Important financement pour de la recherche personnalisée de pointe sur le cancer

22 mars 2018

Important financement pour de la recherche personnalisée de pointe sur le cancer

Dans le cadre de son plus récent cycle de financement, la Société canadienne du cancer (CCS) s’est engagée à investir près de 8.7 millions de dollars dans 7 nouveaux projets de recherche, qui sont tous des formes de médecine personnalisée de pointe et de grande précision. Cette année, la SCC investira près de 2 millions de dollars pour aider ces projets à prendre leur envol.

Le Dr David Huntsman, chercheur à l’Université de la Colombie-Britannique, est l’un des lauréats des subventions destinées à la recherche. Grand spécialiste de la recherche sur le cancer de l’ovaire, le Dr Huntsman et son équipe examineront la biologie et le comportement de cette maladie pour en apprendre davantage sur les débuts et la croissance de ce cancer. Pour étudier comment se développe ce cancer, un nouvel outil de pointe sera utilisé.

« Le carcinome à cellules claires est le deuxième type de cancer de l’ovaire le plus courant. On ne comprend pas bien la maladie et il n’y a pas de traitements efficaces quand le cancer est avancé, indique le Dr Huntsman. Il est essentiel de mieux comprendre cette maladie pour mettre au point des stratégies efficaces de diagnostic, de traitement et de prévention. »

En Ontario, le Dr Paul Boutros de l’Ontario Institute for Cancer Research a lui aussi reçu des fonds pour la recherche. Le Dr Boutros et son équipe effectueront des études génétiques approfondies sur le cancer de la prostate pour valider leur récente découverte de mécanismes spécifiques de mutation qui prédisent l’agressivité de la maladie. Cet aspect ne peut actuellement pas être cerné avant que le traitement ait échoué et que la maladie ait progressé.

« Même si la beaucoup d’hommes atteints d’un cancer de la prostate peuvent être guéris grâce à la chirurgie et à la radiothérapie, certains ont des tumeurs indolentes qui pourraient ne pas exiger un traitement plus intensif, explique le Dr Boutros. Nous étudierons près de 3000 cas de cancer de la prostate pour cerner les modifications dans le matériel génétique. En comprenant ces changements et en sachant quoi chercher, nous pourrons repérer, avant le traitement, les hommes à qui il ne serait pas profitable et ceux qui pourraient en tirer profit en les déplaçant vers un programme de surveillance active de suivi attentif. »

Les projets de recherche ont été financés dans le cadre du programme Subventions pour un impact de la SCC, qui appuie les projets de recherche qui ont le potentiel d’avoir un grand impact sur le fardeau qu’impose la maladie aux patients et aux populations.

Pour en savoir plus sur la façon d’appuyer la recherche à la SCC, appelez au 1 888 939 3333 ou envoyez un courriel à connect@cancer.ca.