Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la vessie

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de la vessie

Les soins de soutien vous permettent de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de la vessie. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du cancer de la vessie et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne. Le rétablissement dépend du stade de la maladie, du type de traitements administré et de bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme.

Parlez à votre équipe de soins si vous êtes préoccupé par les aspects suivants.

Estime de soi et image corporelle

L'estime de soi, c'est ce qu'on ressent face à soi-même ou la façon dont on se voit. L'image corporelle, c'est la façon dont on perçoit notre propre corps.

Le cancer de la vessie et ses traitements peuvent affecter l’estime de soi et l’image corporelle de différentes façons. Il est possible que les personnes qui ont une urostomie ou qui font de l’incontinence urinaire ne se sentent pas à l'aise face aux autres.

Certaines femmes  peuvent ressentir quelque chose de différent face à leur corps ou à elles-mêmes après une cystectomie radicale, lors de laquelle on enlève entre autres l’utérus. Des changements de la fonction sexuelle après une chirurgie ou une radiothérapie risquent d’affecter l'estime de soi.

Le counseling et le soutien affectif peuvent vous aider à faire face aux changements de l’image corporelle et de l’estime de soi.

Apprenez-en davantage sur l’estime de soi et l’image corporelle.

Retour au menu

Vivre avec une stomie

Certaines personnes auront une stomie après une cystectomie radicale. Une stomie créée pour permettre à l'urine de s'écouler hors du corps est appelée urostomie.

Vivre avec une stomie peut d’abord engendrer des craintes. Le temps et la patience sont nécessaires pour apprendre à prendre soin d'une urostomie. Des professionnels de la santé spécialement formés, appelés stomothérapeutes, apprennent aux gens comment prendre soin de la stomie après la chirurgie. Ils offrent aussi du soutien et des conseils aux personnes qui ont reçu leur congé de l'hôpital.

Il est possible d’obtenir du soutien et des renseignements auprès d’associations et de groupes locaux et nationaux pour stomisés.

Apprenez-en davantage sur la vie avec une stomie.

Retour au menu

Perte du contrôle de la vessie

La perte du contrôle de la vessie, ou incontinence urinaire, est l’écoulement involontaire d’urine ou l'incapacité de maîtriser l’évacuation de l'urine. Certaines personnes perdent le contrôle de leur vessie à la suite d'une chirurgie ou d'une radiothérapie du cancer de la vessie.

Il existe plusieurs façons de traiter la perte du contrôle de la vessie et d’aider les gens à y faire face dont les produits de protection, les changements alimentaires, les exercices, les médicaments et la chirurgie.

Apprenez-en davantage sur l’incontinence urinaire.

Retour au menu

Troubles de la fertilité

Des troubles de la fertilité peuvent apparaître après un traitement du cancer de la vessie par cystectomie radicale, radiothérapie ou chimiothérapie. Ces problèmes, dont l’infertilité (incapacité de concevoir un enfant), peuvent affecter tant l'homme que la femme.

Si vous vous préoccupez de votre fertilité, parlez-en à votre médecin et à votre équipe de soins avant le traitement.

Apprenez-en davantage sur les troubles de la fertilité.

Retour au menu

Sexualité

Certains traitements du cancer de la vessie, dont la cystectomie radicale, la radiothérapie et la chimiothérapie, peuvent modifier la sexualité et la fonction sexuelle. Les effets secondaires sexuels dépendent du type de traitement et ils affectent l’homme et la femme d’une manière différente.

Chez l’homme, les traitements du cancer de la vessie peuvent causer :

  • des orgasmes secs, c’est-à-dire sans sperme, puisqu'on a enlevé la prostate;
  • le dysfonctionnement érectile, aussi appelé impuissance.

Chez la femme, les traitements du cancer de la vessie peuvent causer :

  • l’infertilité puisqu'on a enlevé son utérus et ses ovaires;
  • la ménopause provoquée par le traitement, dont la sécheresse vaginale, puisqu'on a enlevé ses ovaires ou on les a traités par radiothérapie;
  • des relations sexuelles difficiles ou douloureuses si on a enlevé une partie du vagin ou une radiothérapie fait rétrécir le vagin.

Le counseling et l’éducation peuvent améliorer la sexualité et aider les gens à faire face à ces préoccupations. Des mesures de soutien, comme les lubrifiants pour la sécheresse vaginale et des médicaments comme l’hormonothérapie substitutive, aident à traiter la ménopause provoquée par le traitement. Il existe plusieurs types de traitements pour le dysfonctionnement érectile dont les pilules et les implants.

Apprenez-en davantage sur la sexualité et le cancer ainsi que sur les troubles sexuels chez l’homme et les troubles sexuels chez la femme.

Retour au menu

Questions à poser sur les soins de soutien

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les soins de soutien à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus