Vous êtes ici:
A-|A|A+

Actualisation du statut - « sans fumée »

Qui :  Lugei Juma, étudiant, Toronto

     Dr Bruce Baskerville, chercheur, Waterloo

Quoi : Grâce à une subvention de la Société canadienne du cancer, le Dr Baskerville a trouvé qu’une application développée par notre équipe Téléassistance pour fumeurs est efficace pour aider les jeunes à cesser de fumer.

Pourquoi : Aider les jeunes adultes à cesser de fumer est une priorité étant donné qu’ils n’auront probablement pas de problèmes de santé majeurs liés au tabagisme s’ils cessent assez tôt.

Lugei Juma a commencé à fumer à 15 ans. Ce qui a commencé par quelques cigarettes avec des amis est finalement devenu une dépendance totale alors qu’il travaillait dans les secteurs de la construction et de la restauration.

Après neuf ans d'usage du tabac, Lugei savait qu’il devrait faire des changements afin de progresser dans sa carrière et sa vie. L’abandon du tabac était une priorité importante.

« Je voulais aller au collège, poursuivre une carrière et me concentrer sur les sports, et le tabagisme ne cadrait pas trop avec ces objectifs », dit Lugei. Avec le soutien de sa famille et de ses amis, il a cessé de côtoyer les personnes qui fumaient et a commencé à faire de l’exercice, à bien manger et à méditer, et a réussi à cesser de fumer.

C’est une histoire que connaît bien le Dr Bruce Baskerville, chercheur au Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel à l’Université Waterloo. Grâce à une subvention de la Société canadienne du cancer, il a mené une recherche mettant l’accent sur l’aide apportée aux jeunes comme Lugei pour cesser de fumer.

« Les jeunes adultes ont des taux de tabagisme plus élevés que la population générale, mais si une personne cesse de fumer avant 30 ans, il est probable qu’elle n’aura pas de problèmes de santé liés au tabagisme », dit le Dr Baskerville.

L’équipe du Dr Baskerville a étudié l’efficacité d’une application, Break It Off, développée par l’équipe de Téléassistance pour fumeurs de la Société canadienne du cancer. L’appli a été développée pour offrir aux jeunes fumeurs un outil efficace et accessible pour cesser d’utiliser des produits du tabac.

« Les jeunes utilisent les médias sociaux et les téléphones intelligents et y trouvent de l’information », dit le Dr Baskerville. « Nous désirons effectuer des tests pour voir si ces outils peuvent être utilisés pour cesser de fumer ».

L’équipe du Dr Baskerville a découvert que les jeunes adultes qui utilisaient l’appli réussissaient plus à cesser de fumer que les personnes du même groupe d’âge qui utilisaient une ligne téléphonique traditionnelle d’aide pour cesser.

Le Dr Baskerville souligne qu’une ligne d’aide est encore un service essentiel et que les médias sociaux et les applis complètent ce service afin d’atteindre plus de gens en ciblant un groupe démographique plus susceptible d'adopter la technologie.

« Ceci est une nouvelle frontière et un nouveau domaine. Nous voulons voir comment ces nouvelles innovations et interventions peuvent être le mieux utilisées pour être efficaces », dit le Dr Baskerville.

Lugei est d’avis que les médias sociaux peuvent être un outil efficace. « Il est important que la Société canadienne du cancer finance la recherche comme celle-ci », dit-il. « Ma génération maîtrise bien la technologie et utilise constamment les médias sociaux, alors cette technologie peut vraiment cibler les jeunes qui ont besoin d'aide pour cesser. »

Lugei est maintenant à sa dernière année au collège et capitaine de l’équipe de course cross-country. Il travaille présentement pour Cheminer sans fumer, un programme collégial et universitaire d’abandon du tabac, et il espère être un modèle pour les jeunes qui essaient de cesser de fumer.

« Fumer est comme une relation », dit Lugei. « Vous pensez peut-être être en amour avec et en avoir besoin, mais si cela ne fait pas de vous une personne meilleure, ce n’est pas un impact positif sur votre vie. »

Plus d'information sur le tabagisme et le tabac

A-|A|A+

Histoires

Dr Barbara Triggs Raine Des rongeurs qui nous fournissent des armes contre le cancer

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus