Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Fumée secondaire

La fumée secondaire peut aussi être appelée fumée de tabac ambiante (FTA), tabagisme passif ou inhalation involontaire de fumée. C’est la fumée que les fumeurs expirent et celle qui se dégage d’une cigarette, d’une pipe ou d’un cigare allumé. Beaucoup d’entre nous inhalons la fumée secondaire dans des lieux publics, comme à l’entrée des édifices, sur les terrasses et les trottoirs. Quand vous vous trouvez près d’un fumeur, vous et toute personne autour du fumeur fumez également.

Il n’y a pas de niveau d’exposition sécuritaire à la fumée secondaire. Les non-fumeurs exposés à la fumée secondaire inhalent les mêmes substances chimiques nuisibles que les fumeurs. Des études démontrent que même un faible niveau d’exposition à la fumée secondaire peut être nocif. Chaque année, plus de 800 Canadiens qui ne fument pas meurent à cause de la fumée secondaire.

Chaque fois que vous fumez, les substances chimiques toxiques dégagées par la fumée sont absorbées par ce qui vous entoure, dont la poussière, les tapis, les meubles, les rideaux, les vêtements et tout autre objet. Ces substances qui restent présentes une fois votre cigarette éteinte sont appelées fumée tertiaire. Les substances chimiques provenant de la fumée tertiaire polluent l'air et s'infiltrent dans vos poumons et votre corps.

Effets sur la santé

La fumée secondaire affecte la santé de tout le monde. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et celles qui sont atteintes d’un trouble cardiaque ou respiratoire devraient particulièrement faire attention d’éviter la fumée secondaire. La fumée secondaire contient beaucoup des mêmes substances chimiques qu’une personne inhale quand elle fume. Des centaines de ces substances chimiques sont toxiques. Plus de 70 d’entre elles causent le cancer.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (agence de l’Organisation mondiale de la Santé) a classé la fumée secondaire comme un carcinogène connu. Si vous êtes exposé à la fumée secondaire, vous risquez un jour d’être atteint d’un cancer du poumon. Ce type d’exposition accroît aussi votre risque de cancer du larynx (organe de la parole) et de la gorge (pharynx).

L’exposition à la fumée secondaire accroît votre risque de maladie pulmonaire, de maladie cardiaque, de crises cardiaques et d’accident vasculaire cérébral. La fumée secondaire provoque aussi la congestion et la toux. Elle peut irriter votre peau, vos yeux, votre nez et votre gorge. La fumée secondaire peut intensifier les allergies et les troubles respiratoires comme l’asthme.

Même vos animaux sont affectés par la fumée secondaire. On a établi un lien entre la fumée secondaire et plusieurs types de cancer chez les chiens, les chats et les oiseaux. Les animaux sont plus susceptibles d’être atteints d’un cancer et d’autres problèmes de santé s’ils vivent avec des fumeurs. La fumée tertiaire est également dangereuse pour les animaux. Les chiens et les chats lèchent la fumée tertiaire présente sur leur fourrure quand ils font leur toilette. Les oiseaux absorbent aussi ces substances chimiques toxiques quand ils piquent leur plumage.

Retour au menu

Les enfants et la fumée secondaire

Il n’y a pas de niveau d’exposition sécuritaire à la fumée secondaire. Les bébés et les enfants risquent d’être atteints d’une maladie liée au tabac à cause de la fumée secondaire. Selon l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (ECTAD) de 2013, 3,9 % des enfants âgés entre 0 et 17 ans étaient régulièrement exposés à la fumée secondaire à la maison. Ce pourcentage a légèrement baissé depuis 2012 puisqu’il était de 4,5 %.

Grossesse, nouveau-nés et bébés

Les mères qui ne fument pas sont en meilleure santé. Leurs grossesses et leurs accouchements sont plus faciles et elles récupèrent plus rapidement. Fumer en cours de grossesse peut accroître votre risque de fausse couche, d’accouchement d’un mort-né et d’accouchement prématuré.

Quand une femme enceinte fume, son bébé fume aussi. En cours de grossesse, plusieurs substances chimiques contenues dans la fumée et la fumée secondaire peuvent passer dans le sang de l’enfant et affecter son développement. Quand une mère fume ou qu’elle inhale de la fumée secondaire, certaines substances chimiques toxiques, comme le goudron et la nicotine, passent directement dans le lait maternel.

La fumée tertiaire est également nocive pour les bébés. Les bébés rampent ou jouent sur le sol et mettent des choses dans leur bouche. Cela signifie qu’ils absorbent plus de poussière que les adultes, alors ils sont davantage exposés à la fumée tertiaire.

Effets sur la santé des enfants

Les enfants risquent plus que les adultes d’être malades à cause de la fumée secondaire. Ils respirent plus rapidement que les adultes. Cela signifie qu’ils inhalent davantage de substances chimiques contenues dans la fumée secondaire. Le corps d’un enfant est encore en croissance et son système immunitaire est moins développé que celui d’un adulte, alors il est plus susceptible de tomber malade.

