéreuse et de s’y fixer.

Les anticorps monoclonaux peuvent nuire à la fonction cellulaire ou peuvent servir à transporter des médicaments, des toxines ou des matières radioactives directement vers une tumeur.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus