Les 10 nouvelles les plus importantes de 2016 en matière de défense de l’intérêt public

02 décembre 2016

Toronto -

La défense de l’intérêt public menée par la Société canadienne du cancer fait une différence. Grâce à votre soutien, nous collaborons avec les gouvernements et les législateurs afin d’élaborer de solides politiques publiques. Nos employés et nos bénévoles se réunissent avec des élus à l’échelle locale, provinciale et nationale, afin de les convaincre de faire de la lutte contre le cancer l’une de leurs priorités. Nous assistons ainsi à des audiences publiques, nous prenons part à des consultations, et nous invitons les Canadiens à défendre l’intérêt public par l’entremise de notre site Web passezalaction.cancer.ca.

Les textes que vous trouverez ci-dessous viennent illustrer certaines de nos activités de cette année en matière de défense de l’intérêt public. Ils témoignent du dévouement dont nous faisons preuve en vue de trouver des façons nouvelles et améliorées de protéger la santé des Canadiens, de diminuer les taux d’incidence du cancer, et de réduire les ravages de la maladie dans notre pays. Nous remercions nos généreux donateurs de nous permettre d’effectuer ces activités d’une importance capitale.

La banalisation des emballages des produits du tabac va de l’avant

Exemples d’emballages neutres des produits du tabac Le 31 mai 2016, Journée mondiale sans tabac, la Société a salué la décision de Jane Philpott, ministre fédérale de la Santé, de lancer une consultation publique de trois mois sur l’emballage neutre des produits du tabac. Lors de nos activités du Relais pour la vie, nous avons recueilli plus de 31 000 signatures de Canadiens appuyant l’emballage neutre. Le projet de loi S-5 du gouvernement, présenté en première lecture au mois de novembre, préparera le terrain en vue d’une future réglementation concernant l’emballage neutre des produits du tabac. Au mois de novembre, nous avons publié un rapport, intitulé Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes : Rapport international, démontrant l’intérêt actuel pour la banalisation des emballages. Quatre pays ont déjà imposé l’emballage neutre, et 14 autres déploient des efforts en ce sens. Toujours au mois de novembre, le Québec a créé un précédent mondial en exigeant une augmentation de la surface minimale requise pour les mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes. Cela a conduit au retrait du marché de certains paquets au format très mince.

Les garçons ont désormais accès à 6 programmes de vaccination contre le VPH en milieu scolaire

Le ministre de la Santé de l’Ontario, Éric Hoskins, lors de l’annonce concernant l’accès aux programmes de vaccination contre le VPH pour les garçons Cette année, nous avons mené des campagnes actives en Colombie-Britannique et en Ontario (en anglais), pour que les garçons puissent eux aussi bénéficier des programmes de vaccination contre le VPH financés par le gouvernement, et pour augmenter le taux général de vaccination contre le virus. Nous avons été encouragés d’apprendre que les garçons du Manitoba, de l’Ontario et du Québec commenceraient à recevoir des vaccins contre le VPH par l’intermédiaire de ces programmes. L’inclusion des garçons à ce type de programme est devenue particulièrement importante, alors que les Statistiques canadiennes du cancer pour 2016 démontrent que les taux de cancers de la bouche et de la gorge associés au VPH sont en forte hausse. Nous continuerons à faire pression pour inclure les garçons aux programmes de vaccination contre le VPH financés par le gouvernement, partout au Canada.

Le versement des prestations de compassion est prolongé de 20 semaines

Un père tenant dans ses bras son enfant malade Les aidants doivent souvent concilier de nombreuses responsabilités personnelles et professionnelles en plus de prendre soin de leurs proches atteints de cancer ou d'autres maladies débilitantes. De plus, 89 % des aidants s'occuperont d'un proche pendant une année entière. En 2015, le gouvernement fédéral a augmenté la durée pendant laquelle il sera possible de recevoir des prestations de compassion, en la faisant passer de 6 à 26 semaines. Cette augmentation de la durée des prestations est entrée en vigueur en janvier 2016.

Les taxes sur le tabac sont augmentées dans plusieurs provinces

Un mégot de cigarette Quelle est l’une des meilleures façons d’inciter les fumeurs à écraser et d’empêcher les jeunes de commencer à utiliser les produits du tabac? Augmenter les prix. Une augmentation des prix de 10 % entraîne une baisse de 4 % de la consommation, et encore plus chez les jeunes. Le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse et l’Ontario ont toutes vu les taxes sur le tabac augmenter cette année. La Société applaudit en voyant les avantages ainsi obtenus sur le plan de la santé publique.

L’étiquetage des menus commencera le 1er janvier 2017

Deux femmes qui consultent un tableau affichant le menu dans un restaurant L’obésité entraîne de nombreuses conséquences pour la santé, incluant un risque accru de développer un cancer. Des recherches financées par la Société ont démontré que le fait d’ajouter des renseignements nutritionnels sur les menus des restaurants aidait les gens à consommer beaucoup moins de calories. Le 1er janvier 2017, l’Ontario deviendra la première province au Canada où le nombre de calories par portion sera indiqué sur les menus des restaurants. Nous espérons que l’étiquetage des menus aidera les Ontariens à faire des choix plus éclairés en matière de nourriture et de boissons lorsqu’ils iront au restaurant ou commanderont pour emporter, et favorisera une prise de conscience concernant le nombre de calories que contiennent les plats préparés à l’extérieur.

Le financement de la recherche au Canada augmente de 30 millions de dollars

Des béchers scientifiques contenant des liquides de couleur Il est essentiel d’atteindre l’excellence en matière de recherche en santé, non seulement pour les Canadiens, mais également pour accroître notre impact sur la santé et sur la maladie. Le Canada doit pouvoir continuer de s’appuyer sur une communauté scientifique solide et occupant une place de premier plan à l’échelle internationale. Dans le cadre du budget fédéral de cette année, le gouvernement a consenti une augmentation de 30 millions de dollars dans les investissements annuels pour la recherche en santé, par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada. Nous militons en faveur d’investissements à long terme dans le domaine de la recherche en santé, adaptés à l’augmentation des coûts et à la croissance de la population, et distribués grâce à des programmes de financement qui permettront de maximiser l’impact de chaque dollar dépensé.

Appui du gouvernement fédéral dans la lutte contre l’amiante – passage à l’étape suivante

Un panneau de danger, désamiantage en coursPlus tôt cette année, nous avons été extrêmement heureux de l’appui exprimé publiquement par le gouvernement fédéral dans la lutte contre l’amiante. Puis, au mois d’octobre, un inventaire public officiel dressant la liste des bâtiments du gouvernement canadien qui contiennent de l’amiante a été mis en ligne. De plus, la Société a applaudi la présentation du projet de loi C-321, Loi modifiant la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (interdiction de l’amiante). Nous allons travailler avec le gouvernement à la mise en œuvre de l’étape suivante – une interdiction complète, à l’échelle nationale, des produits de l’amiante qui a été annoncée à la mi-décembre. Le Canada suivra l’exemple de plus de 50 autres pays dans le monde, qui ont déjà interdit l’importation, l’exportation, l’utilisation ainsi que la fabrication d’amiante et de matériaux et produits contenant de l’amiante.

La ministre fédérale de la Santé annonce l’interdiction à l’échelle nationale des cigarettes mentholées

Un globe terrestre avec un drapeau indiquant où se trouve la Nouvelle-Écosse En avril, la Société a salué la déclaration faite par Jane Philpott, ministre de la Santé, annonçant l’interdiction à l’échelle nationale des cigarettes mentholées. Cette interdiction permet de protéger nos jeunes parce que le menthol masque l’âpreté du tabac, et qu’il est donc plus facile pour les jeunes de commencer à fumer et de devenir dépendants. À ce jour, 7 provinces ont adopté la loi interdisant les cigarettes mentholées, la Nouvelle-Écosse devenant le premier territoire au monde à adopter une telle loi (en anglais). L’Alberta, le Nouveau-Brunswick, le Québec, l’Ontario, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador sont les autres provinces à l’avoir fait.

Le mouvement Arrêtons la pub destinée aux enfants a le vent dans les voiles

Le chef Jamie Oliver en compagnie de gens de la Coalition Arrêtons la pub destinée aux enfants La Société est fière d’être un membre bienfaiteur de la Coalition Arrêtons la pub destinée aux enfants, qui presse les gouvernements à mettre un frein au marketing des aliments et des boissons auprès de tous les enfants âgés de moins de 16 ans au Canada. Cette année, la Société a applaudi l’honorable Nancy Greene Raine, sénatrice, pour le dépôt d’un projet de loi en faveur de l’interdiction de la publicité d’aliments et de boissons destinée aux enfants. La coalition était également très heureuse d’organiser une discussion de groupe en compagnie du chef britannique Jamie Oliver et de certains ardents défenseurs d’une saine alimentation au Canada. Ensemble, nous avons une occasion sans précédent d’adopter de solides restrictions portées par des faits en matière de marketing, et de faire du Canada un chef de file dans le domaine de la protection de la santé des enfants.

Le gouvernement fédéral prévoit investir 3 milliards de dollars dans les soins palliatifs

Deux personnes se tenant la main sur un lit d’hôpital Plus tôt cette année, nous avons accueilli favorablement l’engagement réitéré du gouvernement fédéral à améliorer les soins palliatifs au Canada. Le gouvernement s’est engagé à mettre à exécution sa promesse électorale d’injecter trois milliards de dollars en quatre ans pour l’amélioration des soins à domicile et des soins palliatifs, tout en mettant à profit les négociations en cours avec les provinces en vue d’un nouvel accord sur la santé pour s’assurer que les sommes investies produisent des résultats concrets.