Vous êtes ici:

Recherche sur la chimiothérapie

Le mot chimiothérapie est couramment employé pour décrire divers médicaments administrés pour traiter le cancer. Il s’agit habituellement d’un traitement systémique. Cela signifie que les médicaments circulent dans le sang pour atteindre les cellules cancéreuses présentes dans tout le corps, dont celles qui auraient pu se détacher de la tumeur primitive. La chimiothérapie est aussi parfois appelée traitement cytotoxique.

Les chercheurs tentent constamment de trouver comment améliorer la chimiothérapie. Ils conçoivent de nouveaux médicaments et essaient de nouvelles associations d'agents chimiothérapeutiques existants afin de découvrir celles qui sont les meilleures. Ils tentent aussi de trouver de nouvelles façons d’administrer les médicaments afin que ce soit plus facile ou plus pratique. Des chercheurs ont réussi par exemple à transformer des médicaments habituellement administrés dans une veine (voie intraveineuse) en médicaments pris par la bouche sous forme de pilules.

Médicaments permettant de surmonter la résistance aux médicaments

Certaines tumeurs peuvent développer une résistance à la chimiothérapie. Elles y parviennent par exemple en aspirant les agents chimiothérapeutiques à l’extérieur des cellules cancéreuses. Si les chercheurs savaient comment arrêter ce mécanisme à l’intérieur des cellules cancéreuses, les agents chimiothérapeutiques pourraient rester plus longtemps dans les cellules cancéreuses et être plus efficaces.

Amélioration du mode d'administration et du dosage

Les chercheurs tentent de trouver comment rendre les agents chimiothérapeutiques plus efficaces tout en engendrant moins d'effets secondaires. Par exemple, les chercheurs :

  • essaient de savoir si de plus petites quantités de médicaments peuvent être administrées sur de plus longues périodes;
  • essaient de savoir si les patients peuvent prendre des pauses de chimiothérapie (congés de traitement ou de médicaments) sans que cela affecte l’efficacité du traitement;
  • réduisent la durée entre les doses de chimiothérapie (chimiothérapie à dose-densité) et étudient l’administration de doses très élevées (chimiothérapie à forte dose) pour voir si cela fonctionne mieux comme traitement des cancers qui ne réagissent pas à des doses standards.

Association de la chimiothérapie à la radiothérapie

Les chercheurs continuent d’étudier l’administration de la chimiothérapie durant la même période que la radiothérapie comme traitement de nombreux types de cancer. On parle alors de chimioradiothérapie. Certaines recherches portent sur l’administration de différents agents chimiothérapeutiques ou associations chimiothérapeutiques avec une radiothérapie. D’autres recherches tentent de savoir si la chimioradiothérapie est une méthode efficace pour traiter certains types de cancers qui n’ont pas été traités de cette façon auparavant.

Nanotechnologie pour administrer une chimiothérapie

Les chercheurs ont recours à la nanotechnologie pour administrer des agents chimiothérapeutiques. La nanotechnologie est une branche de la technologie qui permet de travailler à une très petite échelle qui se mesure en nanomètres. Les atomes, les molécules et d’autres minuscules particules se mesurent en nanomètres.

Les minuscules particules (nanoparticules) peuvent être utilisées pour acheminer des agents chimiothérapeutiques directement vers la tumeur. Les chercheurs évaluent les nanotechnologies pour administrer la chimiothérapie de diverses façons :

  • Comme les vaisseaux sanguins situés à l’intérieur des tumeurs cancéreuses ont des fuites, ils laissent entrer facilement les nanoparticules dans la tumeur où elles s’accumulent et libèrent l’agent chimiothérapeutique. Par ailleurs, comme les particules ne passent pas facilement à travers des vaisseaux sanguins situés dans les tissus sains du corps, cette méthode aide à réduire les effets secondaires.
  • Certaines nanoparticules peuvent se lier directement aux cellules cancéreuses en ciblant certains récepteurs (molécules) qui se trouvent à la surface des cellules. La nanoparticule qui transporte l’agent chimiothérapeutique peut ensuite être absorbée par la cellule cancéreuse.

Il faudra approfondir les recherches pour être sûr, mais la chimiothérapie ayant recours aux nanotechnologies semble avoir plusieurs avantages par rapport à la chimiothérapie standard. Les nanotechnologies :

  • aident à éviter que les agents chimiothérapeutiques se décomposent avant d’atteindre les cellules cancéreuses;
  • permettent aux médicaments d’être mieux ou plus facilement absorbés dans les cellules cancéreuses en vue de réduire la taille de la tumeur plus rapidement;
  • permettent aux médecins de recourir à des doses plus élevées d’agents chimiothérapeutiques, mais qui engendrent moins d’effets secondaires, puisque les cellules saines ne sont pas autant endommagées.

Histoires

David Rex Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer, une foule de questions me sont venues à l’esprit.

Lisez l’histoire de David

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus