Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Collaborer avec votre équipe de soins de santé

La relation que vous avez avec votre médecin et votre équipe de soins de santé est une partie importante des soins qui vous sont offerts. Cette relation doit aller dans les deux sens. Établir de bonnes relations prend du temps et exige des efforts des deux côtés. Les personnes atteintes de cancer développent souvent des liens étroits avec leur équipe de soins.

Conseils pour parler avec votre équipe de soins de santé

Être clair et franc vous aidera à devenir un partenaire actif dans vos soins. Il est possible qu'une seule visite ne suffise pas pour discuter de toutes les questions que vous avez. Il peut aussi être difficile de vous rappeler de tout ce que votre médecin dit. Les conseils qui suivent devraient vous aider à collaborer efficacement avec votre équipe de soins de santé.

  • Soyez ouvert et franc. Dites à votre équipe de soins comment vous vous sentez. Exprimez-leur vos peurs ou vos préoccupations face au traitement qui commence ou aux effets secondaires afin qu’ils puissent vous aider. Ne cachez pas d’information. Quelque chose qui vous semble mineur pourrait affecter votre traitement. Quelque chose que vous croyez être grave pourrait être très facile à régler.
  • Dites au médecin combien de renseignements vous souhaiteriez connaître. Dites à votre équipe de soins si elle vous donne trop ou pas assez d'information. Dites-leur ce que vous voulez savoir et indiquez-leur quels sont vos besoins ou vos préoccupations.
  • Il arrive parfois que nos proches souhaitent en savoir plus que nous sur notre cancer et notre traitement. Dites-leur combien de renseignements vous désirez avoir et dites à votre médecin quelle quantité d’information il peut partager avec vos proches. Il peut être utile de choisir un membre de votre famille ou un ami pour parler à votre équipe de soins en votre nom. Si de nombreuses personnes posent les mêmes questions, il peut être plus difficile de communiquer avec le médecin.
  • Parlez de votre vie hors du centre de traitement à votre équipe de soins dont :
    • votre travail et la quantité d’activité physique ou de stress mental qu’il comporte
    • votre vie familiale (célibat, présence de jeunes enfants par exemple)
    • vos passe-temps et vos intérêts
    • tout problème familial, financier ou autre (difficulté de vous déplacer entre votre demeure et le centre de traitement par exemple)
    • vos buts ou vos espoirs pendant et après le traitement
    • toute pratique culturelle ou spirituelle qui est importante à vos yeux
  • Prenez des notes lors des rendez-vous. Vous pourriez même vouloir demander à l’équipe de soins s’ils acceptent que vous enregistriez ce qu’ils vous disent. Il est difficile d'écouter attentivement et de comprendre une information complexe lorsqu'on est inquiet ou qu’on a peur. C'est possible que vous n'entendiez pas tout ce qui se dit ou que vous ne reteniez pas tout.
  • Emmenez un membre de votre famille ou un ami aux rencontres. Il peut vous aider à vous rappeler de ce que le médecin a dit et vous soutenir.
  • Demandez à connaître la signification de mots qui vous sont peu familiers et répétez ce qu’on vient de vous dire afin de vous assurer que vous avez bien saisi. Il n'y a rien de mal à ne pas comprendre quelque chose. Si vous êtes embarrassé ou si vous ne comprenez pas ce qu'on vous explique, dites-le. Si vous ne dites pas à l’équipe de soins que vous ne comprenez pas quelque chose, ils peuvent supposer que vous avez tout saisi.
  • Préparez une liste de questions et apportez-la aux rendez-vous. Souvenez-vous qu'aucune question n'est stupide.
  • Pensez aux questions les plus importantes auxquelles vous voulez qu'on réponde en premier. Si vous n'obtenez pas de réponse à toutes vos questions, vous aurez probablement l’occasion de les poser une autre fois. Il est possible que le médecin n'ait pas besoin d'être celui qui répond à toutes vos questions. L'infirmière, le travailleur social ou d'autres membres de l'équipe de soins peuvent le faire.
  • Assurez un suivi de vos conversations avec l’équipe de soins. Vous pouvez utiliser un cahier, un journal ou un ordinateur pour noter :
    • vos questions et leurs réponses
    • vos effets secondaires tels que la douleur, la nausée ou autres
    • vos médicaments
    • vos résultats d’examens
    • vos rendez-vous
    • les noms et numéros de téléphone des membres de votre équipe de soins, du centre de traitement ou de la pharmacie
  • Apportez l’information que vous avez trouvée à votre équipe de soins afin d’en discuter. Ils peuvent vous aider à la comprendre et vous dire comment elle s'applique ou non à votre situation.
  • Demandez à votre médecin ou à votre équipe de soins de vous suggérer des lectures ou de vous diriger là où vous pourrez obtenir plus d'information. Vous pourrez y jeter un coup d'œil lorsque vous aurez plus de temps ou que vous vous sentirez moins tendu.
  • Demandez à qui vous adresser si vous avez des questions ou si quelque chose se passe entre les visites. On peut répondre à certaines questions sur les symptômes au téléphone, ce qui peut faire gagner du temps. Demandez à votre médecin des exemples de choses qui peuvent être abordées au téléphone lors des heures de bureau et de choses qui nécessitent un appel d’urgence hors des heures de bureau.
  • Acceptez ou réalisez que certaines choses ne sont tout simplement pas connues. Il y a souvent beaucoup d'incertitudes avec le cancer.
  • Essayez d'éviter de vous mettre en colère ou d'être hostile envers le médecin ou l'équipe de soins, même si vous êtes frustré ou fâché. Les gens sont sur la défensive s'ils se sentent attaqués et cela peut affecter la façon dont ils communiquent avec vous.

Obtenir un deuxième avis médical

Dans la plupart des cas, après un diagnostic de cancer, le médecin présente les options de traitement. Dans certains cas, il peut être difficile de parvenir à un diagnostic ou bien la personne peut ressentir beaucoup de peur et d'incertitude et avoir beaucoup de questions sur le cancer qui l’affecte et son traitement. Il est possible qu'elle veule avoir l'opinion d'un autre médecin, soit un deuxième avis médical. Le médecin propose parfois de consulter un second médecin s'il est incertain du diagnostic ou du traitement.

Certaines personnes trouvent difficile de dire à leur médecin qu’elles aimeraient obtenir un deuxième avis médical, même si c’est courant et que la plupart des médecins sont à l’aise avec cette pratique. Les médecins aident souvent leurs patients à obtenir un deuxième avis médical sur leur diagnostic ou leur plan de traitement.

Si vous songez à obtenir un deuxième avis médical :

  • soyez franc avec votre médecin et mentionnez-lui que vous aimeriez consulter quelqu'un d'autre avant de décider du traitement que vous recevrez
  • demandez à votre médecin de vous suggérer d’autres médecins que vous pourriez consulter
  • demandez une recommandation à votre médecin
  • demandez à votre médecin de vous fournir une copie de votre dossier, de vos résultats d'examens ou même un prélèvement (biopsie) qui aideront le deuxième médecin à poser un diagnostic

Entendre ce qu'un autre médecin a à dire peut vous aider à vous sentir mieux et plus confiant envers votre traitement.

Changer de médecin

Il arrive parfois que les personnes atteintes de cancer songent à changer de médecin. Elles peuvent avoir de la difficulté à communiquer avec lui ou préfèrent en consulter un autre qui a plus d'expérience. Peu importe la raison, il peut être très difficile de demander à changer de médecin.

Si vous avez de la difficulté à communiquer avec votre médecin, vous pourriez vouloir faire certaines choses afin d'améliorer la situation avant de changer de médecin. Vous devriez :

  • être ouvert et franc avec votre médecin
  • lui dire que vous êtes préoccupé par la façon dont vous communiquez tous les deux. Demandez-lui si vous pouvez en discuter et trouver comment parvenir ensemble à une solution.
  • écrire une lettre, si vous trouvez difficile de le lui dire face à face
  • demandez l’aide de votre équipe de soins. Votre médecin de famille, infirmière en oncologie, travailleur social ou représentant des usagers pourrait être en mesure de vous suggérer des façons de mieux communiquer. Ils pourraient aussi vous laisser savoir s’il y a au centre de traitement une procédure ou des étapes à suivre pour changer de médecin.
  • parler à d’autres personnes atteintes de cancer. Elles pourraient vous suggérer comment améliorer la communication.

Il est possible que vous ayez à planifier une rencontre distincte pour discuter de la situation avec votre médecin.

Si vous songez à changer de médecin, dites à votre médecin que vous désirez consulter quelqu'un d'autre. Essayez de gérer la situation avec tact. Remerciez-le de ce qu'il a fait et dites-lui que vous appréciez toute son aide, mais que vous voulez trouver quelqu'un qui répondra davantage à vos besoins en ce moment.

Histoires

Stella Gentil-Perret C’est un formidable système de soutien

Lisez l'histoire de Stella

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus