Vous êtes ici:

Stadification et classification histologique

Quand vous êtes atteint du cancer, vos médecins cherchent à en savoir le plus possible sur cette maladie afin de vous recommander le meilleur plan de traitement qui soit. Cela comprend le stade et la classification histologique du cancer.

La classification histologique du cancer, aussi appelée grade, se base sur l’apparence des cellules cancéreuses. Connaître le grade du cancer aide vos médecins à prévoir la rapidité à laquelle la maladie se développera et sa probabilité de propagation. Le grade est habituellement désigné par un nombre variant de 1 à 3 ou 4. Plus ce nombre est élevé, plus l’apparence des cellules cancéreuses diffère de celle des cellules saines et plus elles se développent rapidement.

Le stade du cancer permet à vos médecins de connaître la quantité de cancer présente dans votre corps, son emplacement et jusqu’où il s’est propagé. Cela les aide à savoir quels traitements vous administrer. Le cancer peut se propager à l’intérieur de l’organe dans lequel il a pris naissance ou à des ganglions lymphatiques voisins ou encore à des emplacements éloignés. Afin de connaître le stade du cancer, vos médecins peuvent vous faire passer différents tests. Le stade est désigné par un nombre variant de 1 à 4. Un cancer de stade 1 est habituellement petit et ne s’est pas propagé à l’extérieur d’où il a pris naissance. Plus le nombre est élevé, plus la tumeur est grosse ou plus elle s’est propagée. Un cancer de stade 4 s’est généralement propagé à des emplacements éloignés.

Comment on se sert du stade et du grade pour planifier le traitement diffère pour chaque type de cancer. Votre médecin peut vous en apprendre davantage sur le stade et le grade de votre cancer et sur ce que cela signifie pour vous.

Apprenez-en davantage sur la stadification et la classification histologique du cancer.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus