A A A

Faire avancer la recherche sur le cancer colorectal

01 mars 2016

On estime que 25 000 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal en 2015 et que 9300 en sont décédés. Actuellement, 64 % des Canadiens atteints de cancer colorectal survivront au moins 5 ans après leur diagnostic. Davantage de recherche est nécessaire afin de découvrir de nouveaux traitements du cancer colorectal et de prévenir cette maladie avant qu’elle apparaisse.

La Société canadienne du cancer appuie la recherche sur le cancer colorectal

Grâce à ses donateurs, la Société canadienne du cancer est l'organisme de bienfaisance national qui subventionne le plus la recherche sur le cancer colorectal. En 2015, elle y a investi de plus de 2,3 million de dollars par l’intermédiaire de son Institut de recherche, ce qui a permis d’appuyer 29 chercheurs principaux de tout le Canada dans leurs recherches visant à explorer les causes du cancer colorectal et à découvrir de nouvelles manières de le détecter, de le traiter et d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées par le cancer.

Financé par la Société, le Groupe canadien des essais sur le cancer (GCEC) est le seul groupe d’essais cliniques canadien étudiant tous les types de cancer. Son objectif ultime est de réduire les effets du cancer et d’améliorer la survie. En 2015, 6 essais cliniques portant sur le cancer colorectal étaient actifs et 890 patients (provenant de villes de partout au pays, dont Victoria, Vancouver, Regina, Ottawa, Toronto, Kingston, St. Catharines, Barrie, Hamilton, Sherbrooke, Montréal, Laval, Halifax, Fredericton, Moncton et de nombreuses autres) y participaient.

Nous marquons des progrès

Les chercheurs subventionnés par la Société continuent d’apporter de nouvelles connaissances et stratégies pour combattre le cancer colorectal. En 2015, la Société canadienne du cancer a appuyé des recherches qui ont permis de faire d’importantes découvertes. En voici quelques exemples :

  • Le Dr Daniel De Carvalho du Centre de cancérologie Princess Margaret du Réseau universitaire de santé (UHN) a montré qu’un médicament pouvait leurrer les cellules du cancer colorectal de façon à ce qu’elles se comportent comme si elles étaient infectées par un virus, les empêchant ainsi de se multiplier.
  • Le Dr Will King de l’Université Queen’s a montré que les personnes qui sont porteuses de certaines variantes génétiques risquaient davantage d’être affectées par les carcinogènes dérivés de la viande et d’être atteintes d’un cancer colorectal.
  • La Dre Jolie Ringash du Centre de cancérologie Princess Margaret du Réseau universitaire de santé (UHN) et du Groupe canadien des essais sur le cancer (GCEC), financé par la Société, a montré que la qualité de vie des patients recevant une association de 2 médicaments se dégradait très rapidement, même si ce traitement retardait la progression du cancer colorectal avancé.

Il nous reste encore beaucoup à faire

En 2015, la Société canadienne du cancer s’est engagée à financer 12 nouveaux prix et subventions de recherche visant à étudier le cancer colorectal. Cet appui représente un nouveau financement de 4,1 millions de dollars (dont 625 000 $ financés en partenariat avec le Centre de cancérologie Princess Margaret) pour les 5 prochaines années. En voici quelques exemples :

  • Le Dr Alberto Martin de l’Université de Toronto étudie comment les bactéries intestinales contribuent au développement du cancer colorectal.
  • Le Dr Ivan Topisirovic de l'Hôpital général juif cartographie le métabolisme énergétique des cellules du cancer colorectal afin d’y découvrir des points faibles qui pourraient être ciblés par certains traitements.
  • Le Dr Mitsuhiko Ikura du Centre de cancérologie Princess Margaret du Réseau universitaire de santé (UHN) étudie comment les mutations d’une protéine appelée RAS encouragent le développement de tumeurs comme celles du cancer colorectal afin de découvrir de nouveaux traitements.

Aidez-nous à en faire plus

Vos dons nous permettent de financer la recherche la plus prometteuse sur le cancer. Chaque dollar compte. Merci à tous nos donateurs, nos partenaires et nos supporteurs dans l’ensemble du pays!

Donnez