Comparativement aux enfants de non-fumeurs, les enfants exposés à la fumée secondaire sont plus portés à :

  • tousser et à avoir une respiration sifflante
  • avoir des infections douloureuses aux oreilles
  • souffrir d'asthme et d'autres troubles respiratoires
  • avoir une bronchite, une diphtérie laryngienne (ou croup) et une pneumonie
  • mourir du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)

La fumée secondaire peut même affecter la capacité de votre enfant à lire et à faire des mathématiques. Les enfants exposés à la fumée secondaire ont tendance à être moins performants à l’école que les enfants qui vivent dans un milieu sans fumée.

Cancers chez l’enfant

Des chercheurs ont démontré que l'exposition à la fumée secondaire fait augmenter le risque de cancers chez l'adulte. Des études portant sur le lien possible entre la fumée secondaire et le risque de cancer chez l’enfant n’ont pas été aussi cohérentes.

Certaines études ont permis de constater qu’avoir des parents qui fument et qu’être exposé à la fumée secondaire avant la naissance est un facteur de risque d'un type de cancer du foie chez l’enfant appelé hépatoblastome. Des chercheurs croient également qu’il peut y avoir un lien entre des parents qui fument avant la naissance de leur enfant et le risque de leur enfant d’être un jour atteint d’une leucémie. Mais on doit avoir plus de preuves pour dire que l’exposition à la fumée secondaire avant la naissance est un facteur de risque connu de la leucémie chez l’enfant.

L’enfant exposé à la fumée secondaire au fil du temps est plus susceptible d’être atteint d’un cancer du poumon une fois adulte.

Retour au menu

Réduisez votre risque

Vivez sans fumée. Si vous fumez, demandez de l’aide pour renoncer au tabac. Prenez les mesures nécessaires pour éviter la fumée secondaire et faites de votre maison et de votre voiture des milieux sans fumée. Ouvrir une fenêtre ou allumer un ventilateur n’est pas suffisant pour purifier l’air.

Dans votre demeure

Puisque les Canadiens passent la plupart de leur temps à l'intérieur, la qualité de l'air dans leur maison est importante. Pensez comment vous pourriez faire de votre maison un lieu sans fumée. Parlez-en avec votre famille et vos amis et demandez-leur poliment de fumer dehors. Faites-leur comprendre que vous n’avez rien contre eux, seulement contre la fumée.

La fumée secondaire peut se propager à votre appartement ou condo par les conduits et les ouvertures d’aération communs. Elle peut aussi s’infiltrer en passant sous les portes ou encore par les fentes et les entrées d’air autour des prises électriques, de la tuyauterie et des fenêtres. Vous pouvez aider à réduire la fumée secondaire en appliquant un calfeutrant spécial dans les prises électriques qui est vendu dans les quincailleries. Vous pouvez aussi installer des bas de porte et sceller les fissures autour des évents et des fenêtres avec une mousse isolante pour empêcher la fumée d'entrer dans votre unité. Parlez à vos voisins, votre propriétaire ou votre syndicat des copropriétaires et proposez d’unir vos efforts aux leurs afin de réduire la fumée secondaire.

Si vous devez fumer, faites-le toujours dehors, loin des enfants. Assurez-vous d’éteindre votre cigarette avant de vous approcher des enfants. Videz les cendriers afin d’éviter que les enfants jouent avec les mégots. Ne laissez jamais une cigarette allumée, un briquet ou des allumettes sans surveillance.

Dans votre voiture

La fumée secondaire est concentrée à l’intérieur du petit espace qu’est votre voiture. Cela la rend plus dangereuse. Les substances chimiques demeurent emprisonnées dans la voiture, même lorsque le tabac ne brûle plus. Vous pouvez aider à réduire l’exposition à la fumée secondaire en ne fumant pas dans votre voiture. Faites savoir à vos passagers qu’il est interdit de fumer dans votre voiture. Si vous fumez dans votre voiture, nettoyez-la bien. Passez l'aspirateur sur le revêtement des sièges et nettoyez à fond le cendrier.

À l'extérieur de la maison

Chaque fois que c’est possible, évitez les endroits où vous ou vos enfants seriez exposés à la fumée secondaire. Discutez avec votre employeur des moyens de transformer votre lieu de travail en environnement sans fumée, s'il ne l'est pas déjà. Lorsque vous voyagez, demandez une chambre non-fumeur. Encouragez les commerces sans fumée et appuyez les campagnes et les règlements administratifs qui interdisent de fumer.

Collaborez avec les dirigeants des garderies et des écoles afin de vous assurer que les édifices et le terrain tout autour sont des milieux sans fumée. Soutenez les efforts visant à bannir le tabac dans les lieux publics où pourraient se trouver des enfants.

Retour au menu

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus