Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Les dangers du bronzage artificiel disparaîtront pour les jeunes de l’Ontario

La ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Deb Matthews, fait une annonce importante avec le soutien du personnel et des bénévoles de la Société.

La ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Deb Matthews, fait une annonce importante avec le soutien du personnel et des bénévoles de la Société.

Le 7 mars, l’honorable Deb Matthews, ministre de la Santé et des Soins de longue durée a présenté un projet de loi sur le bronzage artificiel. Ceci est une nouvelle excitante parce que la Société a travaillé en première ligne en exerçant des pressions sur la question des jeunes et du bronzage artificiel depuis plus de sept ans. Pendant cette période, le personnel et les bénévoles de la Société de la province ont rencontré les députés provinciaux, écrit des lettres aux rédacteurs en chef et sensibilisé aux dangers du bronzage artificiel.

Cette question est importante du point de vue de la prévention du cancer car nous savons que l’utilisation de lits de bronzage avant 35 ans augmente de beaucoup le risque de mélanome. Le mélanome est un des types de cancer de la peau les plus répandus chez les jeunes ontariens de 15 à 29 ans et est un des plus évitables. Mettre la question des jeunes et du bronzage artificiel sur le radar politique est l’un des nombreux moyens par lesquels nous luttons contre une maladie qui touche beaucoup trop de vies.

« Nous saluons cette décision qui vise à sauver des vies et à réduire les effets dévastateurs du cancer de la peau », dit Joanne Di Nardo, notre gestionnaire principale des questions d’intérêt public. « Nous espérons que tous les membres du Parlement provincial vont agir rapidement en vue d’adopter cette mesure législative qui est fortement appuyée par tous les partis et tous les Ontariens. »

La lutte n’est pas encore terminée!
Bien que ce nouveau projet de loi ait été présenté à Queen’s Park, il est important de noter qu’il n’a pas encore été adopté. Le projet de loi doit passer la deuxième et la troisième lecture et recevoir la sanction royale avant de devenir loi. Pour aider, nous encourageons les gens à continuer d’envoyer des lettres à leurs députés provinciaux en visitant takeaction.cancer.ca.

Si vous avez déjà envoyé une lettre à votre député provincial, pourquoi pas en envoyer une autre? Plus les députés connaissent l’opinion de leurs électeurs à ce sujet, plus il sera probable que le projet de loi devienne loi. Vous pouvez également joindre la conversation sur Twitter en utilisant le mot-clic #tanbedban.

Abonnez-vous au bulletin de la Société

A-|A|A+

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus