Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la glande surrénale

Vous êtes ici:

Traitement du corticosurrénalome de stade IV

En présence d'un corticosurrénalome de stade IV, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer.

Chimiothérapie

On peut proposer une chimiothérapie en présence d’un corticosurrénalome de stade IV pour soulager la douleur ou maîtriser les symptômes (chimiothérapie palliative).

L’agent chimiothérapeutique le plus couramment administré est le mitotane (Lysodren).

  • Le mitotane soulage les symptômes causés par une quantité excessive d’hormones produites par la tumeur.
  • Il peut être toxique pour les cellules cancéreuses et, dans certains cas, la tumeur peut rétrécir.

Traitement de soutien

On peut proposer un traitement de soutien en présence d’un corticosurrénalome de stade IV pour soulager les symptômes causés par une quantité excessive d’hormones produites par une tumeur fonctionnelle.

On peut avoir recours au traitement de soutien en présence d’un corticosurrénalome avancé ou métastatique si le mitotane n’est pas efficace ou si les effets secondaires sont trop graves pour que la personne continue de prendre le médicament.

Chirurgie

On peut proposer une chirurgie en présence d’un corticosurrénalome de stade IV. On fait une chirurgie de réduction tumorale pour enlever la plus grande partie possible de la tumeur.

Quand on enlève la plus grande partie possible de la tumeur, cela permet de réduire la quantité d’hormones produites par la tumeur et de soulager les symptômes causés par des taux d’hormones élevés.

On fait parfois une chirurgie pour enlever des métastases au foie ou des métastases aux poumons.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie en présence d’un corticosurrénalome de stade IV pour traiter des métastases aux os.

Essais cliniques

On peut offrir aux personnes atteintes d'un corticosurrénalome la possibilité de participer à des essais cliniques.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus