Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la glande surrénale

Vous êtes ici:

Traitement du phéochromocytome malin

Les phéochromocytomes malins sont divisés en catégories qui se basent sur l’étendue de la tumeur :

  • localisée : tumeur apparemment bénigne qui est confinée à la glande surrénale
  • régionale : tumeur qui s’est étendue aux tissus, ganglions lymphatiques ou organes voisins
  • métastatique : tumeur qui s’est propagée dans des emplacements éloignés, comme les ganglions lymphatiques, les os, les poumons ou le foie

La récidive d'un phéochromocytome signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement.

En présence d'un phéochromocytome malin, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer.

Traitement de soutien

Le traitement de soutien est une composante essentielle du traitement du phéochromocytome malin. On y a recours pour contrôler une pression artérielle élevée et un rythme cardiaque irrégulier causés par la surproduction d’hormones par la tumeur. On doit ramener à la normale la pression artérielle et le rythme cardiaque de la personne avant qu’elle puisse subir une chirurgie.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal du phéochromocytome malin. Les types de chirurgie qu’on pratique dépendent de l’étendue de la tumeur :

  • tumeur localisée : surrénalectomie, c’est-à-dire qu’on enlève la glande surrénale
  • tumeur régionale : surrénalectomie et chirurgie de réduction tumorale, c’est-à-dire qu’on enlève la glande surrénale et la plus grande partie possible de la tumeur
  • tumeur métastatique ou récidivante : chirurgie de réduction tumorale

Après la chirurgie, il est possible qu’on doive administrer une hormonothérapie substitutive jusqu’à ce que le taux d’hormones revienne à la normale. Si les deux glandes surrénales ont été enlevées, la personne devra suivre une hormonothérapie substitutive par stéroïdes pour le reste de ses jours.

On fait parfois une chirurgie pour enlever des métastases au foie ou des métastases aux poumons.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie comme traitement du phéochromocytome malin métastatique ou récidivant. Les types de radiothérapie offerts sont les suivants :

  • radiothérapie externe pour traiter les métastases osseuses
  • radiothérapie ciblée par métaiodobenzylguanidine 131-I (MIBG 131-I)

Chimiothérapie

On peut proposer une chimiothérapie comme traitement du phéochromocytome malin métastatique ou récidivant. L’association chimiothérapeutique la plus souvent administrée est la suivante :

  • CVD
    • cyclophosphamide (Cytoxan)
    • vincristine (Oncovin)
    • dacarbazine (DTIC)

Essais cliniques

On peut offrir aux personnes atteintes d'un phéochromocytome la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Histoires

Parker Murchison Ce que j’aime le plus du camp Goodtime, c’est la compagnie d’autres enfants qui ont survécu au cancer. Ils comprennent ce que tu vis et peuvent t’aider à traverser les moments difficiles.

Lisez l’histoire de Parker

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus