A A A

Il faut l'essayer pour le comprendre

Pour Xavier, donner est plus gratifiant que recevoir. « Je ne dis pas que recevoir n’est pas agréable, mais je pense qu’un ne va pas sans l’autre. Quand on donne, on reçoit en même temps. Des fois, on ne se rend pas compte que le bénévolat permet de faire ça. Il faut l’essayer pour le comprendre. »

C’est parce que donner lui fait se sentir bien que Xavier, 31 ans et papa d’un petit garçon de deux ans, fait une place au bénévolat dans son horaire complètement fou. Docteur en biochimie et passionné par la recherche sur le cancer (ah, le mystère des cellules et de leurs complexes molécules d’ADN!), il commence de longues études en médecine pour devenir hémato-oncologue, probablement en pédiatrie. Ce nouveau chapeau lui permettra de côtoyer des patients et de rester connecté sur leur réalité afin de mieux comprendre leurs besoins. Motivé, ce Xavier? Comme mille.

C’est durant le Relais pour la vie à Mont-Laurier, en 2012, qu’il a fait ses premiers pas comme bénévole à la SCC. Il y a donné la première d’une longue série de conférences portant sur la recherche. Xavier ne s’est pas seulement impliqué derrière son micro de vulgarisateur scientifique, il a aussi fait une différence derrière le volant. Chauffeur à la maison d’hébergement de la SCC, il a accompagné de nombreux résidants jusqu’à leur centre de traitement. Une expérience qui lui a permis d’être en contact avec des personnes touchées par la maladie, mais dans un contexte très différent.

Selon son horaire, Xavier donne plus ou moins de temps. Une sorte de bénévolat sur mesure. « Les gens pensent souvent qu’ils n’ont pas le temps de faire du bénévolat. Mais quand tu l’essayes, tu te rends compte que du temps, ça se trouve. » S’il a choisi la SCC parmi tous les organismes liés au cancer, c’est parce qu’il s’y reconnaît. L’organisme joue un rôle global dans la cause en finançant la recherche et en s’impliquant auprès de la communauté. C’est aussi ce que Xavier essaie de faire. À croire que la SCC était faite pour lui. Et qu’il était fait pour la SCC. 


 Saviez-vous qu’un don de…

9 $ par mois pendant un an > permet de financer deux heures de recherche visant à améliorer le traitement des cancers infantiles.

325 $ > permet de défrayer le coût du transport d’une personne atteinte de cancer vers son centre de traitement.