Vous êtes ici:

Classification histologique du cancer

La classification histologique, aussi appelée grade de la tumeur, définit l'apparence des cellules cancéreuses qu'on compare à celle des cellules normales et saines. Le grade du cancer aide à prévoir comment le cancer se développera et à planifier le traitement. Les médecins ont également recours au grade pour prévoir l’efficacité d’un traitement et l’issue d’une personne (pronostic). Et pour certains types de cancer, le grade sert à en établir le stade.

Pour établir le grade du cancer, un pathologiste examine au microscope un échantillon de tissu prélevé dans la tumeur. La classification histologique dépend de plusieurs facteurs :

  • jusqu’à quel point l’apparence des cellules cancéreuses diffère de celle des cellules normales (différenciation) et autres caractéristiques de la tumeur comme la taille et la forme des cellules et leur disposition
  • rapidité à laquelle les cellules se développent et se divisent
  • régions de la tumeur où l’on observe la mort cellulaire (nécrose)

Comment on établit le grade du cancer

Certains cancers possèdent leur propre système de classification histologique, mais la plupart des tumeurs cancéreuses solides reçoivent un grade entre 1 et 3 ou 4. (Les tumeurs cancéreuses solides, comme le cancer du sein ou de la prostate, forment des masses.) Plus ce nombre est bas, plus le grade l’est aussi. Différentes parties de la tumeur peuvent contenir des cellules cancéreuses de divers grades. Dans ce cas-là, le grade de la tumeur correspond habituellement au grade qui est le plus élevé.

  • Les cancers de bas grade sont formés de cellules qui sont anormales mais qui ressemblent beaucoup aux cellules normales. Leur disposition ressemble également beaucoup à celle des cellules normales. Les cancers de bas grade ont tendance à se développer lentement et sont moins susceptibles de se propager. Les cancers qui sont bien différenciés sont de bas grade.
  • Les cancers de haut grade sont formés de cellules dont l’apparence est très différente de celle des cellules normales et leur disposition diffère aussi. Ils ont tendance à se développer rapidement et sont plus susceptibles de se propager.

La différenciation correspond au degré de développement des cellules cancéreuses et à leur degré d’organisation dans le tissu ou l’organe. On compare les cellules cancéreuses aux cellules normales d’un tissu ou d’un organe. Le grade et la différenciation sont en réalité la même chose, mais le grade est un moyen normalisé d’évaluer la différenciation. Tout comme le grade, le niveau de différenciation d’une tumeur peut changer avec le temps et les différentes régions de la tumeur peuvent présenter divers niveaux de différenciation. Pour la plupart des types de cancer, le grade correspond à la région la plus indifférenciée de la tumeur.

  • Les cellules cancéreuses bien différenciées ont une apparence et un comportement proches de ceux des cellules normales du tissu dans lequel elles ont commencé à se développer. Les tumeurs qui contiennent des cellules cancéreuses bien différenciées ont tendance à être moins agressives. Cela signifie qu’elles ont tendance à croître et à se propager lentement. Les cancers bien différenciés sont de bas grade.
  • Les cellules cancéreuses peu différenciées ou indifférenciées ont une apparence et un comportement très différents de ceux des cellules normales du tissu dans lequel elles ont commencé à se développer. Elles semblent immatures, peu formées ou agressives et ne sont pas organisées de la même façon que les cellules normales. Les tumeurs qui sont peu différenciées ou indifférenciées ont tendance à être plus agressives. Elles ont tendance à croître rapidement, à se propager souvent et elles engendrent un pronostic plus sombre que les tumeurs dont les cellules cancéreuses sont bien différenciées. Les cancers peu différenciés ou indifférenciés sont de haut grade.
  • Les cellules cancéreuses modérément différenciées ont une apparence et un comportement qui se situent à mi-chemin entre ceux des cellules cancéreuses bien différenciées et ceux des cellules cancéreuses indifférenciées.

stade

Description de l’étendue du cancer dans le corps, dont la taille de la tumeur, la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et la propagation de la maladie de l’emplacement initial vers d’autres parties du corps.

Les stades se basent sur des critères spécifiques de chaque type de cancer.

La méthode qui consiste à déterminer l’étendue du cancer dans le corps en se fondant sur des examens et des tests est appelée stadification.

Histoires

La Dre Wendy Parulekar, chercheuse, Groupe canadien des essais sur le cancer Le Groupe canadien des essais sur le cancer a découvert l’effet protecteur d’une hormonothérapie prolongée contre le cancer du sein.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus