Logo Société canadienne du cancer

Cancer des canaux biliaires

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la radiothérapie du cancer des canaux biliaires extrahépatiques

Peu importe le traitement du cancer des canaux biliaires extrahépatiques, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des facteurs suivants :

  • taille de la région traitée
  • région ou organes spécifiques traités
  • dose totale administrée
  • mode d’administration
  • association avec une chimiothérapie
    • Les effets secondaires peuvent être plus graves si on administre une chimiothérapie en association avec la radiothérapie.

La radiothérapie endommage les cellules cancéreuses, mais il se peut qu’elle nuise aussi aux cellules saines qui se trouvent dans la région traitée, même si on prend des précautions visant à les protéger le plus possible. Les cellules et les tissus du corps ne tolèrent pas tous la radiothérapie de la même façon.

Les effets secondaires peuvent se manifester en tout temps lors de la radiothérapie. Certains se produisent en cours de traitement, d’autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart se résorbent lorsque la radiothérapie est terminée, une fois que les cellules saines se sont rétablies des effets des radiations. Les effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement. Certains effets peuvent durer un long moment ou être permanents.

Il est important de signaler les effets secondaires à l’équipe soignante. La plupart peuvent être soulagés par la prise de médicaments, un changement alimentaire ou d’autres méthodes. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d’entre eux. Il arrive parfois qu’on doive ajuster la radiothérapie si les effets sont importants.

Réactions cutanées

Les réactions cutanées se produisent parce que les radiations externes circulent à travers la peau jusqu’à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans la région irradiée peut devenir rouge, sèche ou sensible, ou bien elle peut démanger. La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des deux premières semaines de traitement du cancer des canaux biliaires extrahépatiques. Elles se dissipent habituellement quelques semaines après la radiothérapie, mais certains changements cutanés, comme le brunissement de la peau, peuvent persister. L’équipe de radiothérapie donne des directives à suivre sur les soins à apporter à la peau et sur sa protection.

Retour au menu

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont plus fréquents lorsqu’on irradie une grande région de la partie supérieure de l’abdomen au cours du traitement du cancer des canaux biliaires extrahépatiques. Les nausées peuvent se manifester d’une à trois heures après la séance quotidienne de traitement (après une ou deux semaines de radiothérapie). Il est important de signaler la présence de nausées et de vomissements à l’équipe de radiothérapie. Il peut être préférable de ne pas manger ou de prendre une collation légère quelques heures avant le traitement, ou d’attendre quelques heures après pour le faire.

On peut habituellement soulager les nausées et les vomissements à l’aide d’antinauséeux, et cet effet secondaire disparaît généralement une fois le traitement terminé.

Retour au menu

Perte d’appétit

La perte d’appétit (anorexie) peut être causée par de nombreux facteurs tels que :

  • accumulation de déchets engendrée par la destruction des cellules cancéreuses
  • nausées et vomissements
  • difficulté à digérer
  • diarrhée
  • fatigue

La perte d’appétit peut engendrer une perte de poids et la malnutrition. Continuer de bien s’alimenter pendant et après une radiothérapie est important pour que la personne puisse se rétablir du traitement. Une diététiste peut aider les personnes à accroître leur appétit, à manger davantage et à maintenir une bonne alimentation. Une diététiste pourrait aussi suggérer la prise de suppléments nutritionnels.

Retour au menu

Dérangement d’estomac

On peut avoir de la difficulté à digérer ou un estomac dérangé si le revêtement de l’estomac est irrité à cause d’un traitement de radiothérapie dirigé vers un canal biliaire. Il faut alors éviter les aliments qui causent une difficulté à digérer ou un dérangement d’estomac. Il pourrait aussi être nécessaire de prescrire des antiacides ou d’autres médicaments. Ces symptômes disparaissent souvent une fois la radiothérapie terminée.

Retour au menu

Diarrhée

La diarrhée est l’évacuation fréquente de selles très molles (liquides). Il est possible que la diarrhée soit accompagnée de crampes abdominales. La diarrhée apparaît souvent après deux à trois semaines de radiothérapie. Il est important de signaler la présence de cet effet secondaire à l’équipe de radiothérapie qui pourrait recommander des médicaments en vente libre ou sur ordonnance pour aider à le soulager.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est l’un des effets secondaires les plus courants de la radiothérapie. La fatigue peut se manifester pour diverses raisons. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d’énergie que d’habitude pour se rétablir, c’est pourquoi la fatigue n’est pas toujours soulagée par le repos. Le fait de se déplacer fréquemment et quotidiennement pour recevoir son traitement peut aussi être source de fatigue. L’irradiation de n’importe quelle région du corps peut rendre une personne plus fatiguée que d’habitude, mais cet effet est plus courant lorsqu’on traite de grandes régions.

La fatigue apparaît habituellement lors de la deuxième semaine de radiothérapie ou plus tard. Les symptômes de la fatigue peuvent s’intensifier ou s’aggraver en cours de traitement. En général, la fatigue se dissipe graduellement une fois que le traitement est terminé, mais certaines personnes se sentent fatiguées plusieurs semaines et même plusieurs mois après la radiothérapie.

Retour au menu

Cholangite

La cholangite est une inflammation des canaux biliaires. Elle survient lorsque la bile ne s’écoule pas correctement et cause une infection. L’inflammation peut survenir lorsqu’un extenseur biliaire ou un cathéter de drainage se bloque. Les personnes à qui l’on administre une radiothérapie pour le cancer des canaux biliaires extrahépatiques peuvent développer une cholangite légère ou grave. Cet effet secondaire est plus susceptible de se produire lorsqu’on administre une curiethérapie (radiothérapie endoluminaleradiothérapie endoluminaleType de radiothérapie qui consiste à utiliser des implants (aiguilles, cathéters, fils ou grains) pour émettre la radiation directement dans la tumeur ou tout près.). Les symptômes de la cholangite sont entre autres la fièvre, la jaunisse et la douleur dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Pour réduire l’inflammation, le médecin peut prescrire des antibiotiques ou remplacer l’extenseur biliaire.

Retour au menu

Histoires

Researcher Dr Harvey Chochinov Dr Harvey Chochinov a découvert que de poser une question toute simple pouvait aider à améliorer la qualité des soins offerts aux patients atteints d’un cancer.

Plus de details

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus