Vous êtes ici:

Stade et grade

Lorsque vous recevez un diagnostic de cancer, les médecins tentent d’en savoir le plus possible sur la maladie afin de recommander le meilleur plan de traitement. Ils s’intéressent, entre autres, au stade et au grade du cancer.

Le grade du cancer se fonde sur l’apparence des cellules cancéreuses. Connaître le grade du cancer aide les médecins à prévoir à quelle vitesse le cancer évoluera et à quel point il risque de se propager. On attribue habituellement au grade un numéro de 1 à 3 ou 4. Plus ce numéro est élevé, plus l’apparence des cellules cancéreuses est différente de celle de cellules saines et plus leur croissance est rapide.

Le stade du cancer permet aux médecins de savoir quelle quantité de cancer il y a dans le corps, où il se trouve et à quel point il s’est propagé. Ces renseignements les aident à décider quels traitements employer. Le cancer peut se propager à l’intérieur de l’organe dans lequel il a pris naissance, aux ganglions lymphatiques avoisinants ou à des sièges éloignés. Différents examens peuvent être menés pour déterminer le stade du cancer. On attribue au stade un numéro de 1 à 4. Un cancer de stade 1 est généralement de petite taille et il ne s’est pas propagé à d’autres emplacements que celui où il a pris naissance. Plus le numéro du stade est élevé, plus la taille de la tumeur ou l’étendue de sa propagation est grande. Un cancer de stade 4 s’est habituellement propagé à des sièges éloignés.

L’influence du stade et du grade sur le plan de traitement varie d’un type de cancer à l’autre. Votre médecin pourra vous en dire davantage sur le stade et le grade de votre cancer et de ce qu’ils signifient dans votre cas.

Apprenez-en davantage sur la stadification et la classification histologique du cancer.

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus