Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’anus

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de l’anus

Les soins de soutien permettent aux personnes atteintes de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de l’anus. C’est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Le rétablissement du cancer de l’anus et l’adaptation à la vie après le traitement diffèrent pour chaque personne. Ils dépendent du stade, des traitements administrés et de bien d’autres facteurs. La fin du traitement d’un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d’autres questions à régler, comme l’adaptation aux effets secondaires à long terme.

 

Vous voudrez peut-être discuter avec votre équipe de soins des aspects suivants.

Diarrhée

La diarrhée est un problème courant chez les personnes traitées pour un cancer de l’anus, car la région anale et les intestins sont très sensibles aux traitements tels que la radiothérapie et la chimiothérapie. Une résection abdominopérinéale peut aussi provoquer la diarrhée. En général, la diarrhée disparaît une fois que le traitement est terminé, mais elle peut parfois durer plusieurs mois, voire des années après la fin du traitement.

Apporter des changements à votre alimentation peut vous aider à maîtriser la diarrhée. Essayez de limiter votre consommation de certains aliments et boissons, comme les aliments gras, les aliments riches en fibres, le café, le thé et l’alcool.Demandez à votre médecin de vous diriger vers un diététiste professionnel si vous avez des questions ou des préoccupations concernant votre alimentation. Votre équipe de soins peut aussi vous recommander des médicaments qui aident à soulager la diarrhée.

En plus d’avoir la diarrhée, certaines personnes peuvent être incapables de maîtriser l’évacuation des selles. Cette situation, appelée incontinence, survient souvent lorsque le sphincter anal a été endommagé par les traitements. Avisez votre équipe de soins si vous êtes atteint d’incontinence. On peut porter des serviettes ou des culottes particulières qui permettent de recueillir les selles. Dans certains cas, une chirurgie peut être pratiquée pour réparer le sphincter anal. Si le sphincter anal ne peut pas être réparé, on peut effectuer une colostomie.

Apprenez-en davantage sur la diarrhée.

Sexualité

Certains traitements du cancer de l’anus peuvent occasionner des troubles sexuels ou rendre les relations sexuelles difficiles. Par exemple, la perte d’intérêt pour le sexe est courante au moment du diagnostic et durant le traitement. Certaines personnes pourraient ne plus être capables d’avoir des relations sexuelles anales à cause du cancer ou des traitements.

Les hommes qui ont reçu de la radiothérapie ou qui ont subi une résection abdominopérinéale pourraient ne pas être capables d’avoir ou de maintenir une érection (une situation appelée dysfonctionnement érectile). Ces traitements peuvent aussi entraîner des troubles de l’éjaculation, dont des orgasmes sans éjaculation (sans émission de sperme).

Les femmes peuvent éprouver de la douleur ou de l’inconfort pendant les relations sexuelles si du tissu cicatriciel ou des adhérences se sont formés dans l’abdomen après une résection abdominopérinéale. La radiothérapie peut provoquer une irritation et une sécheresse vaginales, ce qui peut rendre les relations sexuelles douloureuses ou inconfortables.

Si des troubles sexuels surviennent en raison du cancer de l’anus ou des traitements, parlez-en à votre médecin ou aux membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous suggérer des moyens pour prendre ces problèmes en charge, par exemple des médicaments ou des dispositifs particuliers. Certaines personnes trouvent que le counseling les aide à surmonter les effets du cancer de l’anus et des traitements sur les relations sexuelles.

Apprenez-en davantage sur la gestion des troubles sexuels chez l’homme et des troubles sexuels chez la femme.

Vivre avec une colostomie

Lors d’une colostomie, on crée dans le côlon une ouverture artificielle (appelée stomie) qui donne sur l’extérieur du corps à travers la paroi abdominale. Puisqu’on enlève le sphincter anal au cours de la résection abdominopérinéale, une colostomie permanente est nécessaire chez les personnes qui subissent cette opération.

Des professionnels de la santé spécialement formés, appelés stomothérapeutes, vous aideront à vous adapter à la vie avec une colostomie et vous enseigneront comment prendre soin de la stomie. Il est aussi possible d’obtenir du soutien et des renseignements auprès d’associations et de groupes locaux ou nationaux pour stomisés.

Apprenez-en davantage sur la colostomie et sur la vie avec une stomie.

Questions à poser sur les soins de soutien

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les soins de soutien à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Guy Sauvageau Progrès au chapitre de certaines leucémies

Plus de details

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus