Vous êtes ici:

Médecine personnalisée

D’une certaine façon, le traitement du cancer a toujours été personnalisé. Lorsque vous recevez un diagnostic de cancer, une équipe de soins recommande un plan de traitement juste pour vous. Le plan est établi en fonction du type de cancer et de ce que l’équipe de soins connaît au sujet de la maladie, y compris le stade. Le plan repose aussi sur votre situation personnelle et sur ce que vous voulez. Deux femmes atteintes d’un cancer du sein de même stade pourraient avoir le même plan de traitement ou encore des plans de traitement différents si une femme choisit d’avoir une mastectomie et de ne pas avoir de radiothérapie, tandis que l’autre femme choisit la chirurgie mammaire conservatrice et la radiothérapie. Certains hommes atteints du cancer de la prostate pourraient choisir de se faire enlever la prostate par chirurgie, tandis que d’autres pourraient choisir la radiothérapie comme traitement.

La médecine personnalisée, qu’on appelle aussi médecine de précision, fait passer l’aspect personnel à un niveau entièrement différent et nouveau.

Qu’est-ce que la médecine personnalisée?

La médecine personnalisée a recours à des renseignements sur une personne pour prévenir, diagnostiquer et traiter une maladie. Elle aide les médecins à choisir des traitements fondés sur les gènes d’une personne ou sur d’autres caractéristiques du cancer dont est atteinte la personne. Il y a encore beaucoup de choses à apprendre, mais les médecins espèrent que la médecine personnalisée permettra aux personnes atteintes du cancer d’obtenir de meilleurs résultats de leur traitement tout en ayant moins d’effets secondaires et en ayant une période sans cancer qui dure plus longtemps après le traitement.

Au cours des 5 à 10 dernières années, les chercheurs ont apris beaucoup à propos des changements qui surviennent à l’intérieur d’une tumeur cancéreuse et qui entraînent la croissance et la propagation du cancer. Les chercheurs ont étudié la constitution génétique et moléculaire de nombreuses personnes atteintes du cancer afin d’en savoir plus sur la façon dont les gènesgènesUnité biologique fondamentale responsable de la transmission des caractères héréditaires des parents à leur enfant. Les gènes sont des segments d’ ADN qui déterminent les caractéristiques particulières d’une personne. d’une personne et les protéines que ces gènes fabriquent peuvent faire augmenter le risque de cancer. Lorsque les médecins trouvent et étudient ces gènes, ils peuvent en arriver à de nouveaux traitements qui ciblent les mutations génétiques qui causent le cancer. La détection de mutations génétiques peut aider les médecins à diagnostiquer le cancer et à mettre au point et choisir les traitements les plus susceptibles d’être efficaces chez une personne atteinte du cancer tout en entraînant moins d’effets secondaires. L’étude des gènes d’une personne atteinte du cancer peut aussi nous aider à savoir si d’autres personnes porteuses des mêmes mutations génétiques pourraient présenter un risque plus élevé que la normale d’être atteintes d’un certain type de cancer. Cela aide les chercheurs à évaluer des façons de prévenir le cancer ou de le détecter à un stade précoce chez les personnes porteuses de mutations génétiques.

On peut avoir recours à la médecine personnalisée pour :

  • déterminer quelle est la probabilité que vous soyez atteint du cancer;
  • sélectionner les personnes qui pourraient tirer des bienfaits d’un dépistage précoce du cancer ou de tests pour détecter le cancer à ses débuts;
  • trouver les traitements qui sont le plus susceptibles d’être efficaces chez une personne, tout en causant moins d’effets secondaires;
  • planifier et surveiller un traitement;
  • concevoir de nouveaux traitements;
  • aider les personnes atteintes du cancer à prendre des décisions concernant les traitements qui leur conviennent.

Traitement personnalisé du cancer

Il n’y a pas 2 cancers qui sont pareils. Il n’y a pas 2 personnes qui sont pareilles. Et les personnes atteintes du même type de cancer ne réagissent pas exactement de la même façon à un traitement. La médecine personnalisée permet aux médecins de choisir un plan de traitement, comme le traitement ciblé, en fonction des gènes, des protéines ou d’autre molécules présentes à l’intérieur d’une tumeur (ce qu’on appelle profil génétique ou moléculaire). Il s’agit d’une approche thérapeutique nouvelle, qui ne repose pas tellement sur le type de cancer et l’emplacement où il se situe dans le corps, mais davantage sur le choix d’un traitement qui cible les caractéristiques particulières de ce cancer. Personnaliser ainsi le traitement pourrait réduire les effets secondaires nuisibles et augmenter les chances que le traitement soit efficace.

Analyse des changements génétiques d’abord

Lorsqu’on retire des cellules ou du tissu au cours d’une biopsie ou d’une chirurgie, on analyse ensuite parfois ces prélèvements pour vérifier s’ils contiennent certains gènes ou certaines protéines connues pour avoir des liens avec le cancer. Les médecins peuvent aussi rechercher des copies supplémentaires ou mutations de certains gènes ou de certaines protéines. Les personnes qui présentent certaines mutations génétiques, certains changements génétiques ou des protéines anormales pourraient bénéficier d’un traitement ciblé.

Les mutations génétiques peuvent aussi aider les médecins à prédire quels cancers sont les plus susceptibles de réapparaître (récidive) et quelles personnes sont les plus susceptibles de tirer des bienfaits d’un traitement. Les chercheurs peuvent avoir recours aux tests fondés sur les gènes, comme l’analyse des microréseaux, le profil d’expression génétique et le séquençage de l’ADNADNMolécules à l’intérieur de la cellule qui ont la capacité de programmer l’information génétique. L’ADN détermine la structure, la fonction et le comportement d’une cellule.. L’analyse des microréseaux permet aux chercheurs d’observer de nombreux gènes simultanément afin de savoir lesquels sont actifs et lesquels ne le sont pas. Analyser de nombreux gènes à la fois afin de savoir lesquels sont actifs et lesquels ne le sont pas est appelé profil d’expression génétique. Le séquençage de l’ADN permet aux chercheurs d’analyser l’ADN pour vérifier la présence de changements tels que des mutations génétiques.

L’Oncotype DX est un test qui permet d’analyser 21 gènes de certaines femmes atteintes du cancer du sein. Ce test a recours au profil d’expression génétique pour déterminer quels cancers du sein sont susceptibles de se propager (métastases) ou de réapparaître (récidive). Les résultats de ce test peuvent aider à identifier quelles femmes seraient les plus susceptibles de bénéficier de l’ajout d'une chimiothérapie à leur traitement.

Le MammaPrint est un test qui permet d’analyser 70 gènes différents. Il aide les médecins à déterminer la probabilité de récidive et de réponse à la chimiothérapie chez les femmes atteintes d’un cancer du sein de stade précoce.

Différents cancers, même traitement

Personnaliser ainsi le traitement signifie que les personnes atteintes de différents types de cancer, mais dont le cancer présente les mêmes gènes mutés ou protéines anormales, pourraient suivre le même traitement. Les traitements utilisés pour cibler ces gènes ou protéines sont des traitements ciblés, mais certains sont aussi des types d’immunothérapie. Voici certains exemples de la façon dont la médecine personnalisée est utilisée pour aider à choisir un traitement :

  • Les cancers du poumon qui présentent des mutations génétiques au récepteur du facteur de croissance épidermique (R-EGF) peuvent être traités à l’aide des inhibiteurs du R-EGF comme le gefitinib (Iressa), l’afatinib (Giotrif) ou l’erlotinib (Tarceva).
  • Environ la moitié des mélanomes de la peau présentent une mutation du gène BRAF. Ces cancers peuvent être traités à l’aide des inhibiteurs du BRAF comme le vémurafénib (Zelboraf) ou le dabrafenib (Tafinlar).
  • Environ un quart des femmes atteintes du cancer du sein présentent une mutation du gène ErbB2 (HER2), ce qui cause une production excessive de la protéine HER2. Ces cancers peuvent être traités à l’aide du trastuzumab (Herceptin), un médicament qui se fixe aux protéines HER2 en excès et qui peut aider à interrompre la croissance du cancer. Les personnes atteintes du cancer de l’estomac qui présentent une mutation du gène HER2 peuvent aussi recevoir un traitement au trastuzumab.

De nombreuses personnes atteintes du cancer seront encore traitées par chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie. Par contre, la médecine personnalisée permet aux médecins d’ajouter des traitements plus récents qui ciblent les gènes mutés ou les protéines anormales afin d’aider à guérir le cancer et à l’empêcher de réapparaître.

Prévention du cancer à l’aide de la médecine personnalisée

La médecine personnalisée ne porte pas uniquement sur le traitement des maladies. Elle peut aussi nous aider à mieux comprendre comment prévenir le cancer. À mesure que nous apprenons des choses sur le lien qui existe entre certains changements génétiques et le cancer, nous pouvons mieux prédire quelles personnes seraient les plus susceptibles d’être atteintes du cancer au cours de leur vie. Ainsi, si vous présentez un certain changement génétique, votre médecin pourrait vous faire passer des tests sur une base régulière afin de détecter le cancer à ses débuts ou vous suggérer d’apporter certains changements à votre mode de vie pour vous aider à réduire votre risque de cancer. Nous savons que ne pas fumer, limiter sa consommation d’alcool, s’alimenter sainement et faire de l’activité physique sont des moyens de réduire le risque de cancer. Ces changements peuvent avoir une importance encore plus grande pour certaines personnes.

Médecine personnalisée toujours à l’étude

Nombre de médicaments utilisés en médecine personnalisée sont encore à l’étude dans le cadre d’essais cliniques. La plupart des personnes atteintes de cancer ne seront pas traitées en médecine personnalisée à moins qu’un médicament soit approuvé au Canada pour traiter leur type de cancer. Pour avoir accès au médicament, vous devez aussi répondre à certains critères comme de présenter un cancer de stade avancé ou d’avoir essayé d’autres traitements qui ne sont plus efficaces. Vous pouvez parler à votre médecin pour savoir si un traitement en médecine personnalisée est une option dans votre cas.

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé, les gènes et le cancer ainsi que sur les mutations génétiques.

Nouvelles façons de concevoir les essais cliniques

La recherche sur la médecine personnalisée a adopté une approche différente pour la conception des essais cliniques. Les essais « panier » (« Basket ») permettent d’évaluer un médicament qui cible une protéine ou un gène ayant muté chez des personnes atteintes de tout type de cancer présentant la mutation. Les essais « parapluie » (« Umbrella ») portent sur plusieurs médicaments ciblés administrés à un groupe de personnes présentant différentes mutations génétiques, mais le même type de cancer.

Progrès de la médecine personnalisée

Des progrès ont été accomplis dans plusieurs domaines clés de la médecine personnalisée.

  • Plus de types de cancer spécifiques ont été divisés en sous-types en fonction d’une mutation génétique ou d’une protéine anormale. De nombreux agents ciblés récents accessibles dans le cadre d’essais cliniques et, dans certains cas, hors des essais ciblent ces mutations génétiques ou ces protéines anormales.
  • Les essais cliniques se servant de l’analyse des microréseaux et du profil d'expression génétique aident les chercheurs à étudier et à analyser de nombreux gènes afin de détecter rapidement des mutations génétiques dans plusieurs types de cancer.
  • Les chercheurs travaillent à mettre au point de nouveaux tests fondés sur les gènes, qui pourraient aider les médecins à savoir si un certain traitement ou médicament sera efficace chez une personne en particulier atteinte du cancer.

Défis de la médecine personnalisée

Il y a encore beaucoup de défis à relever avec la médecine personnalisée.

Il s’agit d’un lent processus. Les recherches prennent du temps, et il faut souvent de nombreuses années pour qu’un nouveau test ou traitement soit accessible en dehors d’un essai clinique.

Il y a beaucoup de questions de confidentialité à considérer. Les progrès réalisés en médecine personnalisée dépendent des personnes atteintes de cancer qui donnent des échantillons de tissus à des fins de recherche. Il existe de nombreuses lois qui protègent la vie privée des personnes et de nombreuses réglementations au sujet de l’emploi de tissu humain à des fins de recherche sur le cancer. Bien entendu, les personnes qui font des dons de leurs tissus doivent être protégées et les chercheurs doivent utiliser les tissus de façon appropriée. Cet aspect peut toutefois ralentir aussi le processus de recherche.

L’éducation et la sensibilisation doivent être accrues. De nombreuses personnes atteintes de cancer ne connaissent pas la médecine personnalisée. Elles doivent être informées, que ce soit sur l’importance de la recherche, sur la protection de leur vie privée et sur la façon de trouver des essais cliniques.

 

Il faut beaucoup de collaboration et de coordination. Les progrès réalisés en médecine personnalisée dépendent de la possibilité pour les chercheurs de différents hôpitaux, universités et établissements de travailler ensemble et de s’échanger de l’information.

Une grande quantité de données est collectée, mais que signifie-t-elle au juste? Les chercheurs qui étudient la constitution moléculaire du cancer collectent d’énormes quantités de données au cours du processus de recherche. Cet ensemble de données est souvent appelé « mégadonnées ». En collectant des données en vue de répondre à une question au cours d’une étude, les chercheurs rassemblent souvent de l’information supplémentaire qui peut aider à répondre à de nombreuses autres questions qui ne font pas partie de cette étude. Si les chercheurs pouvaient trouver des façons efficaces d’entreposer, d’échanger et d’étudier ces données supplémentaires, cela pourrait aider à répondre à des questions de recherche dans l’avenir.

Histoires

Nikki Ross Agir comme bénévole durant le Mois de la jonquille est une façon amusante d’afficher son soutien envers les personnes atteintes de cancer et les survivants.

Lisez l’histoire de Nikki

Réduisez votre risque

Icône – silhouette en train de courir

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer montre que le cancer est la première cause de mortalité au Canada. Apprenez comment vous pouvez réduire votre risque.

Apprenez-en plus