Cancer des os chez l’enfant

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le sarcome d’Ewing chez l’enfant

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs du sarcome d’Ewing.

Propagation du cancer

Une métastase est la propagation du cancer à partir de son emplacement d’origine vers une autre partie du corps. Que le cancer se soit ou non déjà propagé au moment du diagnostic initial est l’un des facteurs pronostiques les plus importants du sarcome d’Ewing chez l’enfant. La présence de métastases est liée à un pronostic plus sombre.

Les enfants atteints d’un sarcome d’Ewing qui ne s’est propagé qu’à un poumon ont un pronostic plus favorable que ceux qui ont des métastases dans d’autres parties du corps. En général, plus il y a de foyers de métastases, plus le pronostic est sombre.

Emplacement de la tumeur

Les médecins ne savent pas tout à fait pourquoi, mais le sarcome d’Ewing qui apparaît dans le bassin engendre le pronostic le plus sombre comparativement à d’autres parties du corps. C’est peut-être en raison de sa grande taille, de son emplacement central ou de la biologie spécifique de la maladie même.

Taille de la tumeur

Les enfants atteints d’une petite tumeur ont tendance à avoir un meilleur pronostic. Les enfants atteints d’une grosse tumeur (plus de 8 cm) ont tendance à avoir un pronostic plus sombre.

Âge

Les enfants âgés de moins de 18 ans lorsqu’ils reçoivent un diagnostic de sarcome d’Ewing ont tendance à avoir un meilleur pronostic que les adolescents plus âgés ou les jeunes adultes.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Stuart Peacock, chercheur, Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control Une étude menée au Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control a donné lieu à une nouvelle norme d’analyse pour la leucémie.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus