Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Diagnostic récent

Un diagnostic de cancer peut affecter bien plus que le corps. Il peut aussi affecter les émotions et les relations. Vos émotions peuvent être très intenses, contradictoires ou troublantes. Elles peuvent apparaître et disparaître rapidement, et elles peuvent aussi changer souvent. Pour de nombreuses personnes, la vie n’est pas la même après un diagnostic de cancer.

Les gens réagissent à un diagnostic de différentes façons. Vous pouvez vous poser beaucoup de questions lorsqu’on vous apprend que vous avez le cancer. Vous pouvez être en état de choc, dépassé, accablé, engourdi, effrayé ou fâché ou bien vous pouvez tout simplement ne pas y croire.

Un diagnostic de cancer peut soulever des peurs. Vous pouvez craindre la mort, les changements que votre corps subira, les traitements douloureux ou bien de vous sentir mal. Vous pouvez aussi vous préoccuper de la réaction de vos amis et de votre famille et de l’adaptation au quotidien à vos tâches, votre travail ou votre situation financière.

Certaines personnes se sentent seules, même si des amis ou des membres de leur famille sont avec elles. D’autres ont l’impression que les choses arrivent à quelqu’un d’autre. Certaines personnes comprennent difficilement ce que le médecin leur dit, et elles ont besoin qu’on leur répète la même information plusieurs fois.

Toutes ces réactions sont normales. Il est également normal que des émotions et des peurs semblables se manifestent quelques fois tout au cours de votre expérience du cancer.

Pourquoi est-ce que ça arrive?

Il est normal de se demander pourquoi le cancer nous frappe ou frappe l’un de nos proches. Personne ne sait pourquoi. Le cancer est une maladie complexe et il est souvent impossible de savoir pourquoi les choses arrivent ainsi. Il est possible que vous soyez confronté à cette question tout au cours de votre expérience du cancer.

Il peut être utile de se rappeler que de savoir « pourquoi » ne changera rien à l’évolution de la maladie. Continuer à vous poser la question peut nuire à votre capacité d’adaptation. Votre précieuse énergie serait plus utile si elle servait à vous aider ainsi que votre famille à faire face à la maladie. Essayez de vous concentrer sur le présent et la façon dont vous pouvez le mieux vous adapter à la situation que vous allez vivre. Si c’est difficile pour vous, il pourrait être utile de parler à un conseiller ou à un membre de votre équipe de soins de santé.

Est-ce que j’éprouverai de la douleur?

Presque tout le monde se préoccupe de la douleur qui pourrait être causée par le cancer ou son traitement. Bien que certaines personnes éprouvent de la douleur, elles peuvent n’en ressentir que de temps en temps. Il y a des gens qui n’en éprouvent pas du tout. On peut soulager et prévenir la douleur de plusieurs façons, alors vivre avec le cancer ne signifie pas vivre avec la douleur. Si vous craignez la douleur, ou si vous en éprouvez, parlez-en à un membre de votre équipe de soins. Ils sont là pour vous aider.

L’anxiété et la tristesse peuvent parfois vous rendre plus sensible à la douleur ou vous donner l’impression qu’elle s’intensifie. Apprendre à faire face à ces émotions peut aider à atténuer la douleur et à améliorer votre humeur. Trouver des façons de soulager la douleur peut aider à faire face à vos émotions avec plus de facilité.

Vais-je mourir?

Lorsqu’elles reçoivent leur diagnostic, de nombreuses personnes atteintes de cancer et leur famille pensent à la possibilité de mourir du cancer. C’est une réaction normale. Des pensées de ce genre peuvent être envahissantes, surtout au début. Au fur et à mesure que la réalité de l’expérience du cancer au quotidien s’installe, bien des gens commencent plutôt à penser à vivre avec cette maladie. Changer votre façon de penser peut vous aider à trouver la force et les ressources vous permettant de faire face aux défis engendrés par le cancer.

Devrai-je attendre pour être traité?

Une fois que vous avez reçu votre diagnostic, il est normal de penser que vous devriez commencer à être traité dès maintenant. Vous pouvez craindre que l’ajout de tests et de rendez-vous prendra trop de temps. Vous pouvez penser que vous devez prendre une décision tout de suite sur votre traitement.

Attendre que le traitement commence n’est pas facile. L’équipe de soins peut habituellement indiquer à peu près combien de temps dureront les tests. Dans la plupart des cas, vous avez le temps de recueillir des renseignements, de parler avec votre équipe de soins et de prendre des décisions sur le traitement qui vous convient le mieux.

Comment puis-je faire face à la situation?

Chaque personne fait face au cancer d’une manière différente. Le temps et la pratique peuvent vous aider à vous adapter à votre nouvelle normalité.

Ces conseils peuvent vous être utiles :

  • Renseignez-vous sur le type de cancer dont vous êtes atteint et sur les méthodes de traitement. Prendre part au processus thérapeutique peut vous aider à vous sentir maître de ce qui se passe.
  • Exprimez vos émotions. Parlez à un ami ou à un membre de la famille en qui vous avez confiance, écrivez un journal ou un blogue ou bien exprimez-vous par la musique, la peinture ou le dessin.
  • Prenez soin de vous. Prenez du temps chaque jour pour faire quelque chose que vous aimez. Cela peut être aussi simple que de passer du temps avec un ami particulier, préparer votre repas favori ou écouter votre musique préférée.
  • Faites de l’exercice si vous vous en sentez capable et si votre médecin est d’accord.
  • Allez vers les autres. Les amis, la famille ou un groupe de soutien peuvent vous faire sentir que vous n’êtes pas seul pour traverser cette expérience du cancer.
  • Essayez de garder une attitude positive. Garder espoir peut améliorer la qualité de votre vie tout au cours de cette expérience du cancer. Être positif peut être différent pour différentes personnes. Cela ne signifie pas que vous devez être joyeux et plein d’entrain en tout temps. Vous pouvez être positif juste en étant conscients de ce que vous ressentez et en l’acceptant, même si vous êtes préoccupé, déprimé ou fâché.

Histoires

Rose-Marie LeBlanc Si je peux aider ne serait-ce qu’une personne au cours de ma vie, ça en vaut la peine.

Lisez l’histoire de Rose-Marie

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus