Vous êtes ici:
A-|A|A+

Les progrès dans la recherche sur le cancer ont permis à ce père de famille de garder espoir

Denis Dupuis, de Québec, ne pensait jamais qu’il serait père un jour. Pas parce qu’il ne voulait pas d’enfants. Il ne pensait tout simplement pas que cela serait possible après avoir un reçu un diagnostic de cancer du testicule à l’âge de 30 ans, suivi d’une récidive trois ans plus tard.

« Faire face au cancer, que ce soit une seule fois ou à plusieurs reprises, est véritablement une épreuve, mais je n’ai jamais perçu les diagnostics que j’ai reçus comme autant de condamnations à mort, a expliqué Denis. J’avais trop de choses à accomplir, trop de rêves à réaliser. »

Un de ces rêves était celui de devenir un jour père de famille.

Un père et son fils.

Non seulement Denis a-t-il vaincu par deux fois le cancer du testicule, mais il est devenu père, et aujourd’hui, il voit son fils comme le plus grand bonheur de sa vie!

« Il ne fait aucun doute dans mon esprit que si j’avais reçu un diagnostic de cancer du testicule il y a 60 ans, je n’aurais jamais connu les joies de la paternité, et mon fils ne serait pas là aujourd’hui, a raconté Denis. Si j’ai survécu et que je suis devenu père, c’est grâce aux progrès dans la recherche sur le cancer. »

Être père est tellement important pour Denis, surtout depuis qu’il a perdu son propre père des suites d’un cancer colorectal.

« Il me manque terriblement, mais il y a tellement de lui quand je regarde mon propre fils. J’espère que je le rends fier du père qu’il m’a inspiré à devenir. »

Malheureusement, alors que Denis était âgé de 48 ans et que son fils n’avait que 12 ans, il s’est fait dire pour la troisième fois qu’il avait un cancer. Cette fois-là, c’est un diagnostic de cancer des amygdales qu’il a reçu.

« Ma troisième expérience avec le cancer fut la plus difficile, car j’étais désormais père de famille. Je ne pouvais m’imaginer laisser mon fils sans un père pour prendre soin de lui. C’est lui qui m’a donné le courage de continuer. »

Malgré le fait qu’il ait entendu les mots « vous avez le cancer » trois fois durant sa vie, Denis s’estime chanceux. Il est convaincu que s’il est encore en vie aujourd’hui, c’est en partie grâce aux progrès dans la recherche sur le cancer et dans les traitements de la maladie.

Chaque jour, des sympathisants à la cause nous aident à financer les esprits les plus brillants du pays, pour qu’ils mènent les recherches les plus prometteuses susceptibles de changer l’avenir du cancer. Des progrès sont accomplis, et les avancées dans la recherche nous ont permis de mieux comprendre ce qui cause le cancer, comment il se développe, comment le prévenir, comment mieux le traiter, et comment améliorer la qualité de vie des personnes qui sont touchées par le cancer.

Vous pouvez nous aider à poursuivre les progrès dans la recherche sur le cancer en offrant le Cadeau de découverte, de notre collection des Cadeaux pour la vie.

Faites une différence grâce aux Cadeaux pour la vie

A-|A|A+

Histoires

Dr Lisa Barbera Des valeurs de référence canadiennes pour la qualité des soins du cancer en fin de vie

Plus de details

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus