Vous êtes ici:
A-|A|A+

La vie est plus grande que le cancer. Une femme touchée par le cancer partage son histoire.

Entendre les mots « Vous avez le cancer » peut tout changer, mais cela ne devrait pas changer qui vous êtes. Parce que la vie est plus grande que votre diagnostic, que la chimio, que les opérations et que les cicatrices. La vie n’est pas ce que vous avez, elle est ce que vous en faites et avec qui vous le faites. Nous croyons que la vie ne doit pas s’arrêter lorsque vous avez le cancer. Nous croyons que la vie est plus grande que le cancer.

Chaque jour, dans notre travail, partout au pays, nous aidons les gens à mieux vivre, à s’épanouir et à continuer à vivre dans l’amour, la joie et l’espoir. Faites la connaissance de Yaslyma pour apprendre comment elle a profité pleinement de sa vie, avec le cancer, au cours des 17 dernières années.

Yaslyma partage son histoire

Une femme portant une épinglette jonquille jaune. 

Lorsque Yaslyma a reçu un diagnostic d’une tumeur neuroendocrine, on lui a dit qu’elle n’avait que quelques mois à vivre, six, tout au plus. On lui a dit qu’elle devait subir une opération d’urgence, mais que ses chances de survie étaient minces.

Pendant cette période difficile, Yaslyma ne pouvait même pas imaginer comment elle pourrait garder espoir.

« Les premiers mois ont été extrêmement difficiles pour ma famille et moi, partage Yaslyma. Mes enfants étaient bouleversés de me voir si malade. À l’époque, ma plus jeune n’avait que 13 ans et je trouvais très pénible de voir les répercussions de mon diagnostic sur les personnes que j’aimais. »

Trouver espoir

Yaslyma a retrouvé espoir lorsqu’un oncologue médical a communiqué avec elle au sujet d’un essai clinique susceptible de lui sauver la vie. L’essai clinique se déroulait dans une autre ville, mais elle a pu compter sur le service de transport de la Société canadienne du cancer pour se rendre aux traitements qui lui ont sauvé la vie.

« Je n’oublierai jamais la gentillesse et la compassion des chauffeurs bénévoles, déclare Yaslyma. Quelques-uns avaient eu le cancer alors ils savaient les moments difficiles que nous traversions. Ils étaient plus que des chauffeurs, ils offraient un service de soutien par les pairs. Ils étaient nos meilleurs amis! »

Partager l’espoir avec les autres

Depuis son diagnostic il y a 17 ans, Yaslyma a élevé quatre enfants. Elle a eu la chance de voir sa plus jeune devenir infirmière et le bonheur de voir naître ses deux petits-enfants! Grâce à la recherche novatrice sur le cancer et aux progrès révolutionnaires des traitements, Yaslyma est encore là.

Inspirée par les répercussions que notre service de transport a eu sur sa propre expérience de cancer, elle est devenue bénévole pour notre Programme de jumelage, un service de soutien confidentiel, offert d’un bout à l’autre du pays, qui met en relation les personnes touchées par le cancer ou leurs proches avec des personnes ayant vécu une expérience similaire.

« J’ai donné de mon temps et agi comme bénévole pour le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer. Cela m’a permis de rencontrer des gens formidables, de donner de l’espoir aux autres et de me sentir bien vivante », partage Yaslyma.

« J’ai aussi appris que, même si le cancer change la vie d’une personne, il ne change pas fondamentalement qui vous êtes. Je peux continuer à vivre avec le cancer et je peux aussi donner de l’espoir. »

Vous pouvez également répandre l’espoir

Comme Yaslyma, vous pouvez donner espoir aux autres personnes touchées par le cancer de votre communauté et des autres communautés du pays. Manifestez votre appui pendant la campagne de la jonquille en faisant un don qui aidera à financer des recherches novatrices et des programmes de soutien réconfortants, afin que personne n’ait à faire face au cancer seul.

Ensemble, nous pouvons créer un monde où aucun Canadien n’aura à craindre le cancer.

Donnez et appuyez la campagne de la jonquille

A-|A|A+

Histoires

Dr Bruno Gagnon Intégrer les soins palliatifs aux soins du cancer avancé

Plus de details

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus