Vous êtes ici:

Statistiques sur le cancer chez l'enfant

Le cancer chez l'enfant (cancer infantile) est relativement peu commun. Cependant, il demeure la cause la plus fréquente de décès liée à la maladie – plus que pour l'ensemble de tous les cas d'asthme, de diabète, de fibrose kystique et de sida. Il se place au 2ième rang juste après les décès liés aux blessures chez les enfants canadiens.

Les cancers chez les enfants agissent différemment et affectent des organes différents comparativement aux adultes. En général, les tumeurs chez les enfants se développent souvent plus vite et se propagent plus rapidement à d’autres parties du corps. Les enfants sont plus susceptibles que les adultes d’être atteints d’une leucémie ou d’un lymphome

Le cancer chez l’enfant entraîne des conséquences importantes sur les systèmes de soins de santé, de services sociaux et d’économie. Il impose également un fardeau à l’enfant atteint de cancer et à sa famille. On estime que les deux tiers des survivants au cancer chez l’enfant auront au moins un effet secondaire chronique ou prolongé causé par le traitement reçu pour leur cancer. Comme le nombre d’enfants qui survivent au cancer ne cesse d’augmenter, les besoins de surveillance et de soins de suivi à long terme continueront de s’accroître.

Plusieurs années peuvent être nécessaires pour recueillir et confirmer des données sur le cancer, c’est pourquoi les nombres de nouveaux cas de cancer et de décès survenus au cours des dernières années pourraient ne pas être disponibles avant un certain temps. Voici les plus récentes données disponibles

Incidence et mortalité

L’incidence correspond au nombre total de nouveaux cas de cancer. La mortalité correspond au nombre de décès causés par le cancer.

Entre 2009 et 2013, on a observé 4 715 nouveaux cas de cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada, soit une moyenne de 943 cas par année.

Entre 2008 et 2012, il y a eu 595 décès par cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada, soit une moyenne de 119 décès par année.

Tendances

Le cancer chez l’enfant représente moins de 1 % de tous les nouveaux cas de cancer au Canada.

La majorité des nouveaux cas de cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada sont attribuables aux 3 types de cancers qui suivent :

  • leucémie – 32 %
  • cancer du cerveau et du système nerveux central – 19 %
  • lymphomes – 11 %

La majorité des décès par cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada sont attribuables aux 3 types de cancers qui suivent :

  • cancer du cerveau et du système nerveux central – 34 %
  • leucémie – 26 %
  • neuroblastome et autres tumeurs des cellules nerveuses périphériques – 11 %

Cancer chez les adolescents et les jeunes adultes

Le cancer chez les adolescents et les jeunes adultes (entre 15 et 29 ans) représente moins de 0,5 % de tous les décès par cancer au Canada. Les types de cancers observés dans ce groupe d’âge sont semblables à ceux qui affectent les enfants, de même que des cancers qui se manifestent chez les adultes. Cela rend le diagnostic et le traitement difficiles chez les jeunes de ce groupe d’âge.

Entre 2006 et 2010, les types de cancers les plus courants chez les adolescents et les jeunes adultes (entre 15 et 29 ans) étaient les suivants :

  • thyroïde – 16 %
  • testicule – 13 %
  • lymphome hodgkinien – 12 %
  • mélanome – 8 %

Entre 2006 et 2010, la majorité des décès par cancer chez les adolescents et les jeunes adultes (entre 15 et 29 ans) étaient attribuables aux 3 types de cancers suivants :

  • leucémie – 17 %
  • cerveau et système nerveux central – 15 %
  • os – 11 %

En moyenne, chaque année, il y a 290 décès par cancer chez les Canadiens âgés de 15 à 29 ans, et les jeunes hommes sont plus susceptibles de mourir que les jeunes femmes.

Pour en savoir davantage sur les statistiques sur le cancer, cliquez sur le lien suivant :

Publication Statistiques canadiennes sur le cancer.

Histoires

Ray Ellis in fireman gear J’ai perdu pas mal de frères à cause du cancer. Parce que j’inhale de la fumée et que je m’expose à des substances chimiques, je vis pratiquement chaque jour dans la crainte du cancer.

Lisez l'histoire de Ray

Devenez bénévole pour le Mois de la jonquille

une épinglette jonquille

Nous avons grandement besoin de bénévoles en avril. En donnant quelques heures de votre temps durant le Mois de la jonquille, vous aidez à sauver des vies et à soutenir les personnes touchées par le cancer.

Apprenez-en plus