Cancer de la vessie

Vous êtes ici:

Radiothérapie pour le cancer de la vessie

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On administre parfois une radiothérapie pour traiter le cancer de la vessie. Votre équipe de soins prendra en considération vos propres besoins pour choisir le type de radiothérapie, la dose à administrer, la façon de le faire et l’horaire à suivre. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une radiothérapie :

  • pour réduire la taille de la tumeur avant d’autres traitements comme une chirurgie ou une chimiothérapie (traitement néoadjuvant);
  • ainsi qu’une chimiothérapie en plus de subir une résection transurétrale (RTU) comme traitement principal d’un cancer de la vessie qui s’est développé du revêtement de la vessie jusque dans les couches profondes de la paroi de la vessie, soit un cancer invasif de la vessie;
  • comme traitement principal si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas avoir de chirurgie;
  • pour soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer de la vessie de stade avancé (traitement palliatif).

Radiothérapie externe

Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure. On l’administre habituellement 5 jours par semaine, pendant 4 à 7 semaines. Il est possible qu’on administre la radiothérapie palliative pendant une plus courte durée.

On administre souvent une radiothérapie externe ainsi qu’une chimiothérapie après une résection transurétrale (RTU). Les médecins peuvent essayer cette association de 3 traitements appelée traitement trimodal afin de ne pas avoir à enlever la vessie.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la radiothérapie à votre équipe de soins.

Histoires

Parker Murchison Ce que j’aime le plus du camp Goodtime, c’est la compagnie d’autres enfants qui ont survécu au cancer. Ils comprennent ce que tu vis et peuvent t’aider à traverser les moments difficiles.

Lisez l’histoire de Parker

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus