Vous êtes ici:
A-|A|A+

Carte routière du cerveau pour améliorer la chirurgie

Qui :  Dr Simon Graham, chercheur, Toronto

     Dr Sunit Das, neurochirurgien, Toronto

Quoi : Grâce à une subvention de la Société, des chercheurs développent une technologie pouvant améliorer la chirurgie en fournissant une image plus détaillée du cerveau.

Pourquoi : Les chirurgiens peuvent utiliser les images détaillées pour développer un plan pour réduire la tumeur autant que possible tout en prévenant les dommages au cerveau.  

Des chercheurs représentant plusieurs disciplines collaborent pour utiliser la technologie pour créer des cartes routières détaillées du cerveau, développement qui aidera à améliorer la chirurgie pour un cancer du cerveau.

Grâce à une subvention de la Société canadienne du cancer, le Dr Simon Graham, physicien médical à l’Hôpital Sunnybrook, et le Dr Sunit Das, neurochirurgien à l’Hôpital St. Michael’s, travaillent pour améliorer la technologie IRM utilisée pendant une chirurgie au cerveau.

Beaucoup de patients ayant un cancer du cerveau ont besoin d’une chirurgie pour enlever la tumeur. Les chirurgiens se servent d’images du cerveau obtenues par IRM pour planifier les chirurgies. Actuellement, la technologie IRM montre la structure du cerveau et le site de la tumeur mais est limitée lorsqu’il s’agit de montrer l’activité cérébrale.

Le Dr Graham et le Dr Das mettent à l’essai l’utilisation d’une IRM fonctionnelle (IMRf) qui fournit une couche supplémentaire de détails indiquant les régions du cerveau actives quand un patient effectue une tâche particulière, comme compter ou épeler.

« L’IRM fonctionnelle a été utilisée dans la recherche en neurosciences, mais l’utilisation de cette technologie en clinique est très nouvelle », dit le Dr Graham. « Je veux faire un travail qui a des applications cliniques en médecine. »

Le Dr Graham et son équipe ont développé une nouvelle technologie basée sur une tablette, sur laquelle les patients effectuent des tâches pendant qu’ils sont dans l'appareil d’IRM afin de fournir de l’information détaillée sur l’activité cérébrale. Le Dr Das utilise ensuite l’information obtenue grâce à l’IMRf et à la technologie tablette pour planifier une carte routière pour la chirurgie afin de savoir comment accéder à la tumeur et enlever autant de tumeur que possible tout en causant le moins de dommage au cerveau que possible.

« Cette technologie me permet d’être remarquablement agressif pour traiter les patients ayant ces tumeurs », dit le Dr Das. « Cela semble contre-intuitif mais une fois que je sais quelle partie du cerveau doit être protégée, je peux être agressif avec le reste. »

Le Dr Graham et le Dr Das, avec une équipe multidisciplinaire qui inclut des neuroscientifiques, des anesthésistes et des orthophonistes, ont déjà utilisé cette technologie pour planifier la chirurgie chez presque 30 patients. Bien qu’ils s’affairent présentement à améliorer la technologie pour la chirurgie, à l’avenir, ils espèrent pouvoir déterminer si elle améliore aussi la survie et les effets secondaires pour les patients.

Le soutien de la Société canadienne du cancer a été essentiel pour faire progresser la recherche jusqu’au point où elle peut être utilisée chez les patients.

« J’avais le désir de posséder un outil comme ceci pour mes patients au moment où le Dr Graham a fait progresser cette technologie remarquable jusqu’au point où elle était prête à être utilisée en clinique », dit le Dr Das. « Le soutien de la Société canadienne du cancer et de notre équipe nous a amené à faire un travail très novateur pour aider les patients. »

Qu'est-ce que le cancer du cerveau?

A-|A|A+

Histoires

La Dre Jean Marshall, chercheuse La Dre Jean Marshall étudie une nouvelle stratégie prometteuse pour mettre le cancer du sein en échec.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus