A A A

Sauver des vies grâce à la salive

22 mars 2018

Sauver des vies grâce à la salive

Il existe un lien entre les mutations de deux différents gènes et un risque accru de développer un cancer du sein, de l’ovaire, de la prostate et du pancréas au cours de sa vie : il s’agit des gènes BRCA1 et BRCA2. On estime qu’un Canadien sur 200 est porteur d’une mutation pathogénique d’un de ces deux gènes.

Il n’est toutefois pas simple de savoir si vous êtes porteur de cette mutation – pour avoir accès aux tests génétiques et être couverts, vous devez répondre à certains critères, notamment celui d’avoir d’importants antécédents personnels et familiaux de cancer. De plus, la recherche a indiqué que les tests génétiques sont sous-utilisés et que la plupart des personnes porteuses d’une mutation du BRCA pourraient ne jamais subir les tests.

Le fait de savoir si vous êtes porteur d’une mutation du BRCA peut permettre d’obtenir une évaluation plus précise de votre risque de cancer, ou même de détecter votre cancer plus tôt. Cela peut offrir plus de possibilités en matière de prévention, ainsi que de meilleurs résultats contribuant à détecter le cancer plus tôt et même à éviter qu’il ne se développe. Cela pourrait permettre de sauver des vies.

C’est pour cette raison que le Dr Mohammad Akbari, financé par la Société canadienne du cancer, a lancé le Screen Project, un programme de dépistage génétique basé sur une population. Dans le cadre du programme, toute personne de plus de 18 ans peut acheter une trousse de prélèvement de salive au prix de 165 $US, envoyer son échantillon dans un laboratoire désigné et recevoir les résultats de deux à quatre semaines plus tard. Les personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir le test sont admissibles à de l’aide financière. L’unité de recherche sur le cancer familial du sein du Women's College Hospital communique avec les participants qui obtiennent des résultats positifs.

« Notre but est de surmonter les obstacles qui empêchent actuellement les gens d’obtenir l’information génétique sur leur risque de développer un cancer. S’ils présentent un risque accru sur le plan génétique, cette information pourrait les aider à faire le nécessaire pour réduire leur risque de cancer, affirme le Dr Akbari. En rendant le dépistage génétique accessible à tous les Canadiens, nous espérons diminuer la mortalité par cancer du sein, de l’ovaire, de la prostate et du pancréas. »

Pour en savoir plus, consultez le site www.thescreenproject.ca ou parlez du dépistage génétique avec un de nos spécialistes de l’information sur le cancer en appelant au 1 888 939 3333